> >

[] [ ]

Document Comment lex-parti extrmiste du FIS ...

(Tags)
 
Document Le Maroc isol :... Emir Abdelkader 0 2015-04-03 07:13 PM
Un document confidentiel dvoile comment le Maroc... Emir Abdelkader 0 2014-10-25 01:53 PM
Un document de la NSA rvle que le calife Al-Baghdadi ... Emir Abdelkader 0 2014-08-04 07:40 AM
Egypte : Un dangereux extrmiste tu dans le Sina Emir Abdelkader 0 2014-04-12 02:46 PM
Le document choc sur la bombe A en Algrie Emir Abdelkader 0 2014-02-15 03:53 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-07-14
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Document Comment lex-parti extrmiste du FIS ...

Document Comment lex-parti extrmiste du FIS a instaur la violence Ghardaa ds 1990






Lhistoire se rpte. Un rapport indit, tabli en 1990 et dont nous dtenons une copie, dmontre que ce nest pas la premire fois que des armes feux ont t utilises dans les affrontements provoqus dans cette rgion, et que les groupuscules qui sment la terreur et agressent les citoyens dans les diffrents ksour du Mzab ne sont que les hritiers des islamistes du FIS qui avaient, en fait, commenc pratiquer le terrorisme deux ans avant linterruption des lgislatives de janvier 1992. Les donnes qui y sont rapportes sont dautant plus vrifiables que les actes dcrits portent lempreinte des groupes islamistes arms qui apparatront un peu plus tard. Dat du 1er juillet 1990 et rdig par une commission diligente par un conseil de sage de Berriane, ce rapport voque lassassinat de deux candidats aux lections municipales sur une liste dindpendants un pre et son fils dans la ville de Berriane, le 24 juin de la mme anne, par leur voisin qui savra tre un sympathisant du FIS dissous. Lauteur du double meurtre les a tus laide dun fusil en leur tirant dessus bout portant, prcise le document. Cela sest pass en pleine bullition lectorale dans une rgion qui sortait dun nouveau cycle de violence. Le rapport indique que le chef de dara de Berriane avait, le jour mme, convoqu les diffrents candidats en lice, outre les notables de la ville, pour une runion de crise. Arrivs sur place, les membres de la dlgation de la liste indpendante furent accueillis avec un flux dinsultes et dinjures par les partisans du Front islamique du salut, sans quaucun agent des forces de scurit prsents nait ragi. Dans leurs conclusions, les rdacteurs du rapport estimaient que cet incident tait recouper avec des preuves matrielles recueillies sur place qui, selon eux, dmontrent que ce type dincidents est loin dtre accidentelle ou d des frictions intercommunautaires entre des groupes de jeunes gars, mais sont bien calculs et planifis lavance. Ils citaient six preuves : dabord, une violente explosion qui avait eu lieu, trois jours avant le double assassinat, dans le domicile dun certain Ouled-Hadj Ali Belkheir, militant actif du FIS, qui succombera plus tard ses blessures. Selon des tmoignages, lincident tait d lexplosion dune bouteille dinsecticides utilise par ce militant-artificier pour fabriquer des explosifs. Les rdacteurs en conclurent que lexplosion stait vraisemblablement produite suite un essai chou, et demandaient, de ce fait, louverture dune enqute par des experts. Deuxime preuve : des explosions enregistres dans un des magasins incendis suite lutilisation de ce type dexplosifs. Troisime preuve : lusage intense darmes feu pendant cette nuit-l, blessant plusieurs personnes. Ce qui prouve, pour les rdacteurs, que ces armes ont t prpares lavance pour commettre ces actes, en ajoutant que des armes avaient t saisies chez des personnes prise en flagrant dlit. Le rapport cite aussi linterdiction daccs lhpital tous les blesss pendant les vnements, ce qui prouve que des centres de sant avaient t amnags pour la circonstance, ou encore lvacuation de certaines familles hors de la ville avant le dclenchement des vnements. En conclusion, les membres de la commission demandaient recouper toutes ces donnes avant de les prendre en considration. Ils dclaraient : Nous sommes tous musulmans et Algriens, vivons dans cette localit en symbiose et en paix. Nous rejetons fermement toute tentative de confrer ces vnements un caractre communautaire ou confessionnel, y compris le double meurtre relat ci-dessus, lequel doit tre peru comme un acte criminel, et ce, afin dviter toute interprtation tendancieuse, comme cela sest pass lors des vnements de Ghardaa en 1985, dans lesquels les diffrentes parties staient vu jouer un rle sous la couverture du parti unique. Aussi, demandrent-ils la direction nationale du FIS de prendre une position publique et claire au sujet de ces vnements et aussi au sujet du comportement des membres de son bureau et de ses partisans Berriane. Enfin, ils alertrent lopinion publique, les autorits scuritaires et civiles et les partis politiques de la gravit des incidents qui touchent, en premier lieu, la dignit des citoyens, la libert du choix et au processus dmocratique dans notre pays, tout en souhaitant que ces incidents puissent inspirer une prise de conscience et une volont dinstaurer la tolrance religieuse et de rprouver toute forme dextrmisme et tout usage de la religion des fins politiques.


R. Mahmoudi



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Document Comment lex-parti extrmiste du FIS ...




12:50 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,