> >

[] [ ]

Pourquoi sommes-nous arrirs ? (**)

(Tags)
 
Algrie France ou en sommes nous ? Emir Abdelkader 0 2015-03-02 12:37 PM
Nous sommes tous des charlots... Emir Abdelkader 0 2015-01-11 09:57 PM
Nous sommes tous musulmans Emir Abdelkader 0 2015-01-08 10:07 PM
Ghardaa : Nous sommes des rfugis chez nous Emir Abdelkader 0 2014-07-18 02:58 PM
Pourquoi en sommes-nous l Emir Abdelkader 0 2014-02-20 11:14 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-06-20
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,937 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Pourquoi sommes-nous arrirs ? (**)

Pourquoi sommes-nous arrirs ? (**)






La vie des hommes est cyclique, rythme par des repres dans le temps. Ces repres ponctuent les activits humaines, alternes quelles sont, par des moments de repos et dautres dintense labeur.


Il en est de mme de la pratique rituelle dans les traditions religieuses. Les rites ont aussi un lien avec lcoulement du temps et sy inscrivent. Aussi la lunaison Ramadhan pour les musulmans est-elle un temps particulier, attendu avec ferveur et joie par les uns, apprhend par les autres.
Mais, il nen demeure pas moins que cest un temps dtermin avec des spcificits propres. Jessayerai, pour ma part, de le mettre profit afin dintroduire quelques rflexions soumises la sagacit des lecteurs dEl Watan reproduisant une exprience heureuse pour moi.
Et je sais gr la rdaction du journal douvrir ses colonnes la rencontre des ides, la circulation des concepts, la confrontation des points de vue et au partage des reprsentations du monde. Il sagit de contribuer aux dbats existants et den susciter dautres avec, la fois, lhumilit requise de ne pas se croire seul dpositaire de la vrit absolue et la libert de pense revendique comme telle et assume. Puissions-nous merger des basses eaux des discussions oiseuses aux conclusions premptoires dictes par le seul argument dautorit.
En effet, nous avons besoin de renouer avec lthique du dbat et de lchange la manire dun Chafi, le matre ponyme de la troisime cole juridique (767-820). Il nous a bien enseign, ds la premire dcade du IXe sicle, que lors des controverses : Mon avis est juste, mais il peut tre entach derreur et lavis de mon contradicteur est par construction faux, mais il peut receler sa part de vrit.
Interrogeons-nous : o en sommes-nous, aujourdhui, de cette attitude douverture et de respect lgard des ides dautrui, fussent-elles drangeantes ?
Il se trouve que dans bon nombre de contres islamiques actuellement, une bonne partie des croyants musulmans va vivre quasiment au ralenti avec une confusion du jene diurne et de la torpeur dans une interversion du jour et de la nuit. Certains membres de loumma sacquittent, certes, de leur devoir religieux dans llvation de lme et laccomplissent avec abngation. Ils comprennent le sens du jene dans ses dimensions personnelle, sociale et spirituelle et se rjouissent de lavnement du mois de Ramadhan.
Dautres subissent la pression de la communaut et avec peu de conviction endurent toute cette priode. Ils fulminent la moindre contrarit et, parfois sans tre eux-mmes directement contraris, ils vituprent contre tout. Inutile de nous appesantir sur tous les manquements lthique et lentraide, requises de chaque croyant tout le temps, a fortiori, lors du temps sacr du jene.
Ce qui prime pour nous dabord musulmans est de comprendre pourquoi sommes-nous arrivs cette situation dindigence intellectuelle et de dshrence culturelle.
Pourtant nous nous gargarisons toujours de belles paroles et nous croyons, verset coranique lappui, que nous sommes la meilleure communaut suscite aux hommes ( condition que et parce que) nous ordonnons le bien et proscrivons le mal. Sauf que nous sommes sans autoflagellation aucune dans lornire.
Et nous nous y vautrons, tant quil ny aura pas dveil des consciences. Pourquoi sommes-nous arrirs ? Cest la mme question qui nous taraude depuis bientt deux cents ans ; depuis le livre compos par Rifaat Rafa Tahtaoui (1801- 1873). Une esquisse dbauche de rponse aura lieu dans les pisodes venir.


*Docteur en sciences et physicien, Ghaleb Bencheikh, fils du cheikh Abbas Bencheikh El Hocine, ancien recteur de la Grande Mosque de Paris et frre de Soheib Bencheikh, ancien mufti de Marseille, est galement de formation philosophique et thologique. Il anime lmission Islam dans le cadre des missions religieuses diffuses sur France 2 le dimanche matin. Il prside la Confrence mondiale des religions pour la paix.
(**) le titre est de la rdaction

Ghaleb Bencheikh




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Pourquoi sommes-nous arrirs ? (**)




01:06 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,