ãäÊÏì ÔÈÇÈ ÇáÌÒÇÆÑ áßá ÇáÚÑÈ

ãäÊÏì ÔÈÇÈ ÇáÌÒÇÆÑ áßá ÇáÚÑÈ (https://www.shababdz.com/vb/)
-   ÞÓã ÇÎÈÇÑ ÇáÕÍÝ (https://www.shababdz.com/vb/f186/)
-   -   Les réponses de Sellal... (https://www.shababdz.com/vb/shababdz62606/)

Emir Abdelkader 2014-06-10 10:05 PM

Les réponses de Sellal...
 
Evénements de Ghardaïa, retour du FIS , la règle des 51/49, Gaz de schiste, logement : Les réponses de Sellal

http://www.algerie1.com/wp-content/u...4/06/SENAZ.jpg


Après son discours à l’APN, le premier ministre, Abdelmalek Sellal, a saisi l’occasion de la présentation du plan de son gouvernement devant les sénateurs pour aborder pratiquement toutes questions d’actualité.
Répondant aux question des membres du Conseil de la Nation, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a affirmé que le gouvernement trouvera dans les prochains jours la « solution définitive », de la meilleure manière, et par le dialogue à la situation qui prévaut à Ghardaïa, et ce en application de l’instruction du président de la République, Abdelaziz Bouteflika.
« Nous parviendrons à un résultat. Nous devons trouver une solution définitive. En fin de compte, les lois de la République seront appliquées et la justice jouera son rôle pleinement, conformément à ces lois », a-t-il ajouté.
La règle des 51/49 sera maintenue
Suite aux informations rapportées par les médias sur une éventuelle remise en cause de la règle des « 51/49″qui régi les investissements étrangers en Algérie, le premier ministre a démenti la «rumeur», en affirmant que l’Algérie n’annulera pas sur cette lois et celle du droit de préemption. le « libéralisme sauvage ne figure pas dans notre programme », a-t-il expliqué.
Par ailleurs, il a réitéré l’engagement du gouvernement à lutter contre le marché informel en faisant preuve de bon sens et de rationalité. S’agissant de l’exploration du gaz de schiste, M. Sellal a rappelé que la loi a été votée à l’APN mais pour élargir le débat sur cette question cruciale pour l’avenir du pays, des actions de communications seront organisées en direction de la société civile.
A ce propos, un colloque international sur le gaz de schiste sera organisé prochainement à Alger pour approfondir la réflexion sur la question, a fait savoir le chef de l’Exécutif.
Sellal: Il est temps d’aboutir à un consensus sur les principes fondamentaux
Abdelmalek Sellal a réitéré à l’occasion son appel »à un consensus entre les Algériens sur les principes fondamentaux », soulignant que l’action du gouvernement pour l’édification d’une Algérie forte repose sur le principe de concertation.
« Il est temps d’aboutir à un consensus sur les principes fondamentaux, nos mains sont tendues, notre cœur est ouvert, notre volonté est sincère et nous n’avons pas le moindre complexe », a soutenu le Premier ministre qui répondait aux préoccupations des membres du Conseil de la Nation concernant le plan d’action du gouvernement.
La question du retour du parti dissout sur la scène politique est tranchée
Le premier ministre a exclu le retour du parti dissout du Front islamique du salut (FIS) sur la scène politique. La question du retour du parti dissout FIS sur la scène nationale « est tranchée depuis des années », a-t-il indiqué lors d’un point de presse animé en marge des débats. La loi sur les partis est « claire à ce sujet et elle a été appliquée à la lettre », a-t-il rappelé.
Le FIS en tant que parti ne figure pas sur notre agenda, a-t-il dit soulignant que certains dirigeants du parti dissout ont été convoqués en tant que personnalités afin de participer aux consultations sur le projet de révision constitutionnelle.
Amélioration du service public : Sellal s’engage à poursuivre les réformes
Le Premier ministre Abdelmalek Sellal a affirmé mardi à Alger que le gouvernement était déterminé à poursuivre le processus de réforme et d’amélioration du service public afin d’édifier « un Etat moderne » qui répond aux aspirations des citoyens.
Il a affirmé, dans ce sillage, que la concrétisation de ces démarches ne se limitait pas à la « création d’un ministère concerné » mais qu’elle nécessitait le concours de différents secteurs saluant dans ce contexte les efforts consentis, dans ce sens, par les différents départements ministériels à l’instar des ministères de l’Intérieur et des collectivités locales, du Travail et d’autres.
Qualifiant l’amélioration du service public de « question décisive », le Premier ministre a fait part de l’intégration de la direction générale de réforme du service public à la Fonction publique.
Crise du logement : la demande résorbée à l’horizon 2020
La crise du logement sera définitivement résorbée à l’horizon 2019-2020 compte tenu des efforts consentis par les pouvoirs publics, a affirmé mardi à Alger, le Premier ministre Abdelmalek qui exclut toute remise en cause de la règle 51/49% sur l’investissement étranger et l’exercice du droit de préemption.
« La crise du logement sera réglée a l’échéance 2019-2020 grâce au rythme des réalisations dans ce domaine », a précise M. Sellal dans ses réponses aux interrogations des membres du Conseil de la Nation, mentionnant toutefois le déficit de main d’oeuvre enregistré dans le secteur du BTP, en dépit des efforts de formation déployés jusque là.
« Jamais l’ANP n’interviendra dans un pays du voisinage »
Le Premier ministre Abdelmalek Sellal a exclu toute intervention de l’Armée nationale populaire (ANP) dans des pays « voisins » tant que le président Abdelaziz Bouteflika est à la tête de l’Etat algérien.
« Jamais l’ANP n’interviendra dans un pays du voisinage tant que le président Bouteflika est à la tête de l’Etat algérien », a insisté le Premier ministre qui répondait à la préoccupation d’un membre du conseil de la nation sur une possible intervention de l’armée dans un pays » voisin ».
C’est une conviction « ancrée » dans la Constitution qui prévoit que nous ne nous immisçons pas dans les affaires de nos voisins mais en contrepartie nous ne renonçons jamais aux intérêts du peuple et de l’Etat algériens car, dans le passé nous avons payé le prix fort et nous connaissons parfaitement le sens de la liberté », a-t-il souligné.
La question de dissolution du parlement relève des prérogatives du président de la République conformément à la Constitution et ne figurait pas dans l’agenda du gouvernement, a déclaré, mardi, le Premier Premier ministre, Abdelmalek Sellal
Après avoir répondu aux questions des membres du conseil de la nation sur le plan d’action du gouvernement, Sellal a déclaré lors d’un point de presse que la dissolution du parlement à laquelle ont appelé certains partis politiques « n’ a jusqu’à présent pas été inscrite dans l’agenda du gouvernement », ajoutant « nous n’avons pas réellement évoqué cette question qui relève des prérogatives du président de la République, Abdelaziz Bouteflika conformément à la Constitution ».



http://www.algerie1.com/wp-content/t...mages/logo.png


ÇáÓÇÚÉ ÇáÂä 12:49 AM

Powered by vBulletin® Version 3.8.7 .Copyright ©2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd


Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.