> >

[] [ ]

Iran Nuclaire :...

(Tags)
 
Accord sur le nuclaire iranien: Netanyahu fulmine Emir Abdelkader 0 2015-07-15 12:17 PM
Isral menace lIran dune attaque nuclaire... Emir Abdelkader 0 2015-05-23 12:33 PM
Nuclaire iranien: Trois groupes de pression ... Emir Abdelkader 0 2015-04-07 02:40 PM
Deux roquettes palestiniennes tombent prs dune centrale nuclaire ... Emir Abdelkader 0 2014-07-10 11:11 AM
Rabat fait un abcs de fixation sur le nuclaire algrien Emir Abdelkader 0 2013-12-09 10:20 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-07-23
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,944 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Iran Nuclaire :...



Iran Nuclaire : Interview de Ren Naba au journal espagnol La Vanguardia




Laurent Fabius se rendra le 29 juillet 2015 Thran pour une prise de contact avec les dirigeants iraniens, quinze jours aprs laccord international sur le nuclaire iranien. En prvision de ce dplacement, lIran a adress deux messages cods au ministre franais des affaires trangres, qui stait targu de faire preuve de fermet constructive lors des ngociations.

Le premier message cod: Thran a rserv son premier accueil lAllemagne, rival conomique de la France et chef de file de lUnion Europenne, en la personne du vice chancelier allemand charg de lconomie, Segmar Gabriel;
Le second message cod: Thran a rserv son second accueil Staffan Di Mistura, missaire spcial de lONU pour la Syrie, dj en possession du document adopt par le Congrs fondateur de lopposition dmocratique syrienne, au Caire (8-9 juin), en vue dune transition politique en Syrie.
Bon nombre dobservateurs trpignent dimpatience lide de sa voir si Laurent Fabius osera rpter sa bravade faite devant un parterre de ses suppltifs du temps de la splendeur de la diplomatie franaise se croyant conqurante en Syrie, savoir Jabhat An Nosra fait du bon travail en Syrie.
INTERVIEW DE RENÉ NABA AU JOURNAL ESPAGNOL LA VANGUARDIA. PROPOS RECUEILLIS PAR RAFAEL POCH DE FÉLIU, CORRESPONDANT DE LA VANGUARDIA À PARIS.

  • La France passe pour tre la grande perdante de la redistribution rgionale, malgr les propos soporifiques de son ministre des affaires trangres, Laurent Fabius. Dans ses deux versions no gaullistes et socialistes, elle a assum une fonction de mercenaires auprs des ptromonarchies soutenant inconditionnellement leurs positions mme les plus dangereuses pour la scurit de la France long terme (Libye, Syrie).
  • Laccord sur le nuclaire iranien constitue un coup de semonce indirect aux deux trublions de la zone, Isral et lArabie Saoudite, et vise rduire nant leur capacit de chantage.
  • Le fait que lIran ait accd au rang de puissance du seuil nuclaire brise, au niveau du Monde musulman, le monopole de larme atomique jusque l dtenu par les sunnites (Pakistan).
LV : Quel tait lintrt des États-Unis de parvenir un accord avec lIran ?

RN 1er intrt avanc comme prtexte officiel : Prvenir une prolifration nuclaire et une course larmement atomique dans la zone. Largument ne tient pas la route car les Occidentaux ont t les principaux pollueurs atomiques de la plante tant par lusage directe de la bombe atomique en zone de conflits au Japon en 1945 (Hiroshima et Nagasaki) que du fait de leur exprience atomique ciel ouvert du dsert de Mexique Reggane en Algrie), que par leur aide lquipement nuclaire dIsral, de lAfrique du sud du temps de lApartheid, de lInde et du Pakistan.
2me intrt qui constitue un vritable non dit de la stratgie internationale : Empcher quiconque de se doter de larme atomique hors la caution occidentale et sans la technologie occidentale, dont il devra rester ternellement dpendant et donc sous contrle. Cette position est constante depuis leffondrement du bloc sovitique.
LIran, hors de la sphre dinfluence occidentale, et surtout rival de lArabie saoudite, le principal partenaire arabe des États-Unis, en accdant la bombe atomique sans laccord des Occidentaux et leur concours, aurait rduit nant la valeur dissuasive de la stratgie occidentale.

3me intrt : Laccord sur le nuclaire iranien revt un double avantage :
Le fait que lIran ait accd au rang de puissance du seuil nuclaire brise, au niveau du Monde musulman, le monopole de larme atomique jusque l dtenu par les sunnites (Pakistan). Laccord est valable dix ans. Au del, lIran pourrait servir de contrepoids tant Isral quau Pakistan happ par la tentation talibane. Laccord ouvre le jeu au niveau rgional qui se ne rduit plus un binme mais ouvre la possibilit dautres combinaisons dalliance, ponctuelles, sur des dossiers prcis.

LV : Comment cet accord va affecter la consolidation rgionale et mondiale de lIran ?

RN Dans lordre subliminal, tout en les noyant sous un flot dassurances, laccord constitue un coup de semonce indirect aux deux trublions de la zone, Isral et lArabie saoudite, et vise rduire nant leur capacit de chantage.
Au del des objectifs annoncs, laccord rpond deux objectifs :
  • Premirement, faire baisser en intensit la capacit de nuisance dIsral et de lArabie saoudite, en rduisant leur marge de manuvre. Le fait que les États-Unis soient allis des deux parmi les grands États voyous (Rogue state) de la zone, lArabie saoudite et Isral, porte en lui les germes du dprissement du crdit moral de lAmrique et partant de son leadership. Cette extraordinaire tolrance de lAmrique lgard de ces deux pays la tirent vers le bas. Un arrangement entre les États-Unis et lIran, sur le modle de la rconciliation entre les États-Unis et le Vietnam, constituerait un moyen de pression indirect sur les deux grandes thocraties que sont lArabie saoudite et Isral pour les amener se conformer avantage aux normes internationales.
  • Deuximement, une phase de pr-dtente entre lIran et le Bloc atlantiste pourrait favoriser une convergence de fait dans le traitement des points brlants de lactualit rgionale notamment le combat contre le djihadisme takfiriste (Daech), une ventuelle stabilisation de la situation en Syrie prlude un rglement ngoci etc.
LV : Quel regard portez vous les ngociateurs iraniens ? Comment jugez-vous la qualit de leur prestation ? Dou cela provient-il ?

RN Lquipe de ngociateurs iraniens a t forme dans les universits amricaines, notamment Jawad Zarif, ministre des Affaires trangres, et surtout Ali Salehi, diplm en physique nuclaire de la prestigieuse universit amricaine Massachusetts Institute of Technology (MIT), la plus importante universit scientifique au Monde.
Leur expertise est double dune ardente obligation de servir leur pays et dune farouche volont dindpendance. Lquipe iranienne constitue dans les faits, la ngation du comportement des zombies mdiatiques arabes qui sont succd sur les crans de tlvision loccasion du mal nomm printemps arabe de Bourhane Ghalioune, premier prsident de lopposition syrienne off shore, et sa porte parole Basma Kodmani, qui faisaient office de suppltifs syriens de ladministration franaise dont ils taient les salaris pour diriger la rvolution en Syrie depuis la France.
LV : Pourquoi la France a-t-elle une attitude si belliqueuse envers la Syrie et lIran ?

RN La France, dans ses deux versions no gaullistes et socialistes, assume une fonction de mercenaires auprs des ptromonarchies soutenant inconditionnellement leurs positions mme les plus farfelues, mme les plus dangereuses pour la scurit de la France long terme (Libye, Syrie).
De surcrot, co-belligrante de lIrak dans sa guerre contre lIran, dans la dcennie (1979-1989), un des principaux pollueurs atomiques de la plante, quipementier nuclaire du rgime dapartheid dAfrique du sud et dIsral, de mme que lIran impriale via le consortium Eurodif, la France passe pour tre la grande perdante de la redistribution rgionale, malgr les propos soporifiques de son ministre des affaires trangres, Laurent Fabius.
LIran vient de lui adresser un message limpide leffet de calmer ses ardeurs, en recevant dimanche 19 juillet, le vice chancelier allemand charg des finances pour la premire visite dune dlgation occidentale en Iran, depuis laccord sur le nuclaire, soit cinq jours aprs sa conclusion. Le ministre allemand est accompagn dune importation dlgation du patronat et de scientifiques. Tout un programme qui se passe de commentaires.
LV : Que connat-on de laide franais Jabhat an Nosra, la franchise dAl-Qada en Syrie, dnonc par certains dputs de la droite a Paris ?

RN Laurent Fabius, le plus cap des hirarques de gauche, a t le seul chef de diplomatie dune grande puissance occidentale, avoir donn un quitus favorable Jabhat an Nosra en Syrie.
La phrase, clbre, est passe la postrit : Jabhat An Nosra fait du bon travail en Syrie . Cela a pu tre interprt comme un feu vert au djihad de la part de ses compatriotes franais et la France paie le prix de cette lgret.
La phrase pse lourd et demeurera longtemps prsente dans la mmoire des peuples, notamment en France parmi les sympathisants de Charlie hebdo dont il a commandit le massacre de son quipe rdactionnelle. En France, comme chacun sait, nous sommes responsables pas coupables .
LV : Le 14 Juillet, Franois Hollande a dit que laccord avec lIran est important parce que si Thran aurait laccs la bombe atomique Isral (et la Arabie Saoudite) voudrait aussi laccs. Le Prsident peut ignorer la ralit quIsral dispose dun arsenal nuclaire depuis la dcennie 1960 avec la collaboration de la France ?

RN Visiblement Franois Hollande na pas fini de cuver le vin quil a bu en compagnie de Benyamin Netanyahu dans la cuisine du dirigeant le plus xnophobe de lhistoire dIsral.
En fait Franois Hollande a associ Isral lArabie Saoudite dans un artifice de langage pour ne pas donner limpression de se faire exclusivement linterprte des craintes de lArabie saoudite, lincubateur absolu du djihadisme plantaire et ce titre indfendable auprs de larges segments de lopinion publique franaise. Lenrober dIsral, lunique dmocratie du Moyen Orient et sentinelle du Monde libre face la barbarie arabo-musulman permet, dans son esprit, de faire mieux avaler la couleuvre aux tlspectateurs.
À propos

Rafael Poch De Fliu, correspondant de La Vanguardia Paris, est titulaire dun double diplme dhistoire contemporaine de Barcelone et de Berlin Ouest. Natif de Barcelone (1965), il a t en poste successivement Moscou (1988-2002), Pkin (2002-2008) et Berlin (2008-2014). Auparavant, il a t correspondant tournant en Europe centrale pour lagence de presse allemande DPA, avec Hambourg pour base.
La Vanguardia est un journal dit Barcelone, publi en deux ditions parallles : espagnol et catalan. Son premier exemplaire est sorti le 1er fvrier 1881, ce qui en fait lun des plus vieux priodiques dEspagne.
Ren Naba: "Francia es la gran perdedora del acuerdo con Irn"
Le texte complet de linterview en version espagnole : PressReader - Journaux du Monde Entier




En partenariat avec Al Madaniya.Info


Libnanews







 

()


: 1 ( 0 1)
 

Iran Nuclaire :...




10:21 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,