> >

[] [ ]

Lettre ouverte aux charlatans de la rvolution syrienne.

(Tags)
 
Lettre ouverte au prsident Erdogan, par Hassan Hamad Emir Abdelkader 0 2015-08-25 06:31 PM
Lettre ouverte Imran Hussein... Emir Abdelkader 0 2015-02-03 07:06 PM
Lettre ouverte aux djihadistes de tous les pays Emir Abdelkader 0 2014-10-30 06:09 PM
lettre ouverte monsieur le prsident de la Rpublique Emir Abdelkader 0 2014-07-13 09:37 AM
Mali: Lettre ouverte Ahmadou Aya Sanogo Emir Abdelkader 0 2013-03-10 02:49 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2016-05-15
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Post Lettre ouverte aux charlatans de la rvolution syrienne.

Lettre ouverte aux charlatans de la rvolution syrienne.




Par Bruno Guigue le 13 mai 2016


Double attentat, en mai 2012 Damas, revendiqu par le groupe terroriste al-Nosra qui a fait plus de 60 morts et prs de 400 blesss. Photo: D.R.
Au moment o un dirigeant historique de la rsistance arabe libanaise, en Syrie, vient de mourir sous les coups de larme sioniste, jadresse cette lettre ouverte aux intellectuels et militants de gauche qui ont pris parti pour la rbellion syrienne et croient dfendre la cause palestinienne tout en rvant de la chute de Damas.
Vous nous disiez, au printemps 2011, que les rvolutions arabes reprsentaient un espoir sans prcdent pour des peuples subissant le joug de despotes sanguinaires. Dans un excs doptimisme, nous vous avons couts, sensibles vos arguments sur cette dmocratie miraculeusement naissante et vos proclamations sur luniversalit des droits de lhomme. Vous aviez presque russi nous persuader que cette protestation populaire qui emporta les dictateurs tunisien et gyptien allait balayer la tyrannie partout ailleurs dans le monde arabe, en Libye comme en Syrie, au Ymen comme Bahren, et qui sait o encore.
Mais cette belle envole lyrique laissa rapidement paratre quelques failles. La premire, bante, apparut en Libye. Adopte par le conseil de scurit pour secourir des populations civiles menaces, une rsolution de lONU se transforma en chque en blanc pour la destitution manu militari dun chef dEtat devenu encombrant pour ses partenaires occidentaux. Digne des pires moments de lre noconservatrice, cette opration de regime change accomplie pour le compte des USA par deux puissances europennes en mal daffirmation no-impriale aboutit au dsastre dont la malheureuse Libye continue de payer le prix. Leffondrement de ce jeune Etat unitaire livra le pays aux ambitions effrnes des factions et des tribus, sciemment encourages par les convoitises ptrolires des charognards occidentaux.
Il y avait pourtant de bonnes mes, parmi vous, pour accorder des circonstances attnuantes cette opration, comme il y en avait, davantage encore, pour exiger quun traitement analogue ft inflig au rgime de Damas. Car le vent de la rvolte qui soufflait alors en Syrie semblait valider votre interprtation des vnements et donner une justification a posteriori au bellicisme humanitaire dchan contre le potentat de Tripoli. Pourtant, loin des mdias mainstream , certains analystes firent observer que le peuple syrien tait loin dtre unanime, que les manifestations antigouvernementales se droulaient surtout dans certaines villes, bastions traditionnels de lopposition islamiste, et que la fivre sociale de couches pauprises par la crise nentranerait pas pour autant la chute du gouvernement syrien.
Ces avertissements de bon sens, vous les avez ignors. Comme les faits ne correspondaient pas votre narration, vous les avez tris comme bon vous semble. L o des observateurs impartiaux voyaient une polarisation de la socit syrienne, vous avez voulu voir un tyran sanguinaire assassinant son peuple. L o un regard dpassionn permettait de discerner les faiblesses, mais aussi les forces de lEtat syrien, vous avez abus de rhtorique moralisante pour instruire charge le procs dun gouvernement qui tait loin dtre le seul responsable des violences. Vous avez vu les nombreuses manifestations contre Bachar Al-Assad, mais vous navez pas vu les gigantesques rassemblements de soutien au gouvernement et aux rformes qui emplirent les rues de Damas, Alep et Tartous. Vous avez dress la comptabilit macabre des victimes du gouvernement, mais vous avez oubli celles des victimes de lopposition arme. A vos yeux, il y avait de bonnes et de mauvaises victimes, des victimes qui mritent quon en parle et des victimes dont on ne veut pas entendre parler. Dlibrment, vous avez vu les premires, tout en vous rendant aveugles aux secondes.
Au mme moment, ce gouvernement franais, dont vous critiquez volontiers la politique intrieure pour entretenir lillusion de votre indpendance, vous a donn raison sur toute la ligne. Curieusement, la narration du drame syrien qui tait la vtre concidait avec la politique trangre de M. Fabius, chef duvre de servilit mlant lappui inconditionnel la guerre isralienne contre les Palestiniens, lalignement pavlovien sur le leadership amricain et lhostilit recuite lgard de la rsistance arabe. Mais votre mariage ostensible avec le Quai dOrsay ne sembla pas vous gner. Vous dfendiez les Palestiniens ct cour, et vous dniez avec leurs assassins ct jardin. Il vous arriva mme daccompagner les dirigeants franais en visite dEtat en Isral. Vous voil embarqus, complices, pour assister au spectacle dun prsident qui dclare quil aimera toujours les dirigeants israliens . Mais il en fallait plus pour vous scandaliser, et vous avez repris lavion avec le prsident, comme tout le monde.
Vous aviez condamn juste titre lintervention militaire amricaine contre lIrak en 2003. La vertu roborative du bombardement pour la dmocratie vous laissait froids, et vous doutiez des vertus pdagogiques des frappes chirurgicales. Mais votre indignation lgard de cette politique de la canonnire version high tech savra trangement slective. Car vous rclamiez cor et cri contre Damas, en 2013, ce que vous jugiez intolrable dix ans plus tt contre Bagdad. Une dcennie a suffi pour vous rendre si mallables que vous voyiez le salut du peuple syrien, dsormais, dans une pluie de missiles de croisire sur ce pays qui ne vous a rien fait. Reniant vos convictions anti-imprialistes, vous avez pous avec enthousiasme lagenda de Washington. Sans vergogne, non seulement vous applaudissiez par avance aux B 52, mais vous repreniez la propagande US la plus grotesque, dont le prcdent irakien et les mensonges mmorables de lre Bush auraient d vous immuniser.
Pendant que vous inondiez la presse hexagonale de vos inepties, cest un journaliste amricain, enquteur hors pair, qui mit en pices le pitoyable false flag destin rendre Bachar-Al-Assad responsable dune attaque chimique dont aucune instance internationale ne la accus, mais que les expertises du Massachussets Institute of Technology et de lOrganisation pour linterdiction des armes chimiques, en revanche, ont attribue la partie adverse. Ignorant les faits, les travestissant au besoin, vous avez jou cette occasion votre misrable partition dans cette cacophonie de mensonges. Pire encore, vous continuez de le faire. Alors quObama lui-mme laisse entendre quil ny a pas cru, vous vous obstinez ritrer ces sornettes, comme des chiens de garde qui aboient aprs la disparition de lintrus. Et pour quel motif ? Pour justifier le bombardement, par votre propre gouvernement, dun petit Etat souverain dont le tort principal est de refuser lordre imprial. Pour venir en aide une rbellion syrienne dont vous avez sciemment masqu le vritable visage, accrditant le mythe dune opposition dmocratique et laque qui existe seulement dans les salons des grands htels de Doha, de Paris ou dAnkara.

Cette rvolution syrienne , vous lavez donc exalte, mais vous avez pudiquement dtourn les yeux de ses pratiques mafieuses, de son idologie sectaire et de ses financements troubles et douteux. Vous avez soigneusement occult la haine interconfessionnelle qui linspire, cette aversion morbide pour les autres confessions directement inspire du wahabisme qui en est le ciment idologique. Vous saviez que le rgime baassiste, parce quil est laque et non confessionnel, constituait une assurance-vie pour les minorits, mais vous nen aviez cure, allant mme jusqu qualifier de crtins ceux qui prenaient la dfense des chrtiens perscuts. Mais ce nest pas tout. A lheure du bilan, il restera encore cette ultime ignominie : vous avez cautionn la politique dun Laurent Fabius pour qui Al-Nosra, branche syrienne dAl-Qaida, fait du bon boulot . Tant pis pour les passants dchiquets dans les rues de Homs ou les alaouites de Zahra assassins par les rebelles : vos yeux, ils ne sont que du menu fretin.
Entre 2011 et 2016, les masques tombent. Vous vous rclamez du droit international, mais vous applaudissez sa violation contre un Etat souverain. Vous prtendez promouvoir la dmocratie pour les Syriens, mais vous tes devenus les fourriers du terrorisme quils endurent. Vous dites que vous dfendez les Palestiniens, mais vous tes dans le mme camp quIsral. Lorsquun missile sioniste sabat sur la Syrie, nayez crainte : il ne frappera jamais vos amis. Grce Isral, grce la CIA, et grce vous, ces courageux rebelles vont continuer prparer lavenir radieux de la Syrie sous lemblme du takfir. Le missile sioniste, lui, va tuer un des dirigeants de cette rsistance arabe que vous avez trahis.
Bruno Guigue | 13 mai 2016
Bruno Guigue est un haut fonctionnaire, essayiste et politologue franais n Toulouse en 1962. Ancien lve de lÉcole Normale Suprieure et de lENA. Professeur de philosophie et charg de cours en relations internationales dans lenseignement suprieur. Il est lauteur de cinq ouvrages, dont Aux origines du conflit isralo-arabe, linvisible remords de lOccident (LHarmattan, 2002).

Source: http://arretsurinfo.



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Lettre ouverte aux charlatans de la rvolution syrienne.




09:52 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,