> >

[] [ ]

Bjaa : Les salafistes reviennent la charge

(Tags)
 
LAlgrie et lAngola sonnent la charge Emir Abdelkader 0 2015-04-06 03:01 PM
Hamid grine charg de la sale besogne :... Emir Abdelkader 0 2014-11-04 05:49 PM
Benyouns charge Barakat et les boycotteurs Emir Abdelkader 0 2014-03-28 07:03 PM
Adrar : Touati charge les boycotteurs Emir Abdelkader 0 2014-03-25 02:16 PM
Benflis charge Sellal et dfend le DRS Emir Abdelkader 0 2014-02-09 09:07 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-06-22
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Bjaa : Les salafistes reviennent la charge

Bjaa : Les salafistes reviennent la charge






Les pouvoirs publics ont-ils cd devant lobscurantisme des salafistes ?


Tout porte croire que les pouvoirs publics ont recul devant les islamistes qui frquentent la mosque jouxtant la maison de la culture Taos Amrouche de Bjaa. Leur nouvelle mission : sapproprier lesplanade de la maison de la culture et interdire les spectacles en plein air, qui, selon eux, drangent les fidles dans leur prire de taraouih. Un prtexte qui ne tient pas la route puisque les festivits commencent 22h30 et parfois mme 23h, soit la fin de la prire.
Pour ce faire, ils nhsitent plus intimider les responsables de ltablissement culturel en rendant visite sa directrice, comme ce fut le cas lanne dernire, de laveu dun fonctionnaire rencontr lentre de la maison de la culture. Ce dernier confie : Ils sont trois ou quatre personnes, dont trois commerants qui exercent non loin de la maison de la culture. Je me souviens quils sont alls rendre visite la directrice pour, justement, la convaincre de laisser tomber ces spectacles en plein air quils qualifient datteinte aux murs.
Sur le terrain, ils agissent au nom des riverains et de la socit civile et jouent le rle dune police des murs. Cette anne, le programme danimation de la maison de la culture pour la premire semaine ramadhanesque est prvu en salle. Ce qui fait laffaire des islamistes. Une campagne vient dtre lance sur les rseaux sociaux pour dissuader la direction de la maison de la culture de cesser les festivits nocturnes. Tant que lEtat, travers ses dmembrements locaux, se tait, les fanatiques islamistes ne semblent pas prts de sarrter l.
Lan pass, un barbu sest permis de monter sur scne et darracher le micro de la main dun chanteur, non-voyant, avant de faire son prche suggrant la foule de rentrer chez elle. La mme anne, des non-jeneurs, venus dfendre leur libert de culte et de conscience, ont t lynchs et passs tabac par une foule chauffe blanc par des salafistes. Menacs, les membres du comit des ftes de la ville de Bjaa ont t contraints de dsinstaller leur matriel de peur quil ne soit saccag.
Rencontre hier dans son bureau, Mme Salima Gaoua, la directrice de la maison de la culture, qui ne cache pas sa crainte de voir les scnes de lan dernier se reproduire, a dclar en substance : Nous allons reprendre nos activits sur lesplanade de la maison de la culture ce jeudi. De nombreuses familles travers la wilaya nous ont reproch, effectivement, le fait dorganiser les spectacles dans une salle qui peut contenir peine 740 personnes.
Contact par nos soins, Mustapha Boumaza, prsident de lAssociation des producteurs, auteurs et compositeurs de Bjaa, reproche aux pouvoirs publics leur laxisme. Je dirais mme quil y a des gens qui les protgent. Mais il ne faut pas cder face ces extrmistes que nous avons vaincus militairement et qui veulent revenir politiquement. Nous organisons des spectacles depuis quatre ans sur cette esplanade et ce nest pas aujourdhui que nous allons nous arrter, fulmine-t-il, avant dappeler la socit civile se mobiliser.

Nordine Douici




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Bjaa : Les salafistes reviennent la charge




03:53 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,