ãäÊÏì ÔÈÇÈ ÇáÌÒÇÆÑ áßá ÇáÚÑÈ

ãäÊÏì ÔÈÇÈ ÇáÌÒÇÆÑ áßá ÇáÚÑÈ (https://www.shababdz.com/vb/)
-   ÞÓã ÇÎÈÇÑ ÇáÕÍÝ (https://www.shababdz.com/vb/f186/)
-   -   A propos des évènements de Ghardaïa (https://www.shababdz.com/vb/shababdz53702/)

Emir Abdelkader 2014-01-29 04:00 PM

A propos des évènements de Ghardaïa
 

A propos des évènements de Ghardaïa

Ayant des amis dans les deux camps – Cha3′ambas, de rite malékite et Mozabites de rite Ibadite – je me suis abstenu de faire des commentaires sur cette énième et malheureuse crise qui secoue depuis quelques jours, la ville de Ghardaïa et sa région.
Cependant, devant l’usage inconsidéré et probablement provocateur, de certains mots, de certains concepts, il m’a paru utile de faire le point, et de donner mon opinion :
En effet, quand la journaliste Hadjer Guenanfa, du média en ligne – http://www.tsa-algerie.com – évoque dans un titre racoleur, « Ghardaïa : la psychose sécuritaire et des tentations séparatistes » on est en droit de la sommer de nous faire connaître la « carte » du « pays » et l’identité du « peuple » qui sont hantés par la tentation séparatiste »… Voire, pour autant qu’elle soit dans les secrets de cette espèce d’aventurier irresponsable, qu’est le Dr Kamaleddine Fekhar, de nous informer sur l’identité des membres de son futur « gouvernement », comme l’a fait avant lui, pour la Kabylie, un autre misérable aventurier, le chanteur Ferhat Mehenni.
Et puisqu’on y est, il y a aussi d’autres journaux francophones qui cherchent eux aussi, à jeter de l’huile sur le feu ; à l’exemple de El Watan, Liberté ou Le Soir d’Algérie, connus pour leur manipulation de la provocation et surtout, pour leurs penchants berbéristes, francophiles et islamophobes affichés et qui vont carrément jusqu’à opposer « arabes » (en parlant des Cha3′ambas) et « mozabites » (en parlant des Ibadites), faisant montre en l’occurrence, d’une incroyable méconnaissance de l’Histoire et de la Sociologie de notre pays.
Pour les évènements qui ont endeuillé les familles dans les deux camps, je m’interdis de prendre parti pour les uns ou pour les autres ; c’est-là, le rôle des enquêteurs de la police et de la gendarmerie et in fine, de la justice ; même si je ne me fais aucune illusion sur ces institutions, dont tout le monde sait qu’elles sont aux ordres d’un pouvoir politique illégitime et corrompu. Un pouvoir aujourd’hui aux abois et arrivé en bout de course, capable de toutes les forfaitures ; y compris celle de tirer profit des occasions qui se présentent, voire, les créer…
L’Etat algérien est aujourd’hui probablement plus malade que l’homme censé en être le « chef ». C’est un Etat en quasi apesanteur et en quasi déshérence Résultat logique de plus de vingt ans de mainmise quasi absolue sur le pays, sur ses hommes et sur ses ressources, par une oligarchie illégitime, corrompue, repue, incompétente et anti nationale – civils et militaires confondus. Et c’est cette quasi vacance de l’Etat, que les adversaires traditionnels et objectifs de l’Algérie entendent instrumentaliser. Par désir de vengeance historique ou par nécessité d’intérêts idéologiques et/ou économiques. Et les lobbies de la France-Israël se trouvent aux premières loges, pour manipuler leurs relais intérieurs, constitués de tout un fatras d’aventuriers politiques, de compradores piégés par leur patrimoine mal acquis, domicilié hors d’Algérie, et même de descendants de harkis en mal de « revanche » mais aussi, d’authentiques traîtres et autres indics stipendiés, hantant les couloirs des ambassades et autres officines hostiles à notre pays.


Abdelkader Dehbi

Hoggar Institute


ÇáÓÇÚÉ ÇáÂä 12:11 AM

Powered by vBulletin® Version 3.8.7 .Copyright ©2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd


Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.