> >

[] [ ]

Est-ce quAmnesty International a perdu la tte ?

(Tags)
 
Amnesty International interpelle la France sur ses arrestations Emir Abdelkader 0 2015-01-18 10:54 PM
Amnesty International dnonce la partialit des lois algriennes Emir Abdelkader 0 2014-11-26 02:09 PM
Amnesty International dnonce le nettoyage ethnique de lEI en Irak Emir Abdelkader 0 2014-09-02 11:47 AM
Amnesty International dresse un tableau sombre... Emir Abdelkader 0 2014-05-14 06:23 AM
Amnesty International demande un nouveau procs Emir Abdelkader 0 2013-02-20 02:37 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-08-09
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Est-ce quAmnesty International a perdu la tte ?

Norman Finkelstein sur la guerre Gaza : Est-ce quAmnesty International a perdu la tte ?




Une analyse mdico-lgale des rapports dAmnesty International sur lopration isralienne Bordure Protectrice Gaza en 2014
Amnesty International compte parmi les premiers organismes de dfense des droits de lhomme dans le monde. Ses dclarations faonnent lopinion publique, alors que les États se sentent obligs sinon den tenir compte, du moins de leur rpondre. Un mouvement en faveur de la justice qui aspire atteindre un large public et inflchir la politique de lÉtat ne peut se permettre dignorer Amnesty International si et quand elle se fourvoie. Cette monographie [tude exhaustive] soutient quAmnesty a en effet perdu le nord, et lintention de cette monographie est de documenter cette analyse, dans lespoir que Amnesty effectuera delle-mme ou que ses membres de base ly obligeront une correction de trajectoire.
Ces dernires annes, Amnesty International a publi des rapports mticuleusement documents et lgalement inattaquables sur le respect des droits de lhomme dans le conflit isralo-palestinien, par exemple, Opration Plomb durci : 22 jours de morts et de destruction [1], un rquisitoire accablant sur lassaut dIsral Gaza en 2008-2009. Mais cela na pas toujours t le cas. Pendant de nombreuses dcennies, cette vnrable organisation de dfense des droits de lhomme a effectivement donn Isral un laissez-passer gratuit sur ses pratiques de torture gnralise dans les territoires palestiniens occups [2]. A en juger par les rapports quelle a mis aprs lagression dIsral sur Gaza durant lt 2014, lopration Bordure Protectrice , Amnesty rgresse ses apologtiques antrieures. Pour ceux qui ont appris se fier Amnesty et la citer comme une source dinformations prcises sur les droits de lhomme, ce dveloppement est inquitant et profondment frustrant. Le but principal de cette monographie nest pas de rendre compte des raisons de ce rtropdalage apparent dAmnesty, bien que certaines spculations sur ce sujet seront avances en conclusion, mais de le documenter soigneusement, en se concentrant en particulier sur lacte daccusation global dAmnesty contre le Hamas [3] intitul Illgaux et mortels: tirs de roquettes et de mortiers par les groupes arms Palestiniens au cours du conflit de 2014 entre Isral et Gaza [4].
La comparaison fallacieuse
Le tableau n 1 prsente les donnes brutes partir desquelles une valuation de lopration Bordure Protectrice (ci-aprs : OBP) commence ncessairement [5].

Tableau n 1 : Les pertes civiles de lopration Bordure Protectrice

Nombre total de morts (dont xenfants) Civils tus (% des pertes totales) Combattants tus (% des pertes totales) Dommages directs linfrastructure civile Maisons civiles dtruites ou rendues inhabitables Isral 73 (1) 6** (8) 67 (92) 55 000 000 1*** Gaza* 2 200 (550) 1 560 (70) 640 (30) 4 000 000 000 18 000**** * Pour Gaza, les chiffres sont arrondis. Tout au long de cette monographie, les grands nombres sont de mme arrondis la dizaine, la centaine ou au millier.
** Un civil tait un travailleur immigr thalandais.
*** 11 autres ont subi des dgts.
**** 38 000 autres ont subi des dgts.
Des deux cts, observe Amnesty dans son rapport Illgaux et mortels, les civils ont une fois de plus port le poids de la troisime guerre totale en moins de six ans. Bien quelle soit sans doute vraie [9], cette dclaration obscurcit le foss bant qui spare lampleur de la souffrance inflige aux civils de Gaza par rapport aux civils israliens [10]. Il est difficile de trouver un exemple plus palpable dune diffrence quantitative se transformant en qualitative que celui du seul enfant isralien tu face aux 550 enfants de Gaza tus ; et cela ne diminue pas le caractre sacr de toute vie de relever le fait que si la mort dun enfant isralien est terrible, avec le mme calcul, les dcs denfants de Gaza sont 550 fois plus terribles. Une mission mdicale internationale denqute, recrute par la branche isralienne des Mdecins pour les droits de lhomme et compose de mdecins minents, a conclu son rapport sur OBP avec cette mise en garde : Sans vouloir dvaluer en aucune faon les effets traumatisants de la guerre sur les civils israliens, ils plissent en comparaison des consquences de la destruction massive inflige Gaza. [11] Mme le Secrtaire gnral de lONU Ban Ki-moon, qui par le pass a dshonor ses fonctions avec son apologie en faveur dIsral [12], a soigneusement distingu les attaques mortelles dIsral contre les installations de lONU lors de lOBP, quil dplore , et lutilisation abusive par le Hamas des installations des Nations Unies pour lesquelles il est constern . [13] On cherche en vain une reconnaissance ou nuance comparable formule par Amnesty.
En accord avec sa prtention dimpartialit, Amnesty donne limpression quIsral et le Hamas furent galement coupables davoir viol les lois de la guerre. Lorganisation a publi deux rapports daprs-guerre documentant les crimes dIsral et deux rapports documentant les crimes du Hamas (quatre au total), tandis que de manire incroyable, elle a consacr, tout compte fait, beaucoup plus de pages inculper le Hamas (107 pages) quIsral (78 pages) [14]. Dans son rapport intitul Opration Plomb Durci, Isral avait fait porter lessentiel de lacte daccusation dAmnesty (60 pages contre 13), le rapport allouant respectivement un espace plus reprsentatif, bien quencore loin de la ralit, aux morts et aux destructions infliges par chaque ct [15]. Lintroduction de chacun des rapports daprs-guerre dAmnesty sur OBP quilibre mthodiquement la distribution de la culpabilit. Comme si cela ntait pas assez problmatique, le rapport intitul Illgaux et mortels dtaille la mort de lunique enfant isralien tu par une attaque du Hamas sur plus de deux pages. Si Amnesty tait vraiment soucieuse de rendre compte fidlement des pertes respectives et non pas de les altrer , naurait-elle pas d consacrer 1 100 pages aux enfants tus Gaza ? Amnesty suggre mme que le Hamas tait la partie la plus manifestement coupable dans ce conflit. Ainsi, la conclusion de Illgaux et mortels dplore sans quivoque le mpris flagrant du droit international humanitaire par le Hamas, alors que lun des rapports rciproques dAmnesty intitul Familles sous les dcombres : les attaques israliennes sur les maisons habites, conclut prudemment que la destruction cause par Isral 18 000 maisons de Gaza furent entirement dtruites ou rendues inhabitables, laissant 110 000 personnes sans-abri soulve des questions difficiles pour le gouvernement isralien auxquelles il na jusqu prsent pas pu rpondre . [16] Il est, bien sr, possible de concevoir que le Hamas ait commis autant de crimes de guerre quIsral, sinon plus, durant lOBP, mais, premire vue, ce serait une conclusion minemment anormale. Que ce soit en termes absolus ou relatifs, les chelles de culpabilit semblent incliner lourdement du ct isralien : le Hamas a tu 73 Israliens, dont seulement 8% taient des civils, tandis quIsral a tu 2 200 Gazaouis dont 70% taient des civils ; les dommages infligs linfrastructure civile de Gaza (4 milliards de dollars) dpassent dun facteur de 70 les dommages infligs linfrastructure dIsral (55 millions de dollars), tandis que le ratio des habitations civiles dtruites par Isral par rapport au Hamas est de 18 000 pour 1. La question intrigante est celle-ci : comment Amnesty a-t-elle russi transformer ce bilan sauvagement dsquilibr en acte daccusation quilibr des deux parties du conflit ?
Un arsenal menaant

Pour justifier sa violence dchane Gaza, Isral met invariablement le projecteur sur larsenal de roquettes que le Hamas aurait stock. Amnesty se fait lcho de cette version des faits. Ainsi, le lecteur apprend dans le rapport dAmnesty Illgaux et mortels que, ds 2001, le Hamas avait empil des roquettes courte porte ; quil a ensuite dvelopp des roquettes Qassam de plus longue porte ; que plus rcemment, les groupes arms Gaza ont produit, modernis, ou import en contrebande des milliers de roquettes Grad BM-21 de diffrents types, avec des portes variant de 20 km 48 km, et acquis ou produit un plus petit nombre de fuses de moyenne et longue porte , y compris le Fajr 5 iranien et le M-75 produit localement (tous deux avec une porte de 75 km), ainsi que les roquettes de confection locale J-80 dune porte de 80 km ; et que lors de lopration Bordure Protectrice, les Brigades al-Qassam ont affirm avoir tir des roquettes R-160, une version locale du M-302, galement avec une porte de 160 km. [17] La majorit des 8,3 millions dIsraliens, et la totalit des 2,8 millions de Palestiniens de la Cisjordanie occupe , conclut sinistrement Amnesty, sont maintenant porte dau moins une partie des roquettes dtenues par des groupes arms palestiniens dans la bande de Gaza [L]e cercle de la peur sest largi. Mais quelle a t la ralit de la menace pose Isral par larsenal de roquettes du Hamas ? (Par charit, on ignorera linclusion bizarre par Amnesty des Palestiniens de Cisjordanie dans le cercle de la peur ).
Le Hamas aurait tir 5 000 roquettes et 2 000 obus de mortier sur Isral pendant lOBP. [18] Lcart entre les milliers darmements du Hamas dchanes sur Isral et le caractre minimal des morts et des destructions quelles ont infliges est gnralement port au crdit du Dme de Fer, le merveilleux systme de dfense anti-missile dIsral. Amnesty rapporte ainsi que le systme de dfense antimissile dIsral Dme de Fer a permis de limiter les pertes civiles dans de nombreuses zones , et a t utilis pour protger les zones civiles des projectiles lancs depuis la bande de Gaza . Mais cette explication ne convainc gure. Isral prtend que le Dme de Fer a intercept 740 roquettes ; le Dpartement de la sret et de la scurit de lONU (cit par Amnesty) estime le nombre 240. Étrangement, Amnesty omet les conclusions accablantes de lune des principales autorits mondiales en matire de dfense anti-missile, Theodore Postol, du MIT [19]. Postol avait dmystifi les revendications magnifiant le systme de dfense anti-missile Patriot au cours de la premire guerre du Golfe en 1991 [20]. Il a conclu que le Dme de Fer a intercept avec succs 5% des roquettes du Hamas, soit, sur la base des donnes dIsral, le nombre dcevant de 40 dentre elles [21]. En gnral, le Dme de Fer a servi comme un accessoire polyvalent dans diverses campagnes israliennes de hasbara [propagande]. Aprs lopration Pilier de Dfense en 2012, Isral a vant le succs de son systme de dfense anti-missile pour compenser les maigres rsultats de lassaut [22]. Mais Isral a minimis lefficacit du Dme de Fer dans son rapport post mortem officiel sur lOBP intitul Le Conflit de Gaza de 2014, 7 Juillet-26 Aot 2014, de mme quil a gonfl la vulnrabilit de son front intrieur, afin de justifier les morts et les destructions provoques par Isral pendant lopration. Ce rapport, qui a t publi en 2015 pour anticiper les conclusions critiques dune enqute du Conseil des droits de lhomme de lONU et qui nest rien de plus que du rabchage, ne consacre que deux de ses 460 paragraphes au Dme de Fer, tandis que laccent est mis non pas sur la brillante performance du Dme de Fer mais sur son caractre faillible et son incapacit empcher des dommages importants la vie et aux biens des civils . [23]
Mme selon le calcul officiel isralien de 740 interceptions, il reste encore une question troublante : Comment se fait-il que les milliers de projectiles du Hamas non intercepts par le Dme de Fer aient inflig si peu de dommages ? En effet, avant mme quIsral nait dploy le Dme de Fer pour la premire fois, lors de lopration Pilier de Dfense, les projectiles du Hamas comptaient peine. Alors que le Hamas a tir 13 000 roquettes et obus de mortier sur Isral entre 2001 et 2012, un total de 23 civils israliens ont t tus, soit un civil tu pour 500 projectiles tirs. [24] Au cours de lopration Plomb Durci [2008-2009], laffrontement le plus violent dIsral avec Gaza avant lOBP et avant le Dme de Fer, le Hamas a tir 900 projectiles [25], mais na tu que trois civils. En outre, au cours de lOBP, 2 800 projectiles du Hamas, soit 40% du total, sont tombs dans les rgions frontalires dIsral [26] o le Dme de Fer ntait pas dploy, mais seul un civil isralien a t tu par une roquette [27]. (La plupart des Israliens des zones frontalires sont rests dans leurs communauts dorigine au cours de lOBP [28].)
Postol attribue le peu de victimes civiles israliennes pendant lOBP principalement (mais pas exclusivement) au systme dalerte prcoce et aux abris dIsral [29], qui a t considrablement amlior au cours des dernires annes [30]. Mais cela ne suffit toujours pas expliquer entirement le faible nombre de victimes civiles causes avant ces amliorations de la dfense civile et, encore plus rvlateur, cela ne peut pas expliquer les dommages matriels minimes. Pendant lOBP, un site web du Ministre isralien des Affaires trangres a tenu la chronique, sur une base quotidienne, des dommages matriels causs par les roquettes du Hamas [31]. Le tableau n 2 rsume ses donnes.
Tableau n 2 : Dommages matriels israliens dus aux attaques de roquettes du Hamas

Date Description 7 juillet
8 dommages sur une proprit 9 immeuble ct dun jardin denfant touch 10
11 une maison compltement dtruite, deux autres endommages 12
13 une roquette frappe une centrale lectrique isralienne alimentant Gaza en lectricit 14
15 dommages significatifs des voitures et proprits ; une cole pour enfants handicaps est frappe 16 maison endommage 17 immeuble endommag 18 jardin denfant et synagogue endommags 19 gros dommages dans une zone rsidentielle 20
21 maison touche, immeuble endommag 22 maison endommage 23
24
25
26
27 deux maisons touches 28
29
30
31
1er Aot
2
3 cour dcole touche 4
5 maison touche 6
7
8 maison touche 9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19 centre commercial touch 20
21 immeuble touch 22 maison et synagogue touches 23
24
25
26 maison et terrain de jeu touchs
Le rapport Illgaux et mortels rapporte que des dizaines de roquettes et dobus de mortier dans les zones bties ont endommag des biens civils, y compris des maisons dhabitation, des infrastructures, des btiments publics et des tablissements denseignement , tandis que Le Conflit de Gaza de 2014 allgue que plusieurs communauts rsidentielles la frontire avec le Bande de Gaza ont t lourdement frappes par des tirs de roquettes et de mortier [32]. Pourtant, nest-ce pas aussi une chose remarquable et digne dmerveillement que, mme en admettant quun certain pourcentage ait atterri dans des zones vides, les milliers et milliers de roquettes du Hamas aient inflig des dommages ngligeables ? Comment se fait-il quune seule maison isralienne ait t dtruite et 11 autres frappes ou endommages par un tel mga-barrage de roquettes ? [33] La rponse la ​​plus vidente et la plus plausible est que la plupart de ces prtendues roquettes ntaient que des feux dartifice amliors. Amnesty voque des scnarios cauchemardesques autour des roquettes longue distance du Hamas. Mais les roquettes longue distance du Hamas utilises lors de lopration Pilier de Dfense ne disposaient pas de charges explosives ; un responsable isralien les a ignores en les qualifiant de simples tuyaux [34]. Il est peu probable que le Hamas ait considrablement amlior sa technologie de roquettes en lespace des seulement 20 mois sparant les oprations Pilier de Dfense et OBP, et en toute probabilit, il na pas pu obtenir en contrebande un nombre substantiel de missiles sophistiqus huit mois aprs Pilier de Dfense, en juillet 2013, eut lieu le coup dÉtat en Egypte, et lun des premiers actes du leader du coup dÉtat a t de sceller presque tous les tunnels entre le nord du Sina et Gaza, qui taient la principale route de contrebande. En adoptant le rcit dIsral sur larsenal meurtrier de roquettes du Hamas, et mme si les projectiles ont cr une certaine peur au sein de la population civile isralienne, Amnesty sest fait, sciemment ou non, un relais de propagande dÉtat.
Norman Finkelstein | 9 aot 2015
Notes :
[1] 2009.
[2] Norman G. Finkelstein, Knowing Too Much: Why the American Jewish romance with Israel is coming to an end, New York, 2012, p. 97.
[3] Par Hamas, nous dsignons ici tous les groupes arms Gaza.
[4] 2015.
[5] Pour en savoir plus sur lOBP, voir Norman G. Finkelstein, Mthode et Folie : Lhistoire cache des agressions israliennes sur Gaza, New York, 2014.
[6] La plupart des donnes israliennes dans cette monographie viennent de lÉtat dIsral, Le conflit de Gaza de 2014, 7 juillet-26 aot 2014 (mai 2015). Il rapporte que la rmunration totale pour les dommages directs causs des civils israliens atteindra 40 millions de dollars, tandis que lÉtat va dpenser 15 millions de dollars supplmentaires pour rparer linfrastructure publique qui a t endommage ( 112, 223).
[7] Les chiffres des victimes de Gaza sont bass sur lOffice des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), Vies Fragmentes (mars 2015). Les principales organisations de dfense des droits de lhomme bases Gaza (Al Mezan, Centre palestinien pour les Droits de lhomme), estiment le nombre de civils tus 1 600-1 700. Le rapport dIsral Le conflit de Gaza de 2014 allgue que, sur les 1 700 dcs de Gaza classifis sur un total de 2 125, 940 (44%) taient des militants du Hamas, 760 (36%) taient des civils, et 420 (20%) taient encore classer . Il indique galement qu lexception de quelques rares cas, les femmes, les enfants de moins de 16 ans et les personnes ges taient toujours automatiquement classs dans les calculs comme non impliqus . Mettant de ct toutes les autres absurdits dans la comptabilit dIsral, selon lOCHA, le nombre de femmes et denfants de Gaza tus cest--dire lexclusion des adultes mles est dj de 850 (la seule petite divergence est que lOCHA considre comme enfant toute personne ge de 17 ans au lieu de 16 ans). Le rapport isralien dnonce OCHA pour avoir fond sa rpartition combattants/civils sur les listes de dcs quotidiennes publies par le ministre de la Sant de la bande de Gaza contrl par le Hamas , qui, poursuit-il, ne prcisent pas si le dfunt tait un militant . Il est difficile de comprendre comment lOCHA aurait pu se fonder sur la rpartition du ministre si le ministre na pas fait de rpartition. Voir Le conflit de Gaza de 2014, pp. 56 & 165 ; Annexe : le nombre de dcs palestiniens durant le Conflit de Gaza de 2014, 9, 13, 26-27.
[8] État Palestinien, The National Early Recovery and Reconstruction Plan for Gaza (Octobre 2014), p. 9.
[9] Dautre part, seulement huit pour cent du nombre total des victimes israliennes taient des civils.
[10] Dans le dernier rapport publi par Amnesty, intitul Strangling Necks: Abductions, torture and summary killings of Palestinians by Hamas forces during the 2014 Gaza/Israel conflict (2015), lorganisation ne mentionne que brivement que lampleur des pertes et destructions de Gaza infliges par les forces israliennes a dpass de loin celles causes par les attaques palestiniennes sur Isral, ce qui reflte la puissance de feu dIsral bien plus grande, entre autres facteurs.
[11] Jutta Bachmann et al., Gaza 2014 : Les conclusions dune mission mdicale denqute indpendante, 2015, p. 101 (ci-aprs dsigne comme Mission mdicale denqute).
[12] Finkelstein, Method and Madness, pp. 101-20.
[13] Les remarques de M. Ban Ki-moon sont annexes au rsum du rapport final de la commission de lONU laquelle il a demand denquter sur certains incidents qui se sont produits dans la bande de Gaza entre le 8 juillet 2014 et 26 aot 2014 (Ci-aprs : Commission denqute de lONU).
[14] En plus des rapports Illgaux et mortels et Strangling Necks, Amnesty International a aussi publi Familles sous les dcombres : attaques israliennes contre des maisons habites (2014), et Rien nest labri : la destruction par Isral de btiments emblmatiques dans la bande de Gaza (2014). Il convient de noter que ces quatre rapports ont t publis au cours de la priode critique et opportune entre la fin de lOBP et la publication du rapport du Conseil des droits de lhomme de lONU sur lOBP en juin 2015. Tout ce quAmnesty pourra publier aprs le rapport de lONU aurait peu ou pas dimpact politique. On peut constater que le rapport de lONU a fait un usage extensif des quatre rapports publis par Amnesty, un sujet sur lequel lauteur reviendra prochainement dans une nouvelle monographie.
[15] Une juxtaposition prcise jette une ombre encore plus sombre sur les allocations despace dAmnesty International dans ses rapports : en chiffres absolus, lchelle des morts civils et des destructions infliges par Isral au cours de lopration Bordure Protectrice tait beaucoup plus importante que durant lopration Plomb Durci, alors que dans le cas du Hamas, elle tait peu prs la mme.
[16] Dautre part, Strangling Necks dit catgoriquement que les forces militaires israliennes ont commis des crimes de guerre et dautres violations graves du droit international lors de lopration Bordure Protectrice . Human Rights Watch (HRW) a galement t beaucoup plus rapide condamner le Hamas qu condamner quIsral. Il est videmment plus facile de dnoncer comme un crime de guerre, par exemple, les efforts du Hamas pour tirer des roquettes sur des zones civiles, a comment Kenneth Roth, le directeur excutif de HRW, lors de lOBP. Vous savez, cest tout fait vident. Il ny a pas besoin de beaucoup dinvestigations pour constater cela. Pour Isral, il faut plusieurs enqutes approfondies. (DN!).
[17] Bien quAmnesty ne fournisse pas de base pour ces donnes, elles proviennent certainement de sources officielles israliennes. Il est difficile de dire quelle valeur peut tre accorde ces sources. Le Conflit de Gaza de 2014 allgue qu la veille de lopration Pilier de Dfense (2012), le Hamas avait stock plus de 7 000 roquettes et mortiers , tandis que la veille de lOBP, il avait acquis 10.000 roquettes et mortiers ( 51, 54). Ce rapport fournit galement une rpartition prcise de ces roquettes (6 700 roquettes dune porte de 20 km, 2 300 roquettes dune porte de 40 km). Cest une nigme de savoir comment Isral aurait obtenu ces chiffres et pourquoi, les connaissant, il na pas prempt militairement lutilisation par le Hamas de ces projectiles car sil savait combien de roquettes le Hamas avait amasses, il aurait srement d savoir galement o elles taient stockes. Le rapport isralien indique galement que le Hamas a investi massivement dans le rarmement aprs lopration de Gaza 2008-2009 et les engagements de 2012 Gaza, qui ont rtrci substantiellement son stocks darmes (p. 61, n186). Mais si le Hamas avait accumul 7 000 projectiles juste avant Pilier de Dfense, et en a tir 1 500 au cours de cette opration ( 51), son arsenal aurait t appauvri de seulement 20%. La conclusion raisonnable est quIsral concocte ces chiffres son gr.
[18] Dpartement de la sret et de la scurit des Nations Unies (UNDSS), cit dans lAddendum au rapport du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de lhomme (A / HRC / 28/80 / Add.1, le 26 Dcembre 2014), p. 8. Le Conflit de Gaza de 2014 rapporte que le Hamas a tir 4 000 roquettes et obus de mortier sur Isral et 500 projectiles supplmentaires qui ont atterri lintrieur de la bande de Gaza ( 103, 112).
[19] Theodore Postol, Les preuves de linfefficacit du Dme de Fer , Bulletin of the Atomic Scientists (19 Juillet 2014 ; http://thebulletin.org/evidence-show...ot-working7318) ; Dme de Fer ou Passoire de Fer?, Democracy Now ! (31 Juillet 2014; Iron Dome or Iron Sieve? Evidence Questions Effectiveness of U.S.-Funded Israeli Missile Shield | Democracy Now!, Part 2: Weapons Expert Theodore Postol Asks, Is Israels Iron Dome Really an Iron Sieve? | Democracy Now!).
[20] Theodore A. Postol, Lessons of the Gulf War Patriot Experience, International Security (Hiver 1991/92).
[21] Isral a prtendu que 90% (740) des roquettes du Hamas tombes dans les zones peuples o le Dme de Fer a t dploy ont t interceptes, ce qui mettrait le nombre total de roquettes tombes dans ces zones 820. Yoav Zitun, Iron Dome: IDF intercepted 90 percent of rockets, Ynetnews.com (15 August 2014; IDF: Iron Dome intercepted 90% of rockets - Israel News, Ynetnews).
[22] Finkelstein, Method and Madness, pp. 128-29.
[23] Le Conflit de Gaza de 2014, 189-90 (cf. 4, 113, 190).
[24] Sur la base de Le Conflit de Gaza de 2014, qui rapporte que le Hamas a tir 13 000 projectiles sur Isral entre 2001 et le dbut de Pilier de Dfense ( 44, 51, p. 58n174). BTselem (Centre dinformation isralien pour les droits de lhomme dans les territoires occups), Les attaques contre des civils israliens par des Palestiniens (Attacks on Israeli civilians by Palestinians | B'Tselem).
[25] Le Conflit de Gaza de 2014, p. 58n174.
[26] Ibid., 114, p. 122n361. Ce rapport affirme que plus de 60% des projectiles du Hamas ont atterri dans les zones frontalires, mais il met le nombre total de projectiles du Hamas tir au cours de lOBP 4 000, tandis que le chiffre UNDSS, utilis dans cette monographie, indique un total de 7 000.
[27] Les cinq autres morts civils en Isral sont dus des obus de mortier (ibid., pp. 112-13nn328-32).
[28] Ibid., 210.
[29] Certains lments de preuves circonstancielles accrditent la thse de Postol. Bien que les tirs de roquettes du Hamas aient tu seulement un civil dans deux des rgions frontalires israliennes dpourvues du Dme de Fer, des obus de mortier en ont tu quatre autres. Le rsultat diffrentiel est peut-tre d au fait que le systme davertissement dIsral fournit un dlai davance de 15 secondes pour sabriter dans le cas dune fuse, mais seulement 3-5 secondes dans le cas dune attaque au mortier. Postol mentionne galement la taille modeste des ogives de fuse du Hamas comme un facteur.
[30] Le Conflit de Gaza de 2014, 183, p. 111n327 ; Itay Hod, LApplication isralienne Alerte Rouge sauve des vies, Daily Beast (14 juillet 2014).
[31] Israel under fire July 2014 - A Diary.
[32] Le Conflit de Gaza de 2014, p. 65 (lgende).
[33] Il en allait de mme par le pass. Seule une maison isralienne a t presque entirement dtruite pendant Plomb Durci, et les dommages matriels taient galement ngligeables auparavant. Norman G. Finkelstein, This Time We Went Too Far: Truth and consequences of the Gaza invasion, dition revue et augmente (New York, 2011) p. 63; Human Rights Watch, Indiscriminate Fire: Palestinian rocket attacks on Israel and Israeli artillery shelling in the Gaza Strip (juin 2007), pp. 24-28.
[34] Dan Williams, Certaines roquettes de Gaza se voient retirer leurs explosifs pour une plus longue porte, Reuters (18 novembre 2012).
Article original : https://www.byline.com/project/13/article/149 et https://www.byline.com/project/13/article/163 (9 et 13 juillet 2015)
Traduit par JJ
Source : Sayed Hasan: Norman Finkelstein sur la guerre Gaza : Est-ce qu’Amnesty International a perdu la tte ? (1/7)


Arrt sur Info



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Est-ce quAmnesty International a perdu la tte ?




03:49 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,