> >

[] [ ]

De plus en plus de jeunes impliqus, Dlinquance juvnile...

(Tags)
 
Berriane : quatre individus impliqus... Emir Abdelkader 0 2015-01-21 10:30 PM
Immigration et dlinquance en France : ... Emir Abdelkader 0 2014-11-27 12:33 PM
Sept partis impliques dans la presidentielle Emir Abdelkader 0 2014-03-12 09:31 PM
Tunisie : trois Algriens impliqus dans lassassinat de Chokri Belad Emir Abdelkader 0 2013-02-23 06:04 PM
Gendarmes, militaires, hommes politiques impliqus, La drogue gangrne le Maroc Emir Abdelkader 0 2013-01-29 04:38 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-08-12
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,954 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool De plus en plus de jeunes impliqus, Dlinquance juvnile...

De plus en plus de jeunes impliqus, Dlinquance juvnile, le flau persiste






Vol, agression, homicide volontaire des jeunes sment la terreur dans les rues, les quartiers et mme dans les coles. Ils ont investi le milieu de la dlinquance, voire du crime organis. Sur 47 862 personnes arrtes par la Gendarmerie nationale durant le premier semestre 2015, 57,88% sont des jeunes gs entre 18 et 30 ans, alors que 2,96% sont des mineurs de moins de 18 ans.
Il y a de plus en plus de jeunes et de mineurs impliqus dans des affaires criminelles, comme le montre le bilan des derniers six mois prsent par les services de la Gendarmerie nationale. Le bilan fait ressortir que sur 47 862 personnes arrts, 57,88% des personnes impliques sont des jeunes gs entre 18 et 30 ans, alors que 2,96% sont des mineurs de moins de 18 ans, ce qui demeure significatif, selon la mme source. Cependant, 22,01% ont entre 30 et 40 ans et 17,15 % ont plus de 40 ans.
Depuis quelques annes, limplication des mineurs et des jeunes dans la criminalit est devenue un fait incontestable. Ce phnomne prend des proportions alarmantes dans notre pays et aucune ville ne fait exception. Les services de la gendarmerie enregistrent un nombre croissant daffaires dans lesquelles sont cits des adolescents, garons et filles. Mais pas que car dun autre ct, les mmes sont aussi impliqus. Un constat qui vient dtre confirm par les services de la gendarmerie. La violence sur les personnes, les coups et blessures volontaires, le port darmes prohibes, vient en tte des listes de ces affaires.
Ce chiffre inquitant fait ressortir 5 779 affaires de coups et blessures volontaires, ce qui renseigne sur lesprit de violence qui anime les adolescents dans notre pays. Plongs dans la dlinquance, ils sont en outre impliqus dans 189 affaires dhomicide volontaire.
Le phnomne nest pas propre aux jeunes ayant quitt lcole un ge prcoce pour ensuite plonger dans le monde de la criminalit. Les tudiants, eux aussi, sont impliqus dans des affaires de crime. Le bilan de la gendarmerie indique que parmi les arrestations plus de 34% sont des chmeurs et plus de 3% sont des tudiants.
Les problmes sociaux conomiques tels que le chmage, la pauvret et la dperdition scolaire sont toujours les causes principales de la dlinquance juvnile, mre de tous les vices. Le problme ncessite des mesures prventives et rpressives lorsque la situation lexige, ainsi que des mesures de suivi.
Selon les spcialistes, les conflits familiaux et les dangers moraux constituent le premier pas vers la dlinquance juvnile. La dmission parentale et la dgradation des murs ont galement un rle important dans cette dviance. Les enfants vivant dans un milieu o svit la violence sont gnralement prsents lors des scnes de violence et sont parfois eux-mmes battus ou menacs
Avec le temps, cette dtresse psychologique se dveloppe et se traduira par des fugues, des tentatives de suicide, la consommation de drogue A long terme, ils cultivent un haut niveau de tolrance la violence et acceptent ces comportements comme moyens normaux dexpression et de rsolution des conflits.
47 862 personnes arrtes durant le premier semestre 2015
Dans le cadre de la lutte con-tre la criminalit sous toutes ses formes, les units de la Gendarmerie nationale dployes travers le territoire national ont men 52 262 enqutes ayant abouti larrestation de 47 862 personnes durant le premier semestre 2015, selon un bilan rendu public hier par les services de la Gendarmerie nationale.
Au cours de la mme priode, 52 262 enqutes ont t menes et ont abouti larrestation de prs de 47 862 personnes, dont 1 115 femmes, soit 2,33% des personnes impliques.
En outre, 5 779 affaires lies aux coups et blessures volontaires ont t traites, soit un taux de 65,39% des crimes commis contre les personnes, outre 189 affaires dhomicide volontaire.
Par ailleurs, il est relev que le nombre des affaires lies aux crimes contre les personnes slve 8 838 ayant permis larrestation de 7 668 personnes dont 1 864 ont t croues.
Les coups et blessures volontaires reprsentent 65,39% des crimes commis contre les personnes avec 5779 affaires enregistres et 2,14% concernent lhomicide volontaire avec 189 affaires traites.
Dautre part, et dans le cadre de la rpression du crime contre les biens, 9 595 affaires ont t traites dans lesquelles 5 494 personnes taient impliques, dont 2 208 ont t croues.
Les vols reprsentent 75,63%, tandis que la destruction et la dgradation de biens reprsentent 15,30%.
Quant aux crimes contre la famille et les bonnes murs, 945 crimes ont t enregistrs dans lesquels 1 125 personnes ont t arrtes, relve la mme source, prcisant que 560 crimes de ce genre sont relatifs lattentat la pudeur, soit un taux de 59,26%.
Concernant les infractions aux lois spciales, la Gendarmerie nationale a trait, durant la mme priode, 9 161 affaires ayant abouti larrestation de 8 829 personnes impliques.
La Gendarmerie nationale rappelle quun numro vert 10 55 est mis la disposition des citoyens pour leur concours dans la lutte contre la criminalit de mme quun site en ligne http://ppgn.mdn.dz
pour le dpt de plainte.



L. A. R.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source





 

()


: 1 ( 0 1)
 

De plus en plus de jeunes impliqus, Dlinquance juvnile...




07:34 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,