> >

[] [ ]

"aucune victime franaise", assure Fabius

(Tags)
 
Bernard Petit, "victime" des "Frres" francs-maons Emir Abdelkader 0 2015-02-06 07:16 PM
"Charlie Hebdo" victime d'une attaque l'arme automatique... Emir Abdelkader 0 2015-01-07 02:24 PM
EN DIRECT. "Charlie Hebdo" victime d'une attaque l'arme automatique Emir Abdelkader 0 2015-01-07 01:28 PM
Fabius dnonce le "carnage" d'Isral Gaza Emir Abdelkader 0 2014-08-04 01:20 PM
Maurice Audin, victime de la rpression franaise en Algrie Emir Abdelkader 0 2012-12-20 03:18 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-06-27
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,944 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool "aucune victime franaise", assure Fabius

Attentat en Tunisie : "aucune victime franaise", assure Fabius






Alors que le groupe État islamique a revendiqu l'attentat de vendredi contre un htel tunisien, dix dpouilles sur 38 ont t identifies : huit Britanniques, une Belge et un Allemand. Il n'a pas t fait tat pour l'heure de victimes franaises, contrairement ce qu'avait annonc vendredi soir le Premier ministre Habib Essid. "Aucune victime franaise" n'a t identifie " ce stade", a dclar ce samedi le ministre des Affaires trangres, Laurent Fabius, en appelant toutefois "rester prudent". Le gouvernement a par ailleurs demand aux tours oprateurs "de rapatrier tous les Franais qui souhaiteraient tre rapatris" de Tunisie, a ajout le ministre, qui s'exprimait l'issue d'un conseil restreint l'Elyse, convoqu aprs l'attentat commis la veille en Isre.
Cet attentat, le pire de l'histoire rcente de la Tunisie, frappe un pays qui voit monter la menace djihadiste depuis sa rvolution en 2011. Elle survient trois mois aprs l'attaque sanglante contre le muse du Bardo Tunis - 22 morts, dont 21 touristes -, qui avait dj t revendique par l'EI et port un coup au secteur vital du tourisme.
Des centaines de touristes trangers taient amens en bus l'aroport d'Enfidha, situ mi-chemin entre Tunis et Sousse, pour tre vacus de Tunisie dans la nuit de vendredi samedi, a constat un journaliste de l'AFP. Treize vols taient affichs au dpart de cet aroport durant la nuit, notamment destination de Londres, Manchester, Amsterdam, Bruxelles et Saint-Petersbourg. "Nous avons peur, l'endroit n'est pas sr", a confi l'AFP un touriste vacu, originaire du Pays de Galles Un communiqu diffus par des comptes djihadistes sur Twitter indique que "le soldat du califat [...] a pu parvenir au but", tuant prs de 40 personnes, "dont la plupart sont des sujets des États de l'alliance croise qui combat l'État du califat" - rfrence la coalition internationale bombardant les positions de l'EI en Irak et en Syrie.
Journe noire

L'attaque a vis "des antres [...] de fornication, de vice et de l'apostasie", et ce, "malgr les mesures [de scurit] renforces autour de ces antres", dit encore le texte. Cet attentat intervient aussi le mme jour qu'un attentat revendiqu par l'EI au Kowet (27 morts) et qu'une attaque avec dcapitation d'un homme en France. Le bilan de l'attaque contre l'htel Riu Imperial Marhaba Port El-Kantaoui, 140 kilomtres au sud de Tunis et prs de la ville de Sousse, s'est tabli dans la soire 38 morts, la "plupart" britanniques, selon le Premier ministre Habib Essid.
Arme cache dans le parasol

Selon les autorits, l'auteur prsum de l'attentat se nomme Seifeddine Rezgui, un jeune Tunisien n en 1992 et originaire de Gaafour (nord-ouest) mais tudiant Kairouan (centre). Il tait inconnu des services de police et a agi seul "a priori", selon le secrtaire d'État aux Affaires scuritaires, Rafik Chelly, qui a expliqu que l'homme s'tait fait passer pour un vacancier. "Il est entr par la plage, habill comme quelqu'un qui allait se baigner, et il avait un parasol avec, dedans, son arme. Puis arriv la plage, il a utilis son arme", a-t-il racont. L'assaillant a vis les clients sur la plage, puis pntr dans l'enceinte de l'htel pour abattre des clients installs au bord des piscines, selon le ptissier de l'htel interrog par l'AFP.
"J'ai vu quelqu'un tirer sur des touristes gs [sur la plage]. Ils sont morts", a racont Slim Brahim. "J'ai cherch me cacher parce que j'ai vu le terroriste entrer dans l'htel du ct de la piscine. Il a ensuite jet une grenade prs de la piscine." Une journaliste de l'AFP a vu deux corps sur le parking, ainsi que trois corps ensanglants sur le rebord de la piscine couverte. Selon un tmoin, le tireur visait les touristes et pargnait les Tunisiens. "Le terroriste nous a dit : Éloignez-vous, je ne suis pas venu pour vous. Il ne nous a pas tir dessus, il a commenc tirer sur les touristes", a dit ce jeune homme tunisien la police sur la plage, en prsence de journalistes de l'AFP.
"Coup dur"

Le prsident Beji Cad Essebsi, qui s'est rendu sur les lieux, a jug que ces attaques taient "la preuve qu'il faut une stratgie globale et que tous les pays actuellement dmocratiques doivent unir leurs forces". "La Tunisie est face un mouvement international. Elle ne peut rpondre toute seule cela", a-t-il dit l'AFP. La ministre du Tourisme, Selma Elloumi Rekik, a reconnu "un coup dur pour la Tunisie". La Tunisie disait craindre des attentats l'approche de la saison touristique et avait annonc des mesures scuritaires accrues. Des comptes sur les rseaux sociaux lis la mouvance djihadiste avaient menac de nouvelles attaques durant l't.
Le prsident franais Franois Hollande et son homologue tunisien ont exprim "leur solidarit face au terrorisme" aprs les attentats qui ont vis les deux pays. La Maison-Blanche et l'ONU ont condamn les attaques survenues vendredi en France, en Tunisie et au Kowet, tout comme Al-Azhar, prestigieuse institution de l'islam sunnite. Aprs l'attaque du Bardo le 18 mars, le secteur stratgique du tourisme tunisien a enregistr en avril un recul sur un an de 25,7 % du nombre de touristes et de 26,3 % des recettes en devises.
Le tourisme, qui reprsente environ 7 % du PIB de la Tunisie et prs de 400 000 emplois directs et indirects, tait dj trs affect par les crises politiques rptition et l'essor de la mouvance djihadiste.



Le Point.fr
 

()


: 1 ( 0 1)
 

"aucune victime franaise", assure Fabius




01:52 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,