> >

[] [ ]

Mohamed Assa alerte sur les dangers du salafisme

(Tags)
 
Le long combat de Mohamed Assa Emir Abdelkader 0 2015-06-20 02:38 PM
Le pch de Mohamed Assa Emir Abdelkader 0 2015-01-21 02:14 PM
Les mises au point de Mohamed Aissa Emir Abdelkader 0 2015-01-19 01:21 PM
La Fatwa salutaire de Mohamed Aissa Emir Abdelkader 0 2014-12-24 01:22 PM
Entretien avec Mohamed Assa, Emir Abdelkader 0 2014-07-16 10:02 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-07-16
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Mohamed Assa alerte sur les dangers du salafisme

Mohamed Assa alerte sur les dangers du salafisme






Le ministre des Affaires religieuses, Mohamed Assa, continue dalerter contre le salafisme radical, le communautarisme et le chiisme, qui menacent la socit algrienne et son unit.


Dans une interview accorde notre confrre arabophone El Khabar, le ministre revient avec plus de dtails sur la dcision de son dpartement de suspendre 55 imams proches du courant salafiste, qui activent dans les mosques de la capitale. Je nai pas parl de la mise lcart des imams salafistes, mais de volontaires. Le ministre autorise les comptences aider les imams dans la mosque.
Ce qui sest pass, cest quune partie des jeunes imams, forms dans les universits algriennes ou ltranger, se sont ports volontaires pour aider les imams. Ils ont t reus par le conseil scientifique qui les a soumis des entretiens avant de dcider sils taient aptes exercer dans les mosques. Mais il sest avr, par la suite, quils sont dangereux, souligne le ministre. Selon lui, ces derniers ne sont pas seulement des salafistes, ils ne prtent pas allgeance lAlgrie, mais des parties trangres.
Quand il y a une instruction dun directeur, ils (les salafistes) demandent lautorisation des cheikhs de La Mecque pour lappliquer ou non (), enchane-t-il. Dans ce sens, Mohamed Assa dnonce, celui qui, en Algrie, nourrit la division communautaire entre salfiste, malkite et ibadite.
Nous sommes tous des musulmans et nous travaillons dans le cadre dun rfrent religieux national bas sur le courant malkite qui accepte lexgse et louverture sur les autres courants que je viens de citer, ajoute-t-il. Ainsi, Mohamed Assa prcise que les imams les plus dangereux seront suspendus sur le champ.
Le danger communautaire
Faisant un rappel historique sur les diffrents courants religieux existant en Algrie, le ministre dplore le fait que la richesse, qui faisait la force de lAlgrie, devienne un facteur de division. Cette diversit est devenue un facteur de contradiction et de division. Chacun tente de supprimer lautre en se considrant comme le plus juste et que tout le monde ira en enfer, sauf lui () Cest un vritable danger pour lAlgrie. Car cela amnera les Algriens se classifier selon leur appartenance lun des courants quon veut prsenter comme antinomique. Lun va dire quil est malkite et non salafiste, alors que lautre se prsentera comme ibadite et non sunnite, soutient-il.
Le ministre attire galement lattention sur lintrusion du chiisme travers les mdias sociaux, dans les cits universitaires, les lyces ainsi que dans les CEM. Il rvle, dans ce sens, lexistence Oran dune cole coranique gre par des chiites. Demain il y aura galement des individus qui vont dire que nous sommes des chiites et nous navons rien voir avec les autres.
Si ces composantes ne sont pas cres dune manire naturelle et nont pas une tendue historique, elles seront exploites pour casser lAlgrie et son unit, prcise-t-il, affirmant que le garant de la scurit est le rfrent national qui nest pas un choix politique ou personnel, comme il nest pas dict de ltranger.
Cest plutt un choix qui sest impos travers lhistoire, lance-t-il. Abordant le conflit qui sest sold par la mort de 25 personnes Ghardaa, Mohamed Assa estime que parmi les facteurs de cette fitna il y a la pense salafiste extrmiste diffrente de la pense salafiste nationale, qui nest pas destructrice de la patrie.
Selon lui, les salfiste radicaux, qui se rfrent au Ymnite Mokbel Ben Hadi Al Ouadaii, sont eux qui jouent un mauvais jeu Ghardaa. Ils noccupent pas les mosques et les coles coraniques, fort heureusement. Mais, ils sont prsents sur le train car ils sont des habitants de cette rgion, indique-t-il, dnonant cette volont dlibre de prsenter le conflit de Ghardaa comme un conflit communautaire. Il y a une vido dun jeune Algrien parti tudier en Arabie Saoudite qui dclame un discours qui nest pas crit par lui-mme.
Quand on lexamine de plus prs, on constate que ce texte lui a t prsent pour le lire en vue de donner un caractre confessionnel ce conflit, regrette-t-il.

Madjid Makedhi




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Mohamed Assa alerte sur les dangers du salafisme




05:20 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,