> >

[] [ ]

Lhygine au menu

(Tags)
 
Au menu de Belaiz Tizi Ouzou : ... Emir Abdelkader 0 2015-04-13 02:27 PM
Restaurants spcial ramadhan : Entraide et solidarit au menu Emir Abdelkader 0 2014-07-10 11:14 AM
Le dossier scuritaire libyen au menu de la visite de Sissi Alger Emir Abdelkader 0 2014-06-25 06:35 PM
La transition dmocratique au menu Emir Abdelkader 0 2014-06-22 01:58 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-06-20
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,966 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Lhygine au menu

Lhygine au menu






La fivre consumriste atteint les Algriens durant le mois de Ramadhan. Sauces blanches, rouges, chorba, dolma, bourek et jus en tous genres sont le lot quotidien des jeneurs.


Les produits carns sont les plus touchs par la forte consommation. Je ne suis pas un gros mangeur. Durant le Ramadhan, encore moins. Mais je ne peux me passer dune bonne chorba frik (bl concass), et dun brik bien garni prpar par laadjouz (maman).
La viande rouge surtout doit entrer dans la composition des plats prpars par ma mre, qui est un cordon bleu reconnu par les siens et ses voisins, signale, dans un clat de rire, Slimane, jeune trentenaire de Bab El Oued, qui affirme tenir garder sa silhouette de sportif et dviter les excs du ftour et de la soire ramadhanesque dhabitude grasse et sucre.
Les Algriens, qui font emplette durant le mois sacr, tiennent avoir de la viande dans leurs plats. Pas question que la chorba en soit dpourvue. Mais, contrairement aux annes prcdentes, les professionnels ont remarqu moins dengouement pour les produits carns.
Dhabitude, les gens jouent des coudes dans les boucheries des quartiers ou dans les superettes. Mais une semaine du mois de Ramadhan, on ne remarque plus ces files dattente, signale un boucher de la rue, qui assure quil arrive difficilement couler sa marchandise, la prfrence des Algrois va la viande blanche.
Cette situation est-elle due la crise, aux campagnes de boycott lances par lassociation des consommateurs ? Il y a un peu de tout cela la fois. LAlgrien se serre beaucoup plus la ceinture, surtout avec les frais quil doit supporter (AADL, vhicule, etc.). Les habitudes culinaires des Algriens changeront lavenir, signale un boucher dAlger-Centre.
Ces habitudes changeront en raison de lhygine de vie que veulent avoir les consommateurs. Il y a moins dengouement pour la viande ovine, et plus sur le bovin, surtout dans des villes o la tradition sest maintenue de gnration en gnration. A Alger, les consommateurs prfrent de plus en plus la viande bovine, moins grasse. Les Algrois imitent de plus en plus nos compatriotes kabyles, qui eux raffolent de viande bovine, signale Tahar Ramram, prsident de lassociation des chevillards des Abattoirs du Ruisseau o prs dun millier dagneaux sont abattus au quotidien.
De la viande dne dans nos plats !
La priode de Ramadhan, si elle renseigne sur les habitudes culinaires des Algriens, fait ressortir quelques apprhensions. Des viscres, des carcasses dne avaient t dcouvertes louest du pays ces dernires semaines. Plus avant, des ttes dne avaient t dcouvertes Djebel Boudarga, dans la wilaya dEl Bayadh. Les services de la sret de wilaya souponnent des individus davoir coul de la viande de ces quids sur le march local.
Cette dcouverte, qui avait fait au dbut du mois davril dernier les choux gras de la presse rgionale de louest du pays, a t prcde dune rumeur persistante de commercialisation de viande dne par des bouchers de cette rgion du sud-ouest du pays. Les gens de cette wilaya nont pas t les seuls avoir consomm de la viande dne.
En 2010, quelque 55 tonnes de viande ont t coules dans diffrents marchs de la capitale. Lmoi tait dautant plus important que la gendarmerie avait fait sa dcouverte en plein mois de Ramadhan. Le rseau avait t dmantel El Harrach ( lest de la capitale). Les bouchers mis en cause dans laffaire avaient t poursuivis en justice et leurs locaux ferms.
En 2011, les mmes gendarmes ont fait une saisie encore plus importante Bir El Ater, Tbessa. Six quintaux de viande dne congele ont t dcouverts dans une maison inhabite de la bande frontalire. Cette importante quantit tait destine la contrebande vers la Tunisie.
A la mme priode, les services du voisin de lEst ont arrt des bouchers impliqus dans un trafic qui laisse supposer quun trafic transfrontalier impliquerait des contrebandiers de tous les pays du Maghreb. En 2012, une cargaison de carcasses dne et dnon a t intercepte par les services de scurit dans la wilaya de Tiaret.
Le porte-parole de lUgcaa, El Hadj Tahar Boulenouar, confirme lexistence de filires de trafic de viande dne. Il est difficile pour les services de contrle de dcouvrir pareil trafic. Les bouchers ne sont que la partie visible dun trafic impliquant toute la chane, depuis labattage jusqu la commercialisation, prcise M. Boulenouar.
Le porte-parole de lUgcaa craint que le phnomne ne prenne de lampleur, surtout pendant le mois de Ramadhan. La DCP ne lsine pas sur les moyens pour contrler ce qui est vendu par les milliers de commerants Alger, a rassur M. Hedjal, de la direction du commerce dAlger. Limplication de tous est essentielle. Le contrle doit certes jouer son rle.
Mais le client aussi a une part de responsabilit. Les mdias doivent galement faire de la sensibilisation, estime le prsident de lAPOCE, Mustapha Zebdi.




Nadir Iddir




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Lhygine au menu




08:08 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,