> >

[] [ ]

les algriens ne savent pas faire la paix

(Tags)
 
Les Algriens savent ce que doivent ressentir les Tunisiens Emir Abdelkader 0 2015-07-04 01:02 AM
Nos responsables ne savent pas parler au peuple sans linsulter Emir Abdelkader 0 2014-03-18 02:21 PM
Ceux qui veulent voir ce pays genoux savent que leur seule entrave, cest lANP Emir Abdelkader 0 2014-01-17 05:00 PM
Turquie: les sympathisants dErdogan ne savent plus qui croire Emir Abdelkader 0 2014-01-04 02:19 PM
La Paix Emir Abdelkader | french Forum 0 2013-04-25 07:15 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-07-12
 
:: ::

  Emir Abdelkader   
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
les algriens ne savent pas faire la paix

Champions de la guerre : les algriens ne savent pas faire la paix !






Ne dit-on pas que la paix cest la guerre des ides; cest la confrontation de deux visions antagonistes avec la mdiation du gnie de la sagesse.
La recherche de la paix cest comme la stabilisation dun triangle isocle, avec la base une sagesse dlicatement ajuste quidistance des deux cts en affrontement. Et pour complter lanalogie gomtrique, il est pertinent dajouter que le raisonnement par labsurde permet, plus facilement, didentifier et prouver quun triangle quelconque nest pas isocle !
Il est, ainsi, confirm quil est, nettement, plus difficile didentifier les rares personnes capables de faire la paix, que de reprer, par limination, ceux, trs nombreux, qui en sont incapables.
Les belles paroles, sages et claires, font partie des recettes de la paix, mais maladroitement ou impertinemment prches, elles se transforment, vite, en des vritables chants de guerre.
Larbitrage des autorits politiques dans une crise sociale entrane, forcment, des engagements et des promesses de la part des responsables mdiateurs.
Une promesse peut, toujours, calmer un enfant et mme un adulte, mais elle reste, intrinsquement, une dette, et il est, de ce fait, avis de ne pas balancer des promesses futures dans le seul but de se dispenser de donner peu ou rien prsentement, ou de gagner du temps.
Un refus franc et ferme est plus responsable et moins irritant quun engagement non respect. Une fausse promesse nest pas seulement synonyme de dception, mais peut dclencher un conflit, ou le raviver de plus belle.
LART DE LA MEDIATION ET DU COMPROMIS

Sans la prdisposition des belligrants faire la paix, la mdiation ne sert, videmment, pas grand-chose, indpendamment de sa qualit. Mais ds que les antagonistes sont prts ngocier, en rponse aux appels de la sagesse ou de lusure onreuse du conflit, la mdiation devient, alors cruciale. Les ngociations peuvent tre plus fertiles et fcondes de manire directe que sous larbitrage dune mauvaise mdiation. La mdiocrit ne peut pas offrir ses bons offices, car elle en est, par dfinition, dpourvue et les atouts et avantages de lautorit officielle ne peuvent tre bnfiques qu bon escient, entre de bonnes mains. Un mdiateur incomptent cest comme un pompier qui essaie dteindre le feu avec de lhuile.
La mdiation tant un exercice extrmement dlicat, il est cet effet trs difficile, voire quasi-impossible, de dfinir tous les contours dun bon mdiateur, mais il est, en revanche, nettement plus facile didentifier les critres de disqualification. Cest, encore une fois, seulement par limination que des dcideurs clairvoyants peuvent procder au tri et choix du mdiateur appropri. Faut-il rappeler, aussi, que la qualit de la slection est misrablement tributaire, en amont, de celle des slectionneurs.
Si la gestion politique de routine semble tolrer, plutt abusivement, en Algrie, certaines maladresses, bourdes, voire scandales, en les considrant, humainement, anodins et inoffensifs, voire des signes dun capital de sympathie, la mdiation, en cas de conflits sociaux sensibles, naccorde, aucune marge, aux gaucheries, btises, ou plaisanteries. Les faiblesses, sensibilits et susceptibilits des belligrants constituent des obstacles majeurs quil faut grer avec beaucoup de doigt, tact, dlicatesse et perspicacit.
Limpartialit et les intentions nobles ne suffisent pas ; de simples maladresses, imprudences, inadvertances, ou boniments dplacs discrditent la mdiation aux yeux des deux parties et peuvent attiser le feu, au lieu de lteindre. Le choix malicieux et stupide des mauvais interlocuteurs et reprsentants des belligrants est, aussi, malsain que prjudiciable, et nest pas moins exasprant et embrasant.
Les dpenses des deniers publics peuvent acheter un sursis de paix sociale, mais ne peuvent empcher la haine de couver, et une gestion rationnelle mais quitable des ressources est plus apte apaiser les tensions quun gaspillage aveugle et forcment inquitable.
A dfaut de pouvoir satisfaire les revendications des deux camps, un bon compromis doit arracher des concessions subtiles, et laisser chaque partie inassouvie, mais suffisamment compense et comble par linsatisfaction de ladversaire.
DENT POUR DENT, SINON BATIMENT CONTRE PONT

Si les Algriens napprennent pas de leurs erreurs et sacrifices, ils peuvent, toutefois, se consoler ; dautres le font leur place. La Mecque des rvolutionnaires sest ainsi convertie en un laboratoire international dessais destructifs et tragiques, mme si des pays frres se sont mis lui disputer ce triste record.
Lesprit revanchard de reprsailles et vendettas semble plus jouissif que la paix sociale ; et en conformit avec la btise culturelle, lAlgrien serait plus heureux, en perdant un il, pourvu que son compatriote en perde les deux ! Et si la vengeance individuelle directe nest pas accessible, les infrastructures publiques et les biens communs sont, alors, tout aussi bons saboter. La vengeance et rjouissance sont, dans ce cas, trangement partages, et seul le palmars peut dpartager les belligrants.
Cette culture suicidaire est stupidement associe la bravoure et gloire historiques du pays. Les Algriens tous danger tait, semble-t-il, un des tubes prfrs de la jeunesse durant la dcennie noire, des annes 1990.
Cet esprit autodestructeur ne peut, certainement, pas tre inflchi par la mauvaise exemplarit des responsables, dont le no-patriotisme et lamour du pays sont investis et implants ailleurs, en achetant et renouvelant, arbitrairement, les sursis de paix sociale, dans le seul but damasser plus, au profit dune progniture dont lavenir est dj chafaud et amnag outre-mer.
Sinon comment ne pas faire appel, pour cette crise chronique et persistante de la valle du Mzab, un certain Lakhdar Brahimi, une des rares personnalits politiques algriennes, aux yeux de beaucoup, bien place, et mme favorite, pour aller assez loin dans le test dlimination des candidats la mdiation. Ce diplomate hors pair, compltement inconnu de lauteur, est prouv et aguerri aux rsolutions des conflits internationaux complexes.
Il sy connait en posture adopter, lart du silence et de la bouche cousue, le sourire abrg, les yeux baisss, le regard discret et dcrypteur. Lakhdar Brahimi sait comment couter, analyser, tter, reprer, bonifier un chec avec un meilleur dpart et mme, sil le faut, simuler avant de raffiner, ajuster et cibler. Lakhdar Brahimi nest quun exemple, et dautres, sans doute peu nombreux, et ventuellement plus proches du pouvoir actuel, peuvent, en fait, tout aussi bien aborder et traiter ces missions ardues et pineuses.
Les ratages rpts de la gestion de la crise de Ghardaa ne sont pas les premiers. Ils risquent de se reproduire ailleurs et dprouver, davantage, une cohsion sociale, dj suffisamment branle, et entraner, aventureusement, la nation vers des sentiers inconnus et prilleux.
Cessons, donc, lacharnement zl dans le pire, essayons dautres alternatives de voir et faire, et accordons, enfin, une chance au pays !


* Professeur, King Saud University
Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source



 

()


: 1 ( 0 1)
 

les algriens ne savent pas faire la paix




10:21 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,