> >

[] [ ]

La rgion infeste par les groupes terroristes

(Tags)
 
Aprs les apparitions frquentes des terroristes dans la rgion... Emir Abdelkader 0 2014-11-26 11:59 AM
Les groupes terroristes veulent desserrer ltau... Emir Abdelkader 0 2014-11-22 01:00 PM
Groupes terroristes : Entre survie et rgnrescence Emir Abdelkader 0 2014-10-07 12:55 PM
Les groupes terroristes sont en phase de survie Emir Abdelkader 0 2014-10-01 02:08 PM
Tunisie : Arrestation de groupes terroristes et saisie darmes Emir Abdelkader 0 2014-01-23 02:54 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-07-20
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,937 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool La rgion infeste par les groupes terroristes

La rgion infeste par les groupes terroristes




Presque au mme endroit o cinq gardes communaux avaient t assassins, en 2011, dans une embuscade tendue par un groupe arm, neuf militaires ont trouv la mort et deux autres ont t blesss, dans la soire de vendredi dernier, dans un double attentat perptr par un groupe terroriste au lieudit Souk El Attaf, 6 km au sud de la commune de Tarik Ibn Ziad, anciennement appele Kerrouche, plus de 50 km au sud-est du chef-lieu de la wilaya de An Defla.
Linformation a t confirme dans laprs-midi dhier par le ministre de la Dfense nationale qui mis un communiqu. Hier, lors de notre tourne, plusieurs versions taient rapportes par des habitants que nous avons interrogs sur les circonstances de lassaut du groupe arm contre un poste avanc de larme.
Selon une source scuritaire, lattaque a t perpetre par un important groupe terroriste compos, selon des informations recoupes sur place, dune vingtaine dlments lourdement arms. Il sagirait dun groupe de la katibat El Ansar, affilie AQMI, dirig par les deux sanguinaires Djilan Bouzina et Helal Mahfoud, activement recherchs par les services de scurit, qui serait derrire cette attaque.
Katibat El Ansar qui vient dtre renforce, soulignent dautres sources, par le ralliement dautres groupes activant dans les maquis de Chlef et de Mda avait t dirige par lmir Souane Abdelkader, imam de la mosque Ridal de la commune de Oued Djemma, au dbut des annes 1990.
Guet-apens, un mode opratoire digne des techniques de gurilla
Le terroriste, mort aprs avoir pass plusieurs annes dans le maquis, avait russi, prcisent des sources, convaincre 49 personnes de sa famille rejoindre le maquis.
La premire attaque terroriste a cibl trois lments de larme, dont le commandant du dtachement situ au lieudit Village du barrage, 6 km au nord du chef-lieu de la commune de Tarik Ibn Ziad. Le bilan fait tat de deux morts.
Le commandant de larme, accompagn de deux lments, tait en route pour superviser les postes avancs, quand ils ont t surpris par des tirs nourris des terroristes embusqus, a prcis notre source. Le commandant a t grivement bless, a soulign hier un fonctionaire de la mairie de Tarik Ibn Ziad, qui nous a accompagn sur les lieux de lembuscade.
Alert, un convoi de larme a t dpch sur les lieux de lattaque. Les soldats de lANP ont t cibls par un autre assaut dun groupe terroriste embusqu. Le bilan est lourd : sept soldats tus. Les lments de lANP ont aussitt procd au bouclage de la zone et dclench une opration de ratissage pour dbusquer ces criminels et les abattre, a soulign le MDN, sans pour autant donner de dtails sur le bilan de lopration de ratissage.
Au cours de notre visite sur les lieux, des soldats de larme, visibilement de retour dune opration de ratissage dans les maquis de Tifran, sapprtaient regagner leur poste dobservation. Non loin du lieu de cette attaque meurtrire, quelques habitations sont dsertes. Les villageois ont abandonn ce village au dbut des annes de terrorisme.
Notre guide nous montre le dtachement de larme. Impossible pour nous de continuer le chemin ds lors que la zone est sous haute surveillance des units de larme.
La route est dangereuse. Nous faisons souvent appel des militaires pour scuriser ce tronon quand nous envoyons nos quipes en cas de panne au niveau de la station deau, a prcis le secrtaire gnral de lAPC de Tarik Ibn Ziad, qui nous a reus dans son bureau. Notre interlocuteur a confirm que la situation scuritaire au chef-lieu communal sest amliore.
Un lu de la commune a indiqu, de son ct, que les villages El Hamzat, Ouled Hmida, Chouit et Ouled Mehdi ont subi durant des annes les affres du terrorisme.
Environ 3000 habitants ont fui ces villages pour cause dinscurit durant des annes, alors que ces localits sont dotes de toutes les commodits, comme les coles, llectricit et leau. A Ouled Hmida, les membres de 36 familles, dont des enfants, ont t gorgs dans des attaques sanglantes dbut 1993.
Idem dans le village El Hamzat, o 25 personnes ont trouv la mort en une seule nuit dans une attaque similaire a- t-il dplor, regrettant ainsi le dpart des gardes communaux. Quatre dtachements ont t remplacs par des postes dobservation de larme, dit-il.
Refusant de donner des dtails sur les circonstances de lopration meurtrire, notre guide a aussi regrett le dpart des gardes communaux : 50% de la population des zones rurales ont dsert les villages depuis le dbut du terrorisme. La dissolution de la garde communale qui assurait la scurit risque de replonger la rgion dans la terreur.
A notre retour, une dizaine de soldats taient dploys, a-t-on constat. Les regards des militaires taient braqus sur la plaque dimmatriculation de notre vhicule, 10.
Un autre priple dans une zone interdite, Oued Djemma
Dans la commune de Oued Djemma, une trentaine de kilomtres de Tarik Ibn Ziad, la route menant vers Djbel Elouh est dsormais ferme. Ali, un ex-chef de dtachement de la garde communale, qui nous a accompagns, tmoigne : La route est difficile daccs. Plusieurs attentats ont t enregistrs dans cette zone fortement boise et escarpe. Des attaques auraient t signales ces derniers mois, ciblant des units de larme, en particulier dans les rgions de Babouche et Hammam Righa. Au chef-lieu communal, distant dune trentaine de kilomtres du chef-lieu de dara de Djendel, aucun point de contrle ni structure de scurit ne sont visibles. Nous craignons le retour du terrorisme.
Lattentat qui a cibl, vendredi dernier, des militaires nous a rappel la dcennie noire que nous avons endure durant des annes. Cest dans la wilaya de An Defla que le premier dtachement de la garde communale avait t cr en 1994. Nous avons perdu 360 lments, dit-il en nous montrant une note du ministre de lIntrieur relative une rcompense ceux qui veulent bnficier dun crdit dun million de dinars sans intrts.
Au sige de lAPC de Oued Djemma, le vice-prsident a annonc quune brigade de la gendarmerie sera installe dans la commune. La moiti de la population a quitt la rgion, a-t-il dit en citant le cas des habitants des villages situs en haute montagne et qui ont quitt leurs hameaux pour cause de terrorisme. 






Amar Fedjkhi






 

()


: 1 ( 0 1)
 

La rgion infeste par les groupes terroristes




06:41 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,