> >

[] [ ]

Laprs-programme du Prsident a commenc...

(Tags)
 
Aprs la fatwa des relations sexuelles aprs la mort... Emir Abdelkader 0 2014-11-26 11:52 AM
la bataille de laprs-Bouteflika a commenc Emir Abdelkader 0 2014-11-17 02:12 PM
Algrie : laprs-Bouteflika a commenc Emir Abdelkader 0 2014-04-16 02:52 PM
programme de dveloppement du Prsident Bouteflika, 2000-2013 Emir Abdelkader 0 2014-03-12 02:56 PM
France : Le prsident Franois Hollande envisage des poursuites aprs des rvlations sur une liaiso Emir Abdelkader 0 2014-01-10 06:33 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-08-18
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,966 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Laprs-programme du Prsident a commenc...

Laprs-programme du Prsident a commenc, Quel gouvernement pour faire face la crise ?




Aprs 15 annes de ravages induits par lexcution bte et discipline de ce qui est appel programme du Prsident, lAlgrie dispose-t-elle, encore, de nouvelles promotions de managers, ministrables et imprgns des valeurs des vritables coles de lconomie politique ?
La crise conomique sest installe en moins dune anne, soit plus rapidement que prvu mme par les plus pessimistes des observateurs. Les besoins et les attentes des populations ont dj commenc dpasser les ressources disponibles. Les relents sociaux de cette crise conomique ne tarderont pas sinviter dans le quotidien des Algriens. Manager consistera, alors, chercher rpondre ces besoins, toujours en augmentation, avec des moyens de plus en plus rduits. Être ministre dans une telle conjoncture revient participer la promotion dune ide, la conception dune politique sectorielle, conduire ses chantiers, dfendre dans les diffrentes tribunes la pertinence des choix arrts. Une situation toute normale ailleurs, mais nouvelle chez nous, dans nos murs de gestion de la chose publique.
La question qui se pose est de savoir si dans sa composante actuelle, le gouvernement dispose de ministres qui rpondent au profil de ce type de manager.
De 2000 ce jour, les ministres qui se sont succd, au gr des nombreux remaniements, se sont retrouvs, une fois installs, face une double contrainte. La premire est celle dtre en prsence du programme du prsident de la Rpublique sans aucune coloration politique ou idologique. Le ministre est ainsi rduit un rle dexcutant dun plan daction sans rapport avec son appartenance politique, sil en a une. Il est appel, aussi, adhrer une dmarche initie ailleurs que dans lespace de concertation, quest le conseil de gouvernement ou le Conseil des ministres. Tout se passe comme si le programme du Prsident tait un grand march constitu dune addition de bons de commande destins aux diffrents ministres.
La seconde contrainte est la consistance de ces bons de commande, synonyme dune inflation de projets que lon se permet grce labondance financire. Largent coulait tellement flots que des programmes pluriannuels furent lancs simultanment. Il arrivait que pour un mme projet, les ODS (Ordres de service) de ralisation et dtudes soient donns en mme temps. Il fallait faire vite, dpenser beaucoup dargent en un court laps de temps sur des projets quil tait souvent difficile de mener terme.
Dsormais, lembellie financire relve du pass. La fin de la drive populiste a sonn. Il en rsulte la ncessit de revoir la composante du gouvernement, avec des ministres jouissant de profils plus adapts cette nouvelle conjoncture.

Retrouver la vocation ministrielle aprs une longue errance
Jusquici, on est souvent all recruter des ministres en les puisant dans le corps des walis, habitus grer de gros budgets dquipement et de fonctionnement. Des sommes colossales souvent dgages la va-vite, sans aucun dbat relatif laffectation des ressources, lors de visites du prsident de la Rpublique ou de son Premier ministre lintrieur du pays. Des walis habitus, malgr eux pour la plupart, agir en vritables conducteurs de travaux lchelle de leurs wilayas respectives. Cest ainsi que nous pouvions retrouver, un moment donn, dans un seul gouvernement, jusqu six ministres ou plus, issus du corps des walis. Ces derniers apporteront laction gouvernementale leur hiatus, savoir la gestion par la dpense des budgets et le suivi des programmes sur le terrain.
Une fois au gouvernail, certains de ces walis-ministres seront rattraps par le syndrome de Peter selon lequel, arriv un certain niveau de promotion, la comptence initiale finira par devenir un lment de blocage. Cest certainement cette ralit qui a pouss le prsident de la Rpublique jecter, lors du dernier remaniement, deux ministres pour les faire rintgrer dans leur corps dorigine.
Aujourdhui, avec la crise qui sinstalle, les membres dun gouvernement seront souvent appels se concerter, rflchir, dbattre et se battre pour arrter des choix en matire de dcision en investissements publics et en affectation des ressources. Un ministre sigeant dans ce type de gouvernement, grant un pays et non ralisant un bon de commande, sera confront au moins aux situations suivantes.

De par la premire, la limitation des ressources le poussera dfendre les choix retenus en puisant ses arguments dans le discours politique. La comptence damera le pion aux critres subjectifs, ceux de lge, du sexe Exit le ministre alibi.
De par la seconde, le tarissement des ressources, les ministres seront jugs sur leur capacit rentabiliser les investissements conomiquement, socialement et mme politiquement. Exit le ministre champion des dpenses pour des projets en ternelles rvaluations.
Enfin, de par la troisime, linadquation des ressources disponibles aux attentes des populations fera du ministre un homme ou une femme dune quipe politique capable de crer, de mener et de dfendre des ides sur toutes les tribunes politiques. Exit le ministre en rserve de la Rpublique alors quil est toujours en poste.
Reste savoir si, ce stade-l et au vu de la situation politique du pays qui nest pas meilleure que la situation conomique, le prsident de la Rpublique serait prt faire appel des ministres qui peuvent faire preuve dimagination et de capacit concevoir et qui, au besoin, peuvent faire montre de courage politique.
Si oui, existe-t-il dans lentourage du pouvoir en place des femmes et des hommes jouissant de ce profil et qui sont prts tre valus sur leurs capacits rentabiliser les ressources existantes au lieu de dpenser sans compter celles affectes ? Aprs 15 annes de ravages induits par lexcution bte et discipline de ce qui est appel programme du Prsident, lAlgrie dispose-t-elle, encore, de nouvelles promotions de managers ministrables et imprgns des valeurs des vritables coles de lconomie politique ? Seules des dcisions concrtes, si elles venaient tre prises dans les prochaines semaines, seraient mme de donner quelques indications sur la capacit du chef de lÉtat oprer les changements quimposent les contraintes financires de lheure.



M. K.
Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source







 

()


: 1 ( 0 1)
 

Laprs-programme du Prsident a commenc...




03:32 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,