ãäÊÏì ÔÈÇÈ ÇáÌÒÇÆÑ áßá ÇáÚÑÈ

ãäÊÏì ÔÈÇÈ ÇáÌÒÇÆÑ áßá ÇáÚÑÈ (https://www.shababdz.com/vb/)
-   ÞÓã ÇÎÈÇÑ ÇáÕÍÝ (https://www.shababdz.com/vb/f186/)
-   -   Sécurité au Sahel : Le « Mémorandum d’Alger » pour commencer (https://www.shababdz.com/vb/shababdz54237/)

Emir Abdelkader 2014-02-08 04:35 PM

Sécurité au Sahel : Le « Mémorandum d’Alger » pour commencer
 
Sécurité au Sahel : Le « Mémorandum d’Alger » pour commencer

http://www.elmoudjahid.com/temp/fr/a...#91;53909].jpg


Ce n’est pas par chauvinisme qu’on est tenté, en tant qu’Algérien, de rappeler à certains experts en terrorisme que le temps a fini par donner raison aux responsables algériens, et que leurs points de vue développés sur les questions du terrorisme et de la sécurité étaient justes.
Fondées également leurs craintes. Si l’Algérie n’a eu cesse de tirer la sonnette d’alarme sur la menace régionale et internationale que les groupes terroristes représentait, ce n’est pas pour fanfaronner. Bien au contraire. C’était par prévention. En effet, pour avoir été confrontés à ce fléau durant plus d’une décennie, les services de sécurités algériens étaient les mieux placés pour dire quel était le véritable visage du terrorisme et ses desseins qu’il cachait à la face du monde par un habillage politique . Il est vrai aussi que depuis le 11 septembre 2001, les grandes puissances de ce mondeont revu leur perception du phénomène. Désormais, reconnait-on, le terrorisme est un fléau transnational. Pis, la jonction avec le crime organisé et les narco- trafiquants a permis à ces groupes de se renforcer en se créant de nouveaux intérêts, de nouvelles alliances. Aussi, pour perdurer, ils se devaient de trouver de nouvelles sources de financement. L’instabilité politique dans la région du Sahel et la détérioration sécuritaire qui en a découlée aux frontières a été exploitée par les groupes terroristes qui avaient en outre l’avantage de connaître la vaste région sahélo- sahélienne pour créer une nouvelle industrie criminelle, celle du kidnapping. Les touristes étrangers visitant le Sahara étaient de ce fait une cible toute désignée. Le directeur du Centre africain des études et recherche en terrorisme (CAERT), Francisco José Madeira a indiqué à l’ouverture de l’atelier régional sur la «réactivation du Mémorandum d'Alger portant sur la lutte contre les enlèvements et le paiement des rançons» organisé il y a de cela quelques jours, que plus de 35% des cas d'enlèvements commis par les groupes terroristes, dans le but d’obtenir des rançons, ont été enregistrés dans le continent africain. Plus précisément au Sahel. Une industrie qui a vite fait de prendre de l’essor, et ce, d’autant qu’elle s’est avérée très lucrative du fait que les gouvernements occidentaux, dont sont issus les otages, et sous la pression de leurs opinions publiques respectives, finissaient par payer des rançons en contre partie de la libération de leurs ressortissants. Quelque 100 millions de dollars auraient été versés à ces groupes criminels qui «investissaient » une partie de cet argent dans l’achat d’équipements sophistiqués. Un armement disponible avec la mise en circulation de l’arsenal militaire de l’ancien régime libyen. Pour preuve, dans un communiqué rendu public jeudi, le MDN a annoncé la récupération par les éléments de l’ANP d’un important lot d'armes de guerre dans la région de Bordj Badji Mokhtar (wilaya d'Adrar). Mais d’autres armes aux mains des terroristes ont rendu plus compliquée la tache des armées ou polices des pays de la région appelées à combattre le crime et le terrorisme. Cette donnée du terrain n’est pas irréversible pour autant. Il faudra pour renverser la situation, outre, une coordination et une coopération régionale et internationale plus étroite dans le domaine sécuritaire, la mise en place d’un arsenal juridique national dissuasif, en plus de l'application de mécanismes internationaux adoptés à cet effet, dont notamment le «Mémorandum d'Alger». Le consensus obtenu sur cette question est déjà en soit une grande avancée. Car désormais tout un chacun est convaincu que ce n’est qu’au prix de cette somme d’efforts que l’accès des groupes terroristes au financement qui leur permet de survivre et de recruter sera coupé. L’Algérie pour sa part n’a eu de cesse de rappeler son entière disponibilité à œuvrer pour atteindre cet objectif, indiquant qu’elle ne manquera pas de partager son expérience et son expertise acquises dans la lutte contre le terrorisme, tout en exhortant les partenaires extra-régionaux à assumer leurs responsabilités en œuvrant aux renforcement des capacités des pays du Sahel de manière à leur permettre de prendre en charge leurs priorités nationales de développement et de relever les défis liés à leur sécurité collective. Un engagement réitéré jeudi à Bruxelles par le ministre délégué chargé des Affaires maghrébine et africaine, Madjid Bouguerra, à l’occasion des travaux de la deuxième réunion ministérielle sur le Sahel abritée par la Commission de l'Union européenne.
Nadia Kerraz
Sécurité et développement au Sahel
L'Algérie renouvelle son engagement à accompagner ses voisins

Le ministre délégué chargé des Affaires maghrébine et africaine, Madjid Bouguerra, a renouvelé jeudi à Bruxelles l'engagement de l'Algérie à poursuivre ses actions multiformes de coopération et de solidarité en faveur de la stabilité, de la sécurisation et du développement de ses voisins sahéliens.
M. Bouguerra, qui a pris part aux travaux de la deuxième réunion ministérielle sur le Sahel abritée par la Commission de l'Union européenne (UE) à Bruxelles sous la présidence malienne, a exhorté les partenariats extra- régionaux à œuvrer, dans un esprit constructif et coordonnée, aux renforcement des capacités des pays concernés de manière à leur permettre de prendre en charge leurs priorités nationales de développement et de relever les défis à leur sécurité collective.
Cette réunion de haut niveau à laquelle ont participé également plusieurs ministres africains, a été une occasion pour les participants de faire le point sur les efforts d'appui en direction du Sahel au double plan sécuritaire et de développement dans un contexte marqué par une profusion des initiatives nationales, régionales et internationales portant sur cette région.
M. Bouguerra a eu, en marge des travaux, des rencontres avec plusieurs participants.




ELMOUDJAHID.COM


ÇáÓÇÚÉ ÇáÂä 04:15 PM

Powered by vBulletin® Version 3.8.7 .Copyright ©2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd


Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.