ãäÊÏì ÔÈÇÈ ÇáÌÒÇÆÑ áßá ÇáÚÑÈ

ãäÊÏì ÔÈÇÈ ÇáÌÒÇÆÑ áßá ÇáÚÑÈ (https://www.shababdz.com/vb/)
-   ÞÓã ÇÎÈÇÑ ÇáÕÍÝ (https://www.shababdz.com/vb/f186/)
-   -   L’appel à l’aide du Front Polisario (https://www.shababdz.com/vb/shababdz43435/)

Emir Abdelkader 2013-05-08 02:19 PM

L’appel à l’aide du Front Polisario
 
Violation des droits de l’homme au Sahara occidental

L’appel à l’aide du Front Polisario

A la veille du 40e anniversaire du Front Polisario, le secrétariat national a lancé un appel au Conseil de sécurité de l’ONU pour intervenir rapidement afin de protéger les civils sahraouis des pratiques répressives des services de sécurité marocains.


Au terme de sa 5e session ordinaire consacrée aux développements de la question sahraouie au niveau des Nations unies à la veille du 40e anniversaire de la création du Front Polisario, le secrétariat national du Front Polisario a lancé lundi soir un appel au Conseil de sécurité de l’ONU à l’effet d’«intervenir rapidement» pour protéger les civils sahraouis sans défense conformément à la convention de Genève sur la protection des civils dans les conflits armés et faire cesser les pratiques répressives de l’Etat d’occupation marocain. Des pratiques qui se sont encore poursuivies durant cette semaine. Preuve en est, des milliers de Sahraouis ont manifesté samedi à El Ayoun occupée pour revendiquer le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination et l’élargissement des prérogatives de la Mission des Nations unies pour le référendum au Sahara occidental (Minurso) à la protection et la surveillance des droits de l’homme. Malgré son caractère pacifique, cette manifestation sans précédent durant laquelle ont été brandis des drapeaux sahraouis et américains a été réprimée dans le sang par les forces d’occupation marocaines. Un responsable local de l’Association marocaine des droits humains (AMDH), Hamoud Iguilid, a précisé que la répression a fait plusieurs centaines de blessés parmi les manifestants.
Le 27 avril, une manifestation à laquelle participaient une centaine de personnes avait également été violemment réprimée. L’ONG Amnesty International, dont une équipe se trouvait sur place, avait alors parlé d’une trentaine de blessés. Un autre rassemblement a aussi eu lieu dimanche à Smara, à environ 200 km à l’est d d’El Ayoun. Toutes ces manifestations sont intervenues alors que des journalistes de médias nord-américains se trouvaient dans les territoires sahraouis occupés. Surpris par l’ampleur de ce mouvement de protestation et conscients que les yeux de la communauté internationale sont rivés sur la région, la majorité des médias marocains, y compris les titres acquis au makhzen, ont dû se résoudre à reconnaître à demi-mot le succès de la mobilisation sahraouie et l’attachement de la population du Sahara occidental au principe de l’autodétermination. «Une mobilisation sans précédent des ennemis de l’intégrité territoriale», a ainsi admis lundi le quotidien
Aujourd’hui Le Maroc. «La plus grande manifestation de l’histoire d’El Ayoun pour la séparation», a également titré Akhbar Al Youm.
Toujours concernant le dossier des violations des droits de l’homme, le Polisario a condamné avec force le procès injuste de 25 détenus politiques sahraouis devant un tribunal militaire marocain dans le contexte du démantèlement violent du camp de Gdeim Izik interpellant les Nations unies pour une action urgente en vue de leur libération et de celle de tous les prisonniers sahraouis dans les prisons marocaines. Le secrétariat général du Front Polisario, qui s’est réuni sous la présidence de Mohamed Abdelaziz, a réclamé par ailleurs qu’il soit mis fin au pillage des ressources naturelles sahraouies et l’élimination du mur de la honte érigé par le Maroc qui doit «ouvrir les territoires sahraouis devant les observateurs et médias internationaux».

Dans la foulée, le Polisario a fustigé l’attitude «scandaleuse» de l’Espagne qui s’est dérobée à sa responsabilité juridique et morale vis-à-vis du peuple sahraoui en tant que puissance administrante de la dernière colonie en Afrique et rappelé que «le Maroc n’est que la force d’occupation militaire sans aucune souveraineté sur le Sahara occidental». Le secrétariat national a, en outre, lancé un appel à la France, berceau de la Déclaration universelle des droits de l’homme, pour une contribution positive à une solution au conflit du Sahara occidental «loin du soutien immoral en faveur de la politique d’occupation marocaine» qui expose un peuple tout entier à moult formes d’injustice en le privant de son droit naturel à l’autodétermination et à une vie digne.


Des restrictions imposées aux journalistes à El Ayoun :

L’Union des journalistes et écrivains sahraouis (UJES) a condamné les restrictions imposées aux journalistes sahraouis dans les territoires occupés du Sahara occidental par le Maroc, rapporte l’agence de presse sahraouie (SPS).
L’UJES a dénoncé par ailleurs, à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse «les pratiques de répression, d’arrestations arbitraires et de saisies d’articles de presse» qui ont visé des journalistes sahraouis, les dernières en date ayant ciblé des équipes de la télévision sahraouie en train de couvrir les manifestations pacifiques qui se sont déroulées la semaine écoulée dans la ville d’El Ayoun occupée lorsque des éléments des forces marocaines de sécurité ont agressé le journaliste Mohamed Berkane et la journaliste Afaf Husseini qui avait perdu connaissance après avoir été piquée d’une seringue.
La répression qui s’abat sur les Sahraouis ne concerne pas uniquement les journalistes mais aussi les réseaux sociaux et les tentatives de brouillage de la Radio nationale sahraouie. Même les journalistes marocains connus pour leur objectivité dans leur manière de couvrir la question sahraouie ne sont pas épargnés par de telles pratiques, citant comme exemple le cas du journaliste marocain Ali Anouzla sujet à des harcèlements et menaces sur son intégrité physique, rapporte SPS.  R. I.


Zine Cherfaoui



El Watan


ÇáÓÇÚÉ ÇáÂä 02:17 AM

Powered by vBulletin® Version 3.8.7 .Copyright ©2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd


Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.