> >

[] [ ]

Terrorisme : lANP maintient la pression dans le massif de Collo

(Tags)
 
LAlgrie dans le rapport amricain 2014 sur le terrorisme :... Emir Abdelkader 0 2015-06-21 01:51 PM
Dans les coulisses du terrorisme sahlien Emir Abdelkader 0 2014-10-18 01:41 PM
Sur les traces des terroristes dans le massif du Djurdjura Emir Abdelkader 0 2014-10-09 12:49 PM
Le rle du qui tue qui dans le renforcement du terrorisme... Emir Abdelkader 0 2014-09-29 03:05 PM
Larme maintient la pression Emir Abdelkader 0 2013-07-21 02:43 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-08-21
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,937 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Terrorisme : lANP maintient la pression dans le massif de Collo

Terrorisme : lANP maintient la pression dans le massif de Collo

Vendredi dernier, le massif de Collo, louest de Skikda, renouait avec les attentats terroristes.


A An Kechra, au sud de Collo, une embuscade avait t tendue dans laprs-midi un groupe militaire allant rcuprer divers objets trouvs dans une casemate dcouverte la veille.
Cela se passait Aghbal, un hameau incrust dans les maquis, non loin de An Kechra, chef-lieu de commune. Le groupe terroriste, post sur les hauteurs de la casemate, attendait que les cinq militaires approchent pour ouvrir le feu. Profitant de leur position, les terroristes tirent.
Pass leffet de surprise, les militaires ripostent. Laccrochage dure une quinzaine de minutes. Sachant que la caserne de Sfisfa do vient le groupe militaire nest pas trop loin et cherchant viter larrive des renforts, les terroristes se replient et disparaissent dans les maquis. Lembuscade sest solde par la mort dun commandant de lANP et la blessure dun sergent-chef.
La riposte a permis dabattre un des terroristes et den capturer un autre, bless, qui ne parvenait pas fuir avec ses acolytes.
Depuis, un impressionnant dispositif scuritaire a t mis en place, le plus important jamais dploy dans cette rgion qui, du temps du GIA dj, servait de zone de repli et de passage aux diffrents groupes terroristes.
Dploiement
Ce dispositif est maintenu ce jour. Ce nest pas un ratissage comme les militaires ont lhabitude de faire aprs un acte terroriste similaire celui de vendredi dernier. Non, ils ne bougent pas ; ils restent positionns, encerclant une large superficie de plus de 10 km et large de prs de 5 km, un primtre des plus accidents et des plus boiss de la rgion, rapportent des sources locales.
Ltau install par lANP va du hameau Bourken au nord jusqu An Kechra au sud. Rien na filtr ce jour, nous explique t-on. Cette manire de procder des militaires confirme la prsence dun important groupe terroriste encercl.
Ces sources estiment que les moyens humains et matriels mis en place par lANP dmontrent limportance du groupe terroriste encercl dune part, et la prsence, ventuelle, dmirs importants de la nbuleuse terroriste, dautre part.
Certains avancent mme quil sagirait de Droukdel en personne, ce quaucune source nest arrive affirmer et les sources officielles ne communiquent jamais propos dopration militaire encore en cours.
Les habitants des hameaux de cette zone, notamment ceux de Bourken, Bouder, Oued Zeguer et Hjar Mefrouche, qui se trouvent dans le primtre encercl, tmoignent quils nont jamais vu autant de militaires dans la rgion. Pourtant, cette zone a connu plusieurs ratissages depuis lpoque du GIA.
En aot 2008, notre rgion avait connu un important ratissage aprs lattentat terroriste qui avait cot la vie huit policiers. Ctait un grand ratissage, mais celui de cette semaine est plus important encore. Les habitants de cette rgion ne parlent que de a. On sent que notre rgion va vivre un grand vnement.
Maquis
Ces mmes sources rapportent que les oprations de pilonnages nocturnes bien cibles se font de temps autre. Certainement pour empcher les terroristes encercls de profiter de lobscurit pour tenter de se dfaire de cet tau.
Lencerclement risque, daprs dautres sources, de durer dans le temps. Les militaires semblent procder par la tactique de lusure pour pousser ce groupe sortir de ses tanires. Les militaires ont galement lavantage de la connaissance de la nature du terrain, puisquils disposent dune caserne et de plusieurs cantonnements dans cette rgion depuis plusieurs annes dj.
Cette prsence permanente a vit la rgion de vivre encore les affres du terrorisme et aux populations dtre rackettes par les terroristes qui se permettaient, il y a quelques annes seulement, de mener des incursions nocturnes dans les hameaux. Il reste aussi dire que le relief de la zone en question est lun des plus accidents du massif de Collo.
Ses monts atteignent des sommets de prs de 2000 m sans parler de la densit du couvert vgtal compos essentiellement de maquis et de larges et impntrables bandes de chne-lige.
Chercher quelquun dans les monts de An Kechra cest comme chercher une aiguille dans une botte de foin, se plaisent dire les habitants de la rgion. Et ils nont pas tort.
Cette ralit du terrain avait dj prdispose cette rgion, lors de la guerre de Libration nationale, servir de base de repli aux moudjahidine. Ces derniers, aprs chaque opration quils menaient dans les rgions limitrophes, revenaient toujours se cacher Hjar Mefrouche, une localit dpendant de An Kechra et qui nest qu moins de 10 km du lieu de lembuscade terroriste de vendredi dernier.
Dailleurs, pour parfaire sa propagande, le gnral de Gaulle, avait su user de limportance de cette rgion durant la guerre, stant rendu jusqu Hjar Mefrouche pour tenter de saper le moral des moudjahidine.
Pour revenir au groupe terroriste actuellement encercl, il faut relever quil ne pouvait sy aventurer sans laide de deux groupuscules terroristes locaux qui connaissent chaque sentier et chaque grotte de la rgion.
La persistance du terrorisme dans la zone ouest de Skikda a dailleurs t le fait de la prsence de ces terroristes natifs de la rgion. Selon des sources locales, ils sont 10 lments, 4 natifs de Kerkera, commune situe moins de 30 km de An Kechra, et de 6 natifs de Boudoukha qui nest quune agglomration secondaire de la commune de An Kechra. Ces derniers peuvent facilement servir de guides aux autres terroristes venus du massif de Jijel qui nest qu quelques encablures.
Khider Ouahab






 

()


: 1 ( 0 1)
 

Terrorisme : lANP maintient la pression dans le massif de Collo




11:08 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,