> >

[] [ ]

Csarienne : Les cliniques de la mort

(Tags)
 
Attentat en Isre: un mort... Emir Abdelkader 0 2015-06-26 11:07 PM
La mort du football Emir Abdelkader 0 2014-08-24 11:16 AM
Jean Luc Einaudi est mort... Emir Abdelkader 0 2014-03-22 11:22 PM
Cancer : ce nest pas lantichambre de la mort Emir Abdelkader 0 2014-02-04 01:13 PM
Le tortionnaire Aussaresses est mort l'ge de 95 ans Emir Abdelkader 0 2013-12-04 04:02 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-07-25
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,973 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Csarienne : Les cliniques de la mort

Csarienne : Les cliniques de la mort




Zakia a donn la vie, mais elle a perdu la sienne. La famille Mebarki ne sen remet toujours pas, deux semaines aprs le dcs de leur fille Zakia, 25 ans, la suite dune csarienne subie dbut juillet la clinique prive Lalla Khadidja de Bouira.


Mais elle nest pas la seule car une autre parturiente, Roza Aknouche, 35 ans, est dcde elle aussi dans la mme clinique la suite dune csarienne en juin dernier.
La goutte qui a fait dborder le vase est que les deux dfuntes venaient de la mme rgion, Ahnif. Deux dcs en moins dun mois et demi sont suffisants pour engendrer la colre. Ont suivi une marche et un rassemblement qui ont drain des dizaines de personnes venues sindigner, le 12 juillet, devant la clinique. La direction de la maternit sest pourtant explique sur les raisons qui ont induit la mort de Zakia qui sont imprvisibles et normales. Mais la famille ne semblait pas convaincue.
Les Mebarki, rencontrs dans leur village, Tikramtath, 35 km lest de Bouira, font endosser toute la responsabilit au staff mdical quils accusent davoir commis une erreur mdicale causant la mort de leur fille. Selon leur avocate, une plainte a dj t dpose au niveau de la justice de Bouira. Laffaire semblait un simple fait divers. Mais lors des funrailles, Ahnif, plusieurs femmes nous ont approchs, indignes, pour se plaindre de ce quelles subissent dans ces cliniques prives.
Lune dentre elles, Fatima, trentenaire, nous avoue quelle a t diagnostique elle aussi pour une csarienne Lalla Khadidja. Jai eu peur quand le gyncologue a insist sur le caractre urgent de mon cas, mais jai chang de clinique. Quelle fut ma surprise quand ils mont fait accoucher par voie basse ! assure-t-elle.
Risques
Certains spcialistes avancent un taux de 60% des femmes algriennes qui accouchent annuellement par csarienne. Un constat partag par le ministre de la Sant et lOrdre des mdecins. Reu la rdaction dEl Watan Week-end, le docteur Younsi, directeur de la clinique Lalla Khadidja, avoue que 1000 femmes sur les 1400 qua reues son tablissement en 2014 ont subi des csariennes, ce qui reprsente plus de 70% des parturientes examines. Et selon lui, la clinique na perdu que huit bbs. Et dajouter, pour se justifier : Aux Etats-Unis, 80% des femmes accouchent par csarienne.
De manire prventive, les mdecins recourent directement la csarienne surtout pour les femmes qui accouchent pour la premire fois. Dans le cas de Zakia, le docteur Younsi assure que lopration a t pratique car lchographie a indiqu quil y avait un risque de perte du bb. Sauf que ce nest pas ce qui a t annonc par la sage-femme son mari Mhand. Joint par tlphone, Mhand prcise : La sage-femme ma dit que le bb tait mal positionn. Raison pour laquelle, selon elle, une csarienne tait imprative.

Consquences
Selon une gyncologue dAlger qui travaille dans le secteur public et a accept de rpondre nos questions, la csarienne ne devrait se faire que dans les cas suivants : Une mauvaise progression du bb, une souffrance de la mre, dans le cas o le bassin de la femme est troit ou si le bb est gros. De plus, quelles seront les consquences dun tel acte de chirurgie ? La gyncologue explique : Infliger une cicatrice au corps dune femme.
Risquer une hmorragie postopratoire, une rouverture de la plaie (ventration), une pritonite, etc. Jai toujours prfr laccouchement par voie basse et cest ce que je conseille toujours mes patientes, avoue-t-elle. Et dajouter, en sappuyant sur le dossier mdical de la dfunte dont El Watan Week-end dtient une copie : Je ne comprends pas pourquoi cette femme a t csarise demble, alors que son bilan ainsi que lchographie sont corrects.
Son mdecin traitant na soulign quune lgre diminution du liquide amniotique. Pourquoi autant de csariennes ? Sont-elles une cause de mortalit dans les maternits ? Ou les cas de Zakia ainsi que de plusieurs autres ne sont que les consquences dune chirurgie et ou dune maladie imprvisible, comme cela peut exister ? Certains sinquitent, dautres voient en ce phnomne une simple volution de la science mdicale.

Sang frais
Il est 1h. Zakia, qui vient juste de subir une csarienne, joint sa famille par tlphone. Je suis souffrante. Jai des douleurs intenses mais il ny a personne ici pour massister, rapporte sa mre, Djamila, qui a reu la communication. Appelle linfirmire, lui conseille son pre, Mohand. Jai cri, mais il ny a personne apparemment, rpond Zakia. Le tlphone sest teint. Nous avons pens quelle navait plus de batterie, lance encore sa mre. Sad, son cousin, qui a fait le dplacement la clinique pour se renseigner sur son tat de sant, avoue quil na trouv personne laccueil.
Il faisait trs chaud lintrieur. Il ny avait personne pour mindiquer sa chambre, affirme-t-il. Quelques heures plus tard, vers 5h, un chirurgien appelle le pre avec le tlphone de la patiente pour lui demander dapporter en urgence du sang frais. Dans la panique, Mohand se rend Bouira et passe un appel sur les ondes de la radio locale. On ma demand du sang frais. Et ils mont charg de le chercher, stonne-t-il.
Pourquoi nont-ils pas prvu une telle situation ? Les donneurs se sont dplacs lhpital Mohamed Boudiaf du centre-ville. Le sang a t rcupr par un mdecin de la clinique sans tre analys, avoue Mohand. Comment est-ce possible ? Et si lun des donneurs avait le sida ou une autre maladie ? Le sang de Zakia (A-) est rare. Son analyse pouvait prendre des heures, temps que navaient pas les mdecins de la clinique pour la sauver, selon leur version.
Le Dr Younsi sexplique : La parturiente avait ressenti des douleurs deux heures aprs la csarienne. Les gyncologues ont pens que ctaient des douleurs postopratoires, ce qui est normal. La patiente a eu la diarrhe et les douleurs se sont accentues. Aprs examen et une deuxime chirurgie verticale pour explorer labdomen, les mdecins ont dtect une anomalie au niveau du foie. Elle avait une hmorragie due un hmatome caus par une maladie rare et imprvisible, qui sappelle le Hellp Syndrome.
Donc on a t obligs de faire une transfusion en urgence. Pour le sang frais, le docteur argumente : Nous avions besoin de sang frais qui contient les plaquettes qui peuvent russir la coagulation afin darrter lhmorragie, ce dont elle avait besoin. Lhpital Mohamed Boudiaf nous a promis du A-, mais il navait pas de sang frais malheureusement. Jai prfr la sauver et prendre un risque de 10%, puis la prendre en charge plus tard au cas o elle contracterait une autre maladie, plutt que de la laisser mourir.

Abattoir
La sur ane de Zakia affirme quelle a russi sintroduire dans la chambre, mais elle a t vite repre par le mdecin anesthsiste. Les infirmires taient souilles de son sang. Donc elle en a beaucoup perdu, sindigne-t-elle dune voix enroue. Vite, la rencontre avec la famille Mebarki tourne aux larmes lorsque Youcef, le frre de la dfunte, montre sa photo. Il a leur fallu des heures pour se calmer. La mort de Zakia a engendr beaucoup de tristesse cette famille. Cest cause de la premire opration que le foie de Zakia a t touch. Ils nont pas les moyens ncessaires. Cest un abattoir et non une clinique. Leur seul objectif est de gagner de largent, accuse le pre de la dfunte. Le docteur Younsi rfute toutes les accusations et, surtout, tout soupon sur la qualit de ses services. Nous travaillons depuis 2005 et nous navons eu que 12 dcs, insiste-t-il.
La transfusion na pas russi, lhmorragie na pas cess. Le staff technique a d transfrer Zakia en catastrophe, le lendemain 14h, vers le CHU de Kouba, Alger. Une dcision incomprise par la famille qui se demande pourquoi elle a t envoye au service de ranimation de Kouba alors quil en existe un lEPH de Bouira. Nous avons les mmes moyens que lEPH de Bouira. Ils ne peuvent pas faire mieux que nous. La dfunte avait besoin dun service de pointe, ce quoffre le CHU de Kouba, se justifie-t-il.

Erreur
La gyncologue affirme que la thse dfendue par la clinique tient la route si lexistence dun Hellp Syndrome qui est, selon elle, dune extrme raret, est prouve par lautopsie si elle a lieu.
Le risque davoir cette maladie existe dans les deux cas (csarienne et accouchement par voie basse) mme si elle peut se voir aprs une csarienne car la perte sanguine, dans ce cas, est plus importante, dclare-t-elle. Lerreur est peut-tre dans le retard qua mis le staff pour dtecter lhmatome en question. La clinique se dfend et dplore ce dcs. La famille persiste, assurant quelle ne baissera pas les bras car selon elle, lhmorragie a t provoque par la csarienne. Linstruction na pas encore eu lieu.
Quant au rapport de linspection engage par le ministre de la Sant, il est attendu pour le dbut de la semaine prochaine. Pour lOrdre des mdecins, la ncessit dune rforme du secteur de la sant publique est plus quurgente. Le reportage diffus par lENTV une premire sur le CHU de Constantine a choqu les internautes algriens, qui ne cessent de partager et commenter la situation chaotique de cet hpital.
Plusieurs femmes sont entasses dans un mme lit, tout comme les bbs, sans aucun respect de lhygine. Une image de ce que sont devenues les maternits publiques en Algrie. Une situation qui explique peut-tre pourquoi les Algriennes prfrent les cliniques prives, pensant quen payant les soins, elles auront une meilleure qualit de prise en charge.
Le prsident du Conseil national de lOrdre des mdecins dfend le projet dune sant publique de qualit : Cest la responsabilit de tous les secteurs confondus. Il faut que chacun prenne ses responsabilits pour faire voluer les choses. On a voulu construire dautres CHU mais la crise nous a rattraps au stade de ltude du projet. Le projet a finalement t gel.
Il est impratif dtablir une vritable feuille de route pour la sant publique en Algrie. Zakia a quitt la vie, mais elle a laiss un trs beau bb que son pre a prnomme Chanez. Dans son dernier rapport sur les maternits, lOrganisation mondiale de la sant (OMS) recommande laccouchement par voie basse : Bien que la csarienne permette de sauver des vies, il arrive souvent quelle soit pratique sans tre mdicalement ncessaire, risquant alors dexposer la mre et lenfant des problmes de sant court, moyen et long termes.

Les mesures prises par le ministre de la sant

Le ministre de la Sant a, immdiatement aprs avoir pris connaissance des faits par voie de presse, demand la direction de la sant de la wilaya de lui faire parvenir en urgence un rapport circonstanci sur tous les faits ayant abouti cette malheureuse issue que nous dplorons tous, dclare S. Belkessam.
Paralllement, le ministre a instruit linspection gnrale du ministre leffet de faire toute la lumire sur les circonstances qui ont entour cette affaire afin de situer les responsabilits de chaque acteur et de proposer les mesures prendre, notamment caractre administratif. Les conclusions sont en voie de finalisation et seront rendues publiques aussitt remises au ministre. Sur la base de ces conclusions, les mesures ncessaires seront prises. De plus, le ministre a lanc une large compagne dinspection des cliniques prives depuis un mois. La synthse sera rendue publique la semaine prochaine.

Meziane Abane








 

()


: 1 ( 0 1)
 

Csarienne : Les cliniques de la mort




10:54 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,