> >

[] [ ]

Limpact du djihadisme virtuel sur la socit algrienne

(Tags)
 
Gopolitique du djihadisme Emir Abdelkader 0 2015-04-07 02:47 PM
contre le djihadisme, le gel des mosques ! Emir Abdelkader 0 2015-04-06 02:06 PM
le pays d'Erdogan, terreau fertile du djihadisme Emir Abdelkader 0 2015-01-19 12:04 PM
La diversit derrire le djihadisme Emir Abdelkader 0 2014-07-18 03:18 PM
Dassh, le nouveau sigle du djihadisme globalis Emir Abdelkader 0 2014-07-01 03:55 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-07-24
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,930 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Limpact du djihadisme virtuel sur la socit algrienne

Limpact du djihadisme virtuel sur la socit algrienne

Bien quayant prcd la gnralisation de lutilisation dinternet en Algrie, le terrorisme islamiste a trs vite, et ds son apparition, pris le train de la Toile pour ses communications, son recrutement et ses actions de propagande.


A la fin des annes 1990 et dbut 2000, ce sont les forums de discussion sur le djihadisme qui pullulent. Hbergs gratuitement par des socits de service internet partout dans le monde, ces forums servaient AQMI recruter des hommes, collecter des fonds et assurer le minimum en termes de communication et de propagande.
A cette poque, Al Qada, mouvance hyper-dcentralise, avait besoin dune masse critique pour exister mdiatiquement et organiser la violence sur le terrain.
Pour cela, elle a transform les forums djihadistes en vritables universits du terrorisme, en fournissant des manuels de guerre asymtriques, de fabrication de bombes, des outils de cryptage des communications, des vidos de motivation, des priodiques dinformation tels que Inspire et des incitations au passage lacte pour les loups solitaires nichs en Occident.
Trs surveills par les autorits, ces forums ont eu limpact ngligeable que lon sait sur la population algrienne. Ce nest quaux alentours de 2010 et lexplosion de facebook en Algrie, que laudience des groupes djihadistes a pris de lampleur.
Pis, ce nest que vers 2012, qui concide avec le dclenchement des rvolutions arabes, quune identit algrienne a merg sur les rseaux sociaux, facebook en particulier.
Des groupes de jeunes de diffrentes tendances sont sortis du nant, parfois la recherche du sensationnel, et se sont mis partager des vidos ou des photos dexactions dans diffrents pays arabes, au gr des soutiens et des oppositions. Un terreau violent sest donc lentement install dans la plante facebook algrienne.
En parallle, le monde a assist, quasi impuissant, la chute de Mossoul, en Irak, aux mains de Daech et linstauration, en juin 2014, de lEtat islamique (EI), un califat de lhorreur, dont les sbires ont pris le relais dAl Qada sur la Toile et ont transform les rseaux sociaux en un catalogue de crimes de guerre plus quautre chose.
LEtat islamique, qui nest pas dans une stratgie de loups solitaires, se concentre sur trois points essentiels dans sa communication sur les rseaux sociaux : susciter la hidjra vers lEtat islamique et le renforcement des effectifs, communiquer sur le caractre rgalien de cet Etat terroriste (fabrication de monnaie, maintien de lordre, maintien dun semblant de service public...) et enfin diffuser une propagande dans le maximum de langues et de formats possibles (webradios, web-TVs, magazines...).

Propagande
Pour ce faire, laccent a t mis sur le rseau social Twitter, qui permet trs vite aux djihadistes de diffuser et sans barrire aucune linformation. Par contre, cest sur facebook, qui permet les longs changes et un certain degr danonymat, que Daech recrute en Europe et dans les pays arabes. Au Moyen-Orient, ils sont des millions utiliser Twitter, ce qui explique que 50 et 70 000 comptes, directement affilis Daech, diffusent la propagande de lEtat islamique.
Et malgr les efforts des gouvernements pour faire fermer tous ces comptes, la masse critique quils ont atteint leur permet de se rgnrer. Ils trouvent mme des allis involontaires chez les Djihad Watchers, cette constellation damateurs, danciens militaires ou despions ou de journalistes, qui participent au relai des informations. Trs rcemment, lun deux a t oblig de sexcuser sur Twitter pour avoir heurt la sensibilit des Algriens, en diffusant les images des soldats tus dans lembuscade de An Defla.
Certains experts et chercheurs expliquent le faible rendement des rseaux sociaux dans le recrutement de djihadistes algriens, comparativement aux Tunisiens, Libyens ou Marocains qui sont 20 30 fois plus nombreux, par la fonte du rservoir terroriste en Algrie, mais aussi par une plus grande maturit vis--vis de cette violence.
Pourtant, dautres experts affirment quau niveau de la socit algrienne et des mdias, beaucoup de messages conduisant la radicalisation sont tombs dans le domaine du banal. Des campagnes, souvent trs agressives, lencontre de minorits religieuses ou des femmes, ont t trs largement diffuses et partages travers les rseaux sociaux, mais aussi des mdias crits ou audiovisuels dans lindiffrence totale des autorits.

Akram Kharief






 

()


: 1 ( 0 1)
 

Limpact du djihadisme virtuel sur la socit algrienne




04:31 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,