> >

[] [ ]

Vendredi noir en Tunisie

(Tags)
 
On te traite de sale noir et de monstre Emir Abdelkader 0 2014-12-19 08:14 PM
USA : Un policier blanc tue un ado noir... Emir Abdelkader 0 2014-10-10 11:05 PM
En Syrie, tout est noir dans le fief des jihadistes de lEI Emir Abdelkader 0 2014-10-01 05:15 PM
le Livre noir du prsident Marzouki provoque lindignation Emir Abdelkader 0 2013-12-09 02:28 PM
Gteau damandes au chocolat noir DALINA 0 2013-01-20 03:29 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-06-27
 
:: ::

  Emir Abdelkader   
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,966 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Vendredi noir en Tunisie

Vendredi noir en Tunisie






Un vendredi noir en Tunisie. Au Maghreb aussi. Le terrorisme barbare a de nouveau frapp et de la manire la plus sanglante dans ce pays voisin. Un coup dur pour la Tunisie, qui sefforce de construire sa dmocratie quatre ans aprs la chute de la dictature.


Aprs lattentat contre le muse du Bardo il y a trois mois, cest la station balnaire de Sousse (est de Tunis) qui a t le thtre dune attaque meurtrire, hier en milieu de journe.
Un terroriste arm dune kalachnikov a ouvert le feu sur des touristes au bord de la mer, tuant trente-sept personnes et faisant plusieurs blesss, a indiqu un communiqu du ministre de la Sant. Un bilan macabre qui tmoigne de la barbarie terroriste alimente par une idologie islamiste extrmiste.
Les images, qui ont vite fait le tour du monde, montrent des corps gisant sur la plage. Parmi les victimes, des Tunisiens et des ressortissants de pays europens dont la majorit serait britannique. Le bilan aurait pu tre encore plus lourd si lassaillant navait pas t repouss au devant de lhtel Imprial Marhaba, o des estivants taient retranchs. Les forces de scurit ont russi le mettre hors dtat de nuire et ont arrt un individu souponn de complicit.
Selon le secrtaire dEtat aux Affaires scuritaires, Rafik Chelly, lauteur prsum du carnage est un tudiant tunisien originaire de Kairouan, inconnu de la police, qui avait cach son arme dans un parasol. Le terroriste est entr par la plage, habill comme quelquun qui allait se baigner et il avait un parasol avec dedans son arme.
Puis arriv la plage, il la utilise, a ajout M. Chelly. Ainsi, la Tunisie peine releve du massacre du Bardo que le carnage dhier la replonge dans lhorreur. Cest un choc terrible.
Les Tunisiens venaient peine de sortir du choc de lattentat du muse Bardo, les voil brutalement secous par ce nouveau massacre. Le pays est plong dans un silence terrifiant, a tmoign Lahiani Otman, journaliste algrien bas Tunis.
De nombreux chefs dEtat et de gouvernement ont vigoureusement condamn lattentat et exprim leur solidarit avec la Tunisie meurtrie.
Le terrorisme, qui est apparu brutalement quelques mois seulement aprs la victoire de linsurrection populaire contre le rgime policier de Ben Ali, a dplac son champ daction du mont Chaambi (sud-ouest) vers les villes, o il est plus ais de tromper la vigilance des forces de scurit. Les cibles des extrmistes islamistes sont essentiellement les touristes trangers.
Un des objectifs recherchs des groupes djihadistes est de frapper le poumon de lconomie tunisienne, qui narrive toujours pas se remettre des difficults de laprs-14 janvier 2011.
De toute vidence, avec lattaque meurtrire dhier, la saison estivale est compromise, alors que les autorits tunisiennes tablaient sur un afflux touristique important pour cette saison afin de relancer la machine conomique. En empchant le gouvernement tunisien de redresser la situation conomique, les extrmistes religieux tentent de porter un coup la marche dmocratique du pays.
Une rponse implacable mais globale
La coalition politique dirige par Bji Cad Essebsi, dans laquelle figure le mouvement Ennahdha dobdience islamiste, fait face un pressant double dfi politique et conomique. Parachever la transition dmocratique en mettant en place les fondements dune deuxime Rpublique et rpondre rapidement la forte demande sociale des Tunisiens, notamment ceux de larrire-pays. Cependant, cette construction est srieusement mise en difficult par la menace terroriste.
Le groupe local Anar Charia (partisan de la charia), class organisation terroriste en fvrier 2013 et qui a mut pour devenir la phalange de Okba Ibn Nafa, sme la terreur dans le pays. Elle a dj son actif un lourd bilan macabre. Le nombre important de Tunisiens partis en Syrie rejoindre les rangs de lEtat islamique (Daech) est une autre source dinscurit pour le pays.
Pas seulement. La dgradation scuritaire est accentue par la Libye voisine louest, en proie une crise inextricable, o des quantits darmes de guerre circulent et passent la frontire aisment est une des menaces permanentes.
Sanctuaire du terrorisme, la Libye, dont une partie de la population se trouve en Tunisie, est le versant non scuris. Lattentat de Sousse vient rappeler lurgence den finir avec le bourbier libyen avant quil ne se transforme en un volcan maghrbin.
La solution ne peut venir que dune coordination des efforts des pays de la rgion avec un appui certain de la communaut internationale. Une rponse implacable doit tre trouve. Mais elle ne doit pas se limiter la dimension scuritaire, elle doit inclure une lutte sans faille contre lidologie fondamentaliste. Une rponse globale est une exigence imprieuse.
Un pays seul ne pourra rien. Le prsident tunisien, Bji Cad Essebsi, la martel hier. On sest aperus aujourdhui que la Tunisie est face un mouvement international. Elle ne peut rpondre toute seule cela. Pour preuve, le mme jour, la mme heure, la France a t la cible dune opration pareille, le Kowet aussi.
Cest la preuve quil faut une stratgie globale et que tous les pays dmocratiques doivent unir leurs forces, a-t-il prconis. LAlgrie, qui a connu un terrorisme de masse durant plus dune dcennie, a exprim son entire solidarit. Mais, il nen demeure pas moins que chez nous la bte immonde court toujours. Rien nest fait pour rduire au silence les voix extrmistes.


Chronologie

2012
10 dcembre : Affrontements entre forces de lordre et hommes arms dans la rgion du mont Chaambi, la frontire algrienne. Le groupe arm est identifi comme une branche dAl Qada au Maghreb islamique (AQMI), la Phalange Okba Ibn Nafa.

2013
6 fvrier : Assassinat de lopposant anti-islamiste Chokri Belad. Le crime, revendiqu fin 2014 par des djihadistes, provoque une profonde crise politique et la chute dun premier gouvernement dirig par les islamistes dEnnahda.

25 juillet : Assassinat dun dput de lopposition anti-islamiste, Mohamed Brahmi, revendiqu par la mouvance djihadiste fin 2014.
n29 juillet : Huit militaires sont tus, certains gorgs, dans une embuscade pendant le Ramadhan au mont Chaambi. Dbut aot, larme mne une opration arienne et terrestre dans cette rgion.


30 octobre : Deux attentats touchant pour la premire fois la cte est touristique sont djous, notamment Sousse o un kamikaze se fait exploser sur une plage.

2014
4 fvrier : Les autorits annoncent avoir tu sept membres dun groupe arm, dont lauteur prsum de lassassinat de Chokri Belad dans la banlieue de Tunis.

16 juillet : Quatorze soldats sont tus aprs un assaut terroriste lheure de la rupture du jene pendant le Ramadhan, sur le mont Chaambi, attaque la plus meurtrire de lhistoire de larme.

24 octobre : Assaut dans la banlieue de Tunis contre une maison dans laquelle tait retranch un groupe arm. Un gendarme, six suspects, dont cinq femmes, et un enfant sont tus.

2015
18 mars : Un attentat, revendiqu par le groupe djihadiste Etat islamique (EI), contre le muse Bardo Tunis fait 22 morts, 21 touristes trangers et un policier tunisien. Lattaque est la premire toucher des trangers en Tunisie depuis 2002 et la premire revendique par lEI.

7 avril : Cinq soldats sont tus dans une embuscade dans la rgion de Kasserine (centre-ouest).

15 juin : Trois agents de la Garde nationale sont tus dans des changes de tirs prs de Sidi Bouzid (centre-ouest). Le ministre de lIntrieur attribue cette attaque la Phalange Okba Ibn Nafa, mais le lendemain, lEI revendique lattaque.

26 juin: Vingt-sept personnes, dont des touristes trangers, sont tues lorsquun homme ouvre le feu dans un htel de la station balnaire de Sousse, lattentat le plus meurtrier de lhistoire rcente de la Tunisie.


Hacen Ouali




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Vendredi noir en Tunisie




04:12 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,