> >

[] [ ]

Tibhirine : Enfin la vrit ?

(Tags)
 
Moines de Tibhirine assassins : ... Emir Abdelkader 0 2016-06-11 02:26 PM
Moines des Tibhirine : a sent le souffre Emir Abdelkader 0 2014-10-23 05:32 PM
Enfin, la vrit sur le printemps arabe (Vido) Emir Abdelkader 0 2014-02-23 09:35 AM
Moines de Tibhirine... Emir Abdelkader 0 2013-05-24 07:42 PM
Maurice Audin : enfin la vrit ? Emir Abdelkader 0 2013-02-04 03:16 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2016-06-14
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,966 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Tibhirine : Enfin la vrit ?

Tibhirine : Enfin la vrit ?




Lenqute sur lassassinat des moines de Tibhirine tire-t-elle sa fin, aprs le transfert des chantillons prlevs sur les crnes des victimes ? Aprs plus dune dcennie de bataille judiciaire et de polmiques incessantes, le dossier semble voluer prsent, croit-on savoir, dans un climat plus serein, vers lclatement de la vrit.


Lenqute sur lassassinat des sept moines de Tibhirine, en mai 1996, aprs leur squestration par un groupe terroriste, tire sa fin, aprs la remise par lAlgrie, des prlvements effectus sur les crnes des victimes. La dcision est intervenue aprs une srie de refus et de polmiques ayant suscit des tensions dans la gestion de ce dossier purement judiciaire, transform par la force du temps et des changements de juges en une affaire politique.
Elle a t favorise, nous dit-on de source sre, par le climat de srnit dans lequel se droule les ngociations entre les justices des deux pays. Il faut dire que le juge Marc Trvidic, sous la pression des familles des moines, a donn du fil retordre aux autorits algriennes, auprs desquelles il a toutefois obtenu laccord pour lexhumation des crnes et effectuer des prlvements afin de dterminer la cause de leur mort. Le juge franais voulait tout simplement conforter la thse de la bavure militaire dfendue par les partisans du qui tue qui ?.
Du ct algrien, les auteurs de cet acte ignoble sont tous connus et identifis. Des tmoins de premier rang, des terroristes repentis, largis ou ayant purg leurs peines, sont unanimes confirmer cette thse et lenqute est ouverte. En 2001, le juge Jean-Louis Bruguire se dplace en Algrie et obtient le dossier ficel. En 2007, son jeune confrre, Marc Trvidic, le remplace. Il sintresse de trs prs aux tmoignages qui imputent ce massacre lANP. Dans ce climat dltre, Trvidic demande se rendre Alger. La rponse prend du temps.
Entre-temps, le juge du ple pnal spcialis de Sidi Mhamed, Alger, charg de cette enqute, dlivre une commission rogatoire travers laquelle il demande laudition de Pierre Le Doar, ancien chef dantenne de la Direction gnrale de la scurit extrieure (DGSE) Alger de 1994 1996 qui avait men les ngociations avec le GIA, et voque la disparition de rapports de la procdure quil aurait lui-mme rdigs, mais aussi Charles Marchiani, un prfet de police, charg par galement de ngocier la libration des moines.
Pour le juge algrien, ces deux personnages sont des tmoins-cls qui sont dtenteurs de la vrit. Malgr labsence de rponse, Trvidic arrive Alger en octobre 2014. Il discute avec ses homologues algriens, et profite de loccasion pour dposer une demande dexhumation des crnes des victimes, enterres au jardin du monastre Mda. Les tractations prennent du temps, et les rponses aux commissions rogatoires tardent venir. Elles finissent par aboutir un accord. Avec son adjointe Nathalie Poux et deux experts, Trvidic obtient lautorisation de se rendre Tibhirine les 14, 15 et 16 octobre 2014.
Lexhumation et les prlvements sont effectus en sa prsence par des experts algriens de lInstitut de criminologie de la Gendarmerie nationale. Mais ordre a t donn de ne lui remettre que les photos et les clichs et non pas les doubles des prlvements. Les raisons sont toutes simples : il sagissait dappliquer le principe de rciprocit aprs que les experts algriens aient t totalement exclus par les autorits franaises du lieu o stait crash lavion affrt par Air Algrie et empchs de toute participation la collecte des dbris et prlvements.
Les nombreuses tractations entre les deux pays, nont abouti qu une dcision qui autorisait les mmes experts tre prsents, mais de loin, en tant quobservateurs. Une mesure quAlger a eu du mal avaler. Sa raction a t dappliquer le principe de rciprocit en ce qui concerne le dossier de Tibhirine. Les experts franais et Trvidic sont repartis en France les mains vides. Des avocats des proches des moines dnoncent ce quils qualifient de confiscation des preuves, de poursuite du blocage et des entraves constamment rencontres.
Une anne plus tard, la ministre franaise de la Justice, Christiane Taubira, arrive Alger. Elle remet sur la table la demande de Trvidic davoir les prlvements. Les tractations prennent du temps. Trvidic quitte son poste et cest Nathalie Poux, son adjointe, qui le remplace.
La visite du Premier ministre, Manuel Valls, en avril 2016, accompagn de Jean-Jacques Urvoas, frachement nomm au poste de Garde des sceaux et qui veut tout prix en finir avec ce dossier, va cette fois-ci porter ses fruits.

La partie algrienne exige quen contrepartie de ces prlvements, la justice franaise rponde la commission rogatoire dlivre deux ans plus tt et transmette les tests ADN des membres des familles des victimes pour identifier chacune delles. En deux mois, MM. Le Doiret et Marchiani sont entendus en prsence des avocats et, selon des sources judiciaires, ils confirment la thse de lassassinat commis par le GIA. Lenqute commence approcher de son pilogue. La thse de la bavure de larme tombe leau. Les crnes des moines ne portent, selon nos interlocuteurs, aucun impact de balle.
Accompagns de deux experts, la juge Nathalie Poux se rend une seconde fois en Algrie et senvole avec les prlvements pour savoir si la dcapitation est intervenue post mortem, ce qui, selon les partisans du qui tue qui ?, accrditerait la thse dune manipulation par larme dans le but de dissimuler les causes du dcs et faire croire limplication des islamistes. Mais, rvlent nos sources des deux cts de la Mditerrane, les juges veulent en finir avec ce dossier et tout porte croire quil sera ferm dans les mois venir avec lclatement de la seule vrit et rien que la vrit, loin de toutes manipulation ou marchandage politiques.

Salima Tlemani








 

()


: 1 ( 0 1)
 

Tibhirine : Enfin la vrit ?




06:17 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,