> >

[] [ ]

Bjaa : la socit civile se mobilise...

(Tags)
 
La socit civile officielle fortement conteste Emir Abdelkader 0 2015-03-27 06:22 PM
Classe politique et socit civile algriennes expriment leur solidarit avec le peuple palestinien Emir Abdelkader 0 2014-07-22 07:52 PM
Le calvaire des Nigrianes choque et mobilise Emir Abdelkader 0 2014-05-14 02:01 PM
Restructur, fminis, rajeuni, ouvert sur la socit civile et compact : Un gouvernement package Emir Abdelkader 0 2014-05-07 03:16 PM
La socit civile se mobilise Emir Abdelkader 0 2014-03-01 02:52 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-07-01
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,966 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Bjaa : la socit civile se mobilise...

Bjaa : la socit civile se mobilise pour faire face aux salafistes



Le comit de vigilance et de sauvegarde des liberts (CVSL) est n. Cest au cours dune rencontre organise, dimanche soir au sige de la CDDH de Bjaa, qui a regroup des militants des droits de lHomme, associations, artistes, auteurs, journalistes, citoyens de la wilaya de Bjaa, que ce comit est cr pour faire face la monte intgriste.


Des salafistes qui se fondent dans la socit mais qui ne se drangent plus pour sapproprier les missions des gardiens de la rvolution islamique iranienne au point dinterpeller des femmes dans la rue pour les sommer de se voiler, tmoignages lappui. Profitant de la dmobilisation gnrale, de la dliquescence de lEtat, ces islamistes, qui saffichent rarement, manipulent les associations religieuses, les comits des quartiers et mme des voyous pour arriver leur fin : saccaparer les espaces publics et imposer leur loi.
Cest le cas Bjaa o des islamistes qui frquentent la mosque jouxtant la maison de la culture Taos Amrouche tentent dinterdire les activits culturelles sur lesplanade de cette institution, sous le faux prtexte que cela drange les fidles dans leur prire de taraouih, puisque les festivits commencent 22h30 et parfois mme 23h, soit la fin de la prire.
Lors de cette rencontre, survenue suite cet vnement, les participants ont opt lunanimit pour linterpellation des autorits locales et centrales concernes, savoir celles du secteur de la culture, des affaires religieuses et le wali avant de proposer loption dexiger de la direction de la culture de reprendre ces activits en plein air.
Pour Sad Salhi, vice-prsident de la ligue des droits de lhomme algrienne (LDDH) : Lenjeu est loccupation et lhgmonie sur les espaces publics. Les citoyens nont pas aller affronter dautres citoyens, ou sadresser limam ou lassociation religieuse, il y a des lois. LEtat doit assumer ces responsabilits pleinement. Donc, mon avis, il faut dabord interpeller les institutions de lEtat pour quelles fassent respecter les lois et protger les lieux publics de toute rcupration ; lEtat doit svir.

Complicit du pouvoir
Le militant a propos galement daller vers un travail pdagogique, car, dit-il, la question que nous dbattons aujourdhui est tellement sensible que a engage galement la socit civile. Pour viter les drapages et les amalgames. Car malheureusement, les freins sont aussi dans la socit. La socit civile na pas traiter avec les riverains et un comit religieux et ignorer la responsabilit de lEtat, cest dangereux.
Les militants associatifs, de leur ct, en appellent aux partis politiques pour prendre une position. Les participants de diffrentes sensibilits (religieuse, idologique et politique), des femmes et des hommes ont qualifi la situation de grave et quelle senlise davantage. Que ladministration fasse son travail !, saccordent-ils dire. Ils ont rappel que la question est plus profonde que de la cantonner dans une histoire de galas sur cet espace, il sagit de la mouvance salafiste rampante dangereusement.
M. Djenadi, journaliste et animateur de tlvision, a soulign la complicit du pouvoir avec les islamistes dans le but de mettre genoux lun des derniers bastions de la rsistance et remparts contre lobscurantisme, qui est la Kabylie. Nous devons dnoncer le silence du pouvoir et le pousser protger les droits de chacun, ceux de tous les citoyens. Nous avons besoin de plus despace pour la culture pour faire rayonner nos traditions.
Ce qui se passe est le redploiement de lislamisme politique, selon Nacer, militant des droits humains. Avec son mutisme, le pouvoir vient de leur ouvrir une brche quils exploitent pour revenir au-devant de la scne et mettre la main sur les espaces publics. Il y a des institutions dmissionnaires et nous assistons mme lislamisation de lEtat qui se manifeste travers ces descentes policires dans des cafs pour dloger des non-jeneurs, conclut-il.


Nordine Douici




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Bjaa : la socit civile se mobilise...




11:28 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,