> >

[] [ ]

En Mauritanie, c'est les anti-esclavagistes qu'on emprisonne

(Tags)
 
Expulsion du diplomate algrien de Mauritanie : ... Emir Abdelkader 0 2015-04-27 12:28 PM
La Mauritanie expulse un diplomate algrien Emir Abdelkader 0 2015-04-25 12:59 PM
Un avocat emprisonn en raison de son militantisme Emir Abdelkader 0 2014-12-10 12:39 PM
En Egypte, personne ne sera emprisonn pour ses ides Emir Abdelkader 0 2014-05-21 03:44 PM
Le calvaire dun ingnieur Canadien emprisonn en Algrie(Vido) Emir Abdelkader 0 2014-04-04 06:00 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-08-22
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,966 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool En Mauritanie, c'est les anti-esclavagistes qu'on emprisonne

En Mauritanie, c'est les anti-esclavagistes qu'on emprisonne


Un militant pacifiste des droits de l'homme est accus de "rbellion" et "d'appel la haine" pour avoir organis des manifestations visant faire librer des esclaves.

En Mauritanie, ce ne sont pas les esclavagistes qu'on emprisonne. Ce sont les militants contre la traite des hommes, des femmes et des enfants que l'on jette au cachot.
Clbre et charismatique militant anti-esclavagiste, Biram Abeid, a t condamn le 20 aot en appel deux ans de prison ferme ainsi deux autres activistes. Ils viennent de faire appel devant la Cour Suprme. Sans illusion. Car ce sont les arabo-berbres, "les "blancs", dtenant tous les leviers du pouvoir, politique, militaire et judiciaire, qui soumettent et exploitent la communaut haratine la peau noire, esclaves ou descendants d'esclaves (prs de 50% de la population).
Le rgime mauritanien est soutenu par l'Occident

Laurat du prix des droits de lhomme des Nations unies en 2013, Biram Abeid, descendant d'esclave, a t accus "d'appartenir une organisation non reconnue". Et pour cause. Les autorits refusent d'enregistrer son association, l'Initiative pour la rsurgence du mouvement abolitionniste (IRA). Ce militant pacifiste des droits de l'homme est aussi accus de "rbellion" et "d'appel la haine" pour avoir organis des manifestations visant faire librer des esclaves.
La confirmation de la svre condamnation [de Biram Abeid] montre clairement que la Mauritanie n'a pas l'intention de mettre fin la rpression contre les dfenseurs des droits humains", a affirm Amnesty International.

Depuis sa cellule, le militant abolitionniste appelle boycotter le rgime mauritanien soutenu par l'Occident, et par la France, en raison de sa lutte contre l'islamisme dans la zone Sahara-Sahel.
Les dirigeants de lUnion europenne et des États-Unis entretiennent des liens troits avec le gouvernement de Mauritanie," crit-il.

"Depuis ma sinistre cellule, je les appelle mobiliser tous les moyens lgaux et diplomatiques, y compris la suspension de toute aide financire, pour inciter le gouvernement arrter la rpression et agir rellement pour radiquer lesclavage (lettre complte la fin). Une ptition de soutien a t signe par prs d'un million de personnes.
Le dernier pays du monde abolir l'esclavage

Le 11 aot dernier, la Mauritanie, qui a t le dernier pays du monde abolir l'esclavage en 1981, vient d'en faire "un crime contre l'humanit", puni de 20 ans de prison ferme contre cinq dix ans d'emprisonnement auparavant. Mais les lois prcdentes contre l'esclavage n'ont jamais t appliques. La Mauritanie est le pays qui a le plus fort taux d'esclaves au monde.
Les esclavagistes agissent en toute impunit. Les jeunes filles servent d'esclaves domestiques et sexuelles, souvent violes par les mles de la famille ds l'ge de 12 ans. Les enfants du viol sont considrs comme la proprit des matres, spars de leur famille ds leur plus jeune ge, mis au travail ou revendus. Une association de femmes a rcemment dnonc une traite d'esclaves, de plusieurs centaines de jeune femmes haratines, entre la Mauritanie et l'Arabie saoudite.
Jean-Baptiste Naudet

Lettre ouverte de Biram Dah Abeid, prsident dIRAMauritanie, depuis la prison civile dAleg le 20 aot 2015 :
"Je mappelle Biram Dah Abeid. Jai vou ma vie la lutte contre lesclavage, limpunit et linjustice. Cest une promesse que jai faite mon pre, qui a pous une esclave et a vu sa famille dchire par lesclavage. Aujourdhui, je vous cris du fond dune prison dans laquelle jai t jet pour avoir appel la fin de cette pratique cruelle. Mon pays, la Mauritanie, a le pire problme desclavage de la plante. La majorit des esclaves sont des Haratines (nom donn aux esclaves et anciens esclaves), communaut reprsentant 50% de la population mauritanienne. Les bbs naissent sous la coupe de leurs matres, et sont contraints de les servir toute leur vie. En octobre 2008, jai pris la dcision de crer IRAMauritanie (Initiative de Rsurgence pour le Mouvement Abolitionniste), une association indpendante, pacifique et non violente dont le but premier est de dlivrer notre pays du flau de lesclavage.
Malgr le soutien de la communaut internationale, nos nombreux sit-in et nos manifestations pacifiques, notre organisation, lIRAMauritanie, nest toujours pas reconnue par le gouvernement de Mauritanie. Au contraire, nos membres ont t harcels, torturs, jugs, condamns et emprisonns pour appartenance une organisation illgale. Je suis moi mme derrire des barreaux depuis novembre dernier, avec mon adjoint Brahim Bilal. Cest la troisime fois que lon me jette en prison pour avoir dnonc lesclavage.
Le gouvernement a adopt des lois qui menacent toute personne investie dans lexploitation desclaves de sanctions, mais en pratique il ne fait que pitiner nos efforts pour mettre fin lesclavage. Mon gouvernement veut me rduire au silence, et me diabolise, me perscute, me jette en prison, et espre me voir abandonner et quitter le pays. Nanmoins je refuse de cder leur chantage. Pour mettre un terme cette souffrance, il nous faut plus que des dclarations de la communaut internationale: nous avons besoin dactions fortes. Les leaders de lUnion europenne et des Etats-Unis dAmrique entretiennent des liens troits avec le gouvernement de Mauritanie.
Depuis ma sinistre cellule, je les appelle mobiliser tous les moyens lgaux et diplomatiques, y compris la suspension de toute aide financire, pour inciter le gouvernement arrter la rpression et agir rellement pour radiquer lesclavage, ainsi que le racisme et lexclusion qui le sous-tendent. Je refuse de jeter lponge. Je refuse dtre rduit au silence. Je refuse de me soumettre au dogme qui lgitime lexploitation de lesclavagisme ici. Je refuse dabandonner mon pays et ceux dont la vie est ruine par lesclavage. Aujourdhui, jappelle le monde soutenir notre lutte pour la libert."





 

()


: 1 ( 0 1)
 

En Mauritanie, c'est les anti-esclavagistes qu'on emprisonne




07:49 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,