> >

[] [ ]

Dbat houleux sur l'Irak entre Jeb Bush et Hillary Clinton

(Tags)
 
Hillary Clinton va tmoigner publiquement sur lattaque de Benghazi... Emir Abdelkader 0 2015-07-26 11:29 AM
LEI perd des voies de communication entre lIrak et la Syrie Emir Abdelkader 0 2015-03-11 01:04 PM
États-Unis : Bush contre Clinton, la revanche ? Emir Abdelkader 0 2014-12-18 02:35 PM
A linverse dObama, Hillary Clinton voulait armer les rebelles en Syrie Emir Abdelkader 0 2014-06-06 11:16 AM
ONU:Dbat houleux entre lAlgrie et le Maroc Emir Abdelkader 0 2014-03-09 04:40 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-08-12
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Dbat houleux sur l'Irak entre Jeb Bush et Hillary Clinton

Dbat houleux sur l'Irak entre Jeb Bush et Hillary Clinton






Le rpublicain candidat l'lection prsidentielle 2016 accuse les dmocrates d'avoir abandonn le pays avant d'avoir termin son travail de reconstruction

Les candidats l'lection prsidentielle 2016 Jeb Bush et Hillary Clinton ont crois le fer sur l'Irak mardi, le rpublicain n'cartant pas dans un discours la possibilit de renforcer les troupes amricaines dans le pays s'il tait lu. Douze ans aprs que le prsident George W. Bush eut men les États-Unis dans un conflit contest, son frre, l'un des candidats du camp rpublicain, a accus les dmocrates d'avoir abandonn l'Irak avant d'avoir termin le travail de reconstruction du pays.
Selon Jeb Bush, l'administration Obama, dont sa rivale dmocrate est l'ex-secrtaire d'État, a permis l'mergence du groupe État islamique en retirant trop tt les troupes amricaines d'Irak. "C'tait une erreur fatale", a-t-il martel lors d'un discours de politique trangre en Californie la Reagan Library, dnonant "une prcipitation aveugle". "O tait madame Clinton pendant tout ce temps ?" a-t-il interrog, faisant remarquer qu'elle ne s'tait rendue qu'une fois en Irak lorsqu'elle tait la tte de la diplomatie amricaine.
"Tentative audacieuse de rcrire l'histoire"

L'Irak a contribu coter Hillary Clinton la victoire aux primaires dmocrates en 2008 face Barack Obama, qui s'tait oppos cette entre en guerre. En 2002, Clinton, alors snatrice de l'État de New York, avait vot en faveur de l'invasion, estimant par la suite que cela avait t une erreur. Mardi, son quipe de campagne est monte au front pour dfendre son bilan. Son conseiller en politique trangre Jake Sullivan, qui pourrait devenir son conseiller la scurit nationale si elle tait lue, a accus Jeb Bush de s'essayer "une tentative audacieuse de rcrire l'histoire".
"(Les rpublicains) ne peuvent chapper leur responsabilit" en la matire, a-t-il affirm, ajoutant que l'EI tait issu d'Al-Qada en Irak, qui a pris de l'ampleur pendant l'occupation amricaine. L'EI s'est dvelopp dans le pays "en enrlant d'anciens officiers militaires sunnites - des officiers de l'arme de Saddam Hussein que le gouvernement de George W. Bush a dissoute", a estim Jake Sullivan. Dans son discours, Jeb Bush a estim que les États-Unis devaient prsent prendre l'offensive face au groupe État islamique "au lieu de ragir chaque avance que les terroristes dcident de faire".
L'accord sur le nuclaire iranien dnonc

Jake Sullivan l'avait mis au dfi plus tt mardi de dire quelles actions concrtes il prendrait au-del de l'entranement de rebelles et de bombardements, comme le fait dj l'administration Obama : "S'il a l'intention d'augmenter les troupes en Irak, qu'il le dise clairement." M. Bush n'a pas cart un renforcement des troupes : "Nous avons prsent 3 500 soldats et Marines en Irak, plus pourraient tre ncessaires", a-t-il dit, tout en soulignant : "Nous n'avons pas besoin, et ce n'est pas ce que nos amis nous demandent, d'un engagement majeur de forces armes amricaines."
Il s'est content d'voquer par ailleurs l'aide "la reconstruction du secteur irakien de la scurit", "plus de soutien aux Kurdes" dans leur lutte contre l'EI. En Syrie, le candidat rpublicain a voqu une action "coordonne internationale pour aider les modrs prendre le dessus. Les Qataris, Turcs, Saoudiens et d'autres ont soutenu des groupes de combattants en Syrie, mais ces derniers ne tendent pas tous au mme but". "Mon but serait de rassembler les modrs et de les soutenir en tant que force unique", a-t-il prcis. Enfin, il a dnonc l'accord sign avec l'Iran sur le nuclaire, avertissant que si le Congrs ne le rejetait pas, il s'emploierait le faire ds son accession la Maison-Blanche s'il est lu.



Le Point.fr
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Dbat houleux sur l'Irak entre Jeb Bush et Hillary Clinton




11:26 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,