> >

[] [ ]

Seize ans dhorreur dans les geles marocaines

(Tags)
 
Dcs d'un dtenu sahraoui dans les geles marocaines Emir Abdelkader 0 2014-10-01 04:45 PM
Benghazi Seize morts dans des heurts entre arme et islamistes Emir Abdelkader 0 2014-07-23 06:03 PM
Egypte : Seize militants islamistes tus dans le Sina Emir Abdelkader 0 2014-02-09 01:13 PM
Dtrioration de l'tat de sant de dtenus politiques sahraouis dans les prisons marocaines Emir Abdelkader 0 2013-08-19 02:40 PM
Dtenus grvistes de la faim dans les prisons marocaines Emir Abdelkader 0 2013-05-11 02:40 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-08-08
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,943 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Seize ans dhorreur dans les geles marocaines

Seize ans dhorreur dans les geles marocaines




Elle a commenc la lutte ds lge de15 ans. Fatimatou Dahouar, militante sahraouie, est lune des plus anciennes portes disparues ayant pass 16 sinistres annes dans des prisons marocaines.


La militante sahraouie Fatimatou Dahouar a particip toutes les manifestations de protestation contre loccupation marocaine depuis 1972 Tantan, sa ville natale. Elle se souvient du moindre dtail de son parcours militant et des tortures quelle a subies avec ses camarades. La demeure familiale Tantan tait le repre des rvolutionnaires sahraouis.
A lpoque, dans les annes 70, ctait la lutte clandestine, dira-t-elle lissue dune rencontre loccasion de luniversit dt des cadres du Polisario Boumerds. En 1975, aprs linvasion marocaine, les kidnappings et rapts se sont multiplis. Jtais parmi les personnes portes disparues. Ctait un certain 24 fvrier 1976. Les militaires marocains mont arrte avec 37 autres femmes et plus dune quarantaine dhommes. Ils nous ont entasss dans un garage de stockage de semoule.
Puis, on nous a dplacs vers Agadir, dans un centre de torture o on a pass 4 mois et 10 jours, se rappelle-t-elle. Les jours noirs entachs de sang commencent. Chaque jour de violents interrogatoires. Au mois de juillet 1976, on nous a dplacs vers une autre prison secrte, Agadez. Nous y avions pass cinq (5) atroces annes. Nous tions coups du monde, entre malnutrition et des conditions inhumaines. Ctait la mort lente dans des cellules 12 personnes.
Dans cette prison, nous avons trouv aussi des prisonniers politiques marocains, libanais, tunisiens et dautres nationalits. On nous rouait de coups avec des btons sur toutes les parties du corps. 28 prisonniers ont perdu la vie. La nourriture quon nous donnait tait pleine de cafards. Pour nous humilier encore plus, les geliers passaient dabord nos plats des chiens qui refusaient de les manger, se souvient-elle. En octobre 1980, le Front Polisario a eu vent de lendroit o se trouvaient Fatimatou et ses camarades, mais pas pour longtemps.
Le cauchemar recommence. Dans la nuit, on nous a vite dplacs vers une autre prison Megouna, au sommet dune montagne. Cest l quon a pass 10 ans demprisonnement jusquen 1991. 30 autres femmes et 50 hommes dEl Ayoun furent ramens cette prison. Pendant les 4 premires annes de dtention (1980-84), nous avions got toutes les mthodes de torture mme sur les parties intimes. Mme les morts nont pas chapp cette barbarie.
On leur cassait la colonne vertbrale pour sassurer quils taient vraiment morts, dira Fatimatou, les yeux rougis. Dans cette prison, elle a entam une grve de la faim avec ses camarades femmes durant 12 jours. En juin 1991, les dtenus ont t librs dans un tat squelettique suite plusieurs tentatives dune commission onusienne qui a divulgu laffaire. Libre, Fatimatou Dahouar, la militante chevronne reprend la lutte mme sous surveillance. Malgr toutes les souffrances, nous sommes toujours debout et dtermins continuer le combat jusqu lindpendance de notre patrie, conclura-t-elle.

Omar Arbane




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Seize ans dhorreur dans les geles marocaines




02:29 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,