: ( 1 )  
2015-04-18
 
Emir Abdelkader
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 46,107 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Le loup dans la bergerie

Le loup dans la bergerie

William Bourdon nest pas un foudre dloquence mais une grande gueule. Lavocat du principal accus dans laffaire de lautoroute Est-Ouest qui lEtat algrien a dlivr un visa bien quil soit lui-mme passible de poursuites pour diffamation contre lANP, recourt la mme tactique, la seule quil matrise. Cette robe noire a dj commenc le procs avant mme son ouverture dimanche au tribunal dAlger. Largument de William Bourdon ? Son client a t dtenu secrtement et tortur par le DRS. Cest notre confrre El-Khabar qui rapporte cette allgation, une recette qui a failli fonctionner mais qui, au grand dame de cet aptre du qui tue qui, a fait pschitt. Le plaidoyer de lavocat franais et de ses deux confrres algrien et luxembourgeois ne se focalisera donc pas sur laffaire de lautoroute Est-Ouest elle-mme, mais sera subrepticement dvie vers largument des droits de lHomme. Fallait-il sattendre une approche autre que celle-ci de la part de celui qui sest autoproclam dfenseur des victimes des gnraux et absolvait les terroristes islamistes de leurs crimes abjects ? Dans une dmarche similaire celle de Hichem Aboud une tradition chez les quituquistes, William Bourdon sest adress diverses instances internationales de dfense des droits de lHomme pour faire dune affaire lie un crime conomique, un rquisitoire contre ce pays du tiers-monde quest lAlgrie, dont le peuple tremblerait de peur sous la dictature dun Bokassa. Cest donc une proraison quil faudra sattendre ce dimanche et non pas une plaidoirie dans un procs que cet avocat et ses deux collgues ont dores et dj politis. Encore faut-il que Bourdon soit autoris plaider pour avoir enfreint les rgles de dontologie et trait le btonnat dAlger avec grand mpris. Les avocats algriens remdieront-ils limprudence commise par notre ministre des Affaires trangres en renvoyant cet hymnoptre dans sa colonie ?

M. A.-A.