> >

[] [ ]

Le pouvoir autorise-t-il Mezrag revenir dans le jeu politique ?

(Tags)
 
Largent lassaut du pouvoir politique Emir Abdelkader 0 2014-07-16 12:53 PM
Quest-ce que lex-numro deux du FIS Ali Benhadj est all faire dans le fief de Madani Mezrag ? Emir Abdelkader 0 2014-05-31 11:12 PM
Gestion de lislamisme politique : Le pouvoir perd la main Emir Abdelkader 0 2014-05-13 11:30 AM
Gestion de lislamisme politique, Le pouvoir perd la main Emir Abdelkader 0 2014-05-12 08:36 AM
Le FIS peut-il revenir sur la scne politique ? Emir Abdelkader 0 2014-04-04 06:53 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-08-29
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,966 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Le pouvoir autorise-t-il Mezrag revenir dans le jeu politique ?

Le pouvoir autorise-t-il Mezrag revenir dans le jeu politique ?

Qui laurait cru : lancien chef terroriste lance son parti politique ! Aprs laccord secret sign entre deux gnraux-majors de larme et lorganisation terroriste Arme islamique du salut, en juin 1997 dans le maquis de Jijel, le pouvoir est en passe de concrtiser son pacte avec le diable.


Amnisti par le prsident Bouteflika puis rhabilit politiquement par Ouyahia qui la invit la Prsidence pour donner son avis sur la rvision de la Constitution, Madani Mezrag, devenu un alli stratgique pour le rgime, passe ltape suprieure.
Aprs la tenue de son camping dt dans un maquis de Mostaganem au dbut du mois, voil quil annonce la cration dun parti politique partir de son maquis historique, Kaous, dans la wilaya de Jijel : le front algrien pour la rconciliation et le salut.
Jouant sur les failles dun systme menac de toutes parts, mais surtout jouissant dun soutien tacite ou implicite dune partie du pouvoir, lancien chef terroriste a russi limprobable, voire lincroyable. Au bout de vingt ans, il passe du statut de chef terroriste dont lobjectif est de faire disparatre lEtat celui de leader politique courtis y compris par les plus radicateurs du systme.
Sappuyant sur un arrangement secret conclu dans le dos du prsident de lpoque Liamine Zeroual entre son organisation et des chefs de larme, lancien bras arm du FIS dissous affirme, chacune des sortie mdiatique, que laccord de juin de 1997 lui permett de jouir de ses droits civiques et dexercer la politique.
Jamais une autorit politique ou militaire officielle nest venu lui apporter la contradiction et dmentir ses affirmations. Le silence aussi embarrassant que troublant des autorits du pays ne fait quencourager lancien chef terroriste dans son entreprise, qui ne manque pas de choquer lopinion publique et, particulirement, les victimes du terrorisme.
Un silence complice ? Dans leur stratgie de lutte contre le terrorisme, certains chefs de larme dont le patron du contre-espionnage, Smain Lamari, un des signataires de laccord avec lAIS ont cru bon de ngocier une trve. Madani Mezrag a su comment transformer la capitulation de son organisation en une stratgie de retour dans la vie politique.
Glissant entre les contradictions du systme au moment o Abdelaziz Bouteflika semployait asseoir sa lgitimit dans une guerre dusure contre des chefs militaires, sest ralli le soutien des islamistes et des chefs terroristes gracis.
Surfant sur la vague et sur les prilleuses ambiguts du systme, lancien mir de Texenna apporte son total soutien la dmarche prsidentielle en appuyant le deuxime mandat de Bouteflika, puis la charte pour la paix et la rconciliation nationale qui absout dfinitivement de leurs crimes les terroristes trompeusement repentis.

Nouvelles alliances
Activement impliqu dans la dfense de la charte de Bouteflika, Madani Mezrag signe dfinitivement sa rupture avec les historiques du FIS dissous, mais dclare dans le mme temps la guerre aux radicateurs lintrieur du rgime. Par le truchement sordide dun pouvoir en qute de nouvelles alliances et au gr des rapports de forces dans et lextrieur du systme, Madani Mezrag et ses compagnons oprent graduellement un retour la vie politique.
Cest le fait accompli. Ils sengouffrent dans chaque espace abandonn par le pouvoir, qui menait la vie difficile aux opposants de la mouvance dmocratique qui taient fortement mobiliss dans la lutte contre le terrorisme.
Etrange retournement de situation... Si larticle 26 de la charte pour la rconciliation prvoit que lexercice de lactivit politique est interdit, sous quelque forme que ce soit, pour toute personne responsable de linstrumentalisation de la religion ayant conduit la tragdie nationale, le chef de lEtat laisse la porte ouverte pour rendre caduc cet article.
Car dans larticle 47 de la loi en question, il est dit quen vertu du mandat qui lui est confr par le rfrendum du 29 septembre 2005 et conformment aux pouvoirs qui lui sont dvolus par la Constitution, le prsident de la Rpublique peut, tout moment, prendre toutes autres mesures requises pour la mise en uvre de la charte pour la paix et la rconciliation nationale.
Se dirige-t-on alors vers lintroduction dune autre disposition pour officialiser le retour danciens terroristes dans le jeu en vue dune nouvelle reconfiguration politique ? La bataille de la succession semble autoriser toutes les manuvres. Le rle attribu en tout cas Madani Mezrag, qui organise ses troupes, participe-t-il ce thtre dombres ?
Elev au rang de personnalit nationale invite solennellement la Prsidence, tolr tenir son camping dt au nom mme de lAIS, puis un congrs dans un maquis annonant la cration dun parti politique, lancien chef terroriste reconverti est devenu un partenaire politique de choix pour le pouvoir, ou du moins pour une partie du pouvoir. A moins que lancien chef de lAIS soit utilis comme carte dans la lutte clanique au sein du srail en vue dune succession problmatique.
Dans les deux cas, il apparat que les tenants du pouvoir, en ces temps troubles, saffairent redfinir leur pacte, qui serait aux dpens des anciens allis (islamistes et rpublicains). Mais surtout contre toutes les victimes du terrorisme. Suprme insulte leur mmoire. Une abdication. Une faute politique et morale qui ne sera pas sans consquences.

Hacen Ouali






 

()


: 1 ( 0 1)
 

Le pouvoir autorise-t-il Mezrag revenir dans le jeu politique ?




07:40 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,