> >

[] [ ]

Les USA ont cess de payer leurs mercenaires...

(Tags)
 
Netanyahu affirme avoir cess le conflit Gaza en raison... Emir Abdelkader 0 2014-08-31 11:24 AM
Les Algriens devront payer une taxe de sjour en Tunisie, la rciprocit envisage Emir Abdelkader 0 2014-08-18 05:49 PM
L'Egypte fait payer Al-Jazeera son soutien au terrorisme islamiste Emir Abdelkader 0 2014-06-25 06:33 PM
Les Palestiniens vont payer cher leur dcision de se tourner vers lONU, avertit Isral Emir Abdelkader 0 2014-04-02 02:45 PM
Collusion Isral/mercenaires islamistes: Emir Abdelkader 0 2013-03-24 03:57 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-01-04
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,806 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Les USA ont cess de payer leurs mercenaires...

Les USA ont cess de payer leurs mercenaires oprant dans le nord de la Syrie






Les États-Unis ont abandonn lArme syrienne libre (ASL) dans le nord de la Syrie :
Les États-Unis ont cess de financer la plupart des rebelles pro-occidentaux qui combattent dans le nord de la Syrie, et ont suspendu leurs livraisons darmes ces groupes, ont rapport les gnraux rebelles au journal McClatchy.

Se retrouvant sans salaire, certains mercenaires de lASL rejoignent les groupes djihadistes :
Au moins 800 1000 combattants provenant des groupes rebelles soutenus par les États-Unis ont dj rejoint le Front al-Nosra

Larrt de ce soutien dans le nord est confirm par dautres rapports. De nombreuses vidos postes sur internet viennent galement accrditer cette thse. En effet, les Amricains ont donn aux mercenaires des missiles anti-char TOW, en exigeant quils mettent en ligne des vidos prouvant leur utilisation. Eliot Higgins (qui nest pas toujours fiable) les a recenses.
Les États-Unis continuent de payer de petits groupes de lASL dans la ville dAlep, mais ceux-ci sont maintenant encercls par lArme arabe syrienne et il est peu probable quils puissent tenir leurs positions. Le fait quils tiennent Alep est un symbole politique, cest pourquoi les Amricains souhaitent que cette situation perdure. Les missaires des Nations-Unies tentent de ngocier un cessez-le-feu Alep pour cette mme raison. La Syrie et la Russie sont disposes cooprer, mais Alep tombera vraisemblablement aux mains du gouvernement, avant que le cessez-le-feu ne soit sign.
Il faut aussi remarquer que certains mdias occidentaux ne sont plus aussi bienveillants envers lASL, dont les atrocits sont enfin relayes.
Il nen va pas de mme pour les positions rebelles dans le sud, qui sont soutenues par les Etats-Unis, via la Jordanie et Isral. Sous le paravent de lASL, le Front al-Nosra mne une offensive sur le sud de Damas:
((Dans lobjectif de prendre Damas, le Front al-Nosra a men une offensive continue au sud de la capitale, qui sest solde par des avances significatives dans la province de Daraa et par la prise de la base militaire de la ville de Daraa. Comme la province de Daraa est voisine de celle de Damas (Rif Dimachq), ces avances prparent le terrain pour une future offensive sur Damas mme)).
Les mercenaires officiels de lASL dans le sud ont annonc une nouvelle alliance, mais celle-ci, comme les prcdentes, est voue lchec. Les États-Unis savent que le Front al-Nosra (Al-Qada en Syrie) est la force dominante dans le sud. Do leur soutien au sud, mais pas au nord.
Le colonel Pat Lang faisait remarquer :
On ma rapport que leffondrement quasi-complet de larme fantoche des modrs de lASL a forc les États-Unis approcher en secret le Front al-Nosra : ils lui auraient propos leur soutien, condition qual-Nosra renonce son habitude de massacrer les prisonniers la manire de lÉtat islamique. Cela impliquerait une attitude plus tolrante vis--vis des journalistes amricains.

Chassez le naturel, il revient au galop : al-Nosra poursuit ses dcapitations.
Une vido tourne Sheikh Miskeen, une ville mi-chemin entre la Jordanie et Damas, qui est actuellement lpicentre des combats dans le sud, montre des soldats syriens dcapits, aprs que le Front al-Nosra a captur un entrept militaire, suite une attaque-suicide au vhicule pig (voir Youtube).

Le soutien amricain au Front al-Nosra dans le sud est dirig par la CIA, depuis la Jordanie. Mais ce soutien, ainsi que le programme dentranement en Jordanie, pourrait prendre fin bientt, dans la mesure o les financements commencent manquer. Du moins, le Congrs ne participe plus ces aventures:
Alors que le Congrs se bat pour faire passer un projet de loi visant financer le gouvernement pour le reste de lanne, un lment curieux et significatif a t jet la poubelle : une demande de rallonge de 300 millions de dollars pour le programme secret de la CIA visant armer les rebelles syriens modrs , manant de ladministration de Barack Obama. (Voir Bloomberg)
Je mattends ce que les attaques dans le sud sessoufflent bientt. Les États-Unis savent que dans cette guerre, leur camp ne peut pas gagner, que ce soit lArme syrienne libre ou le Front al-Nosra (Voir Foreign Policy) :
Dressant un tat des lieux trs sombre de la rbellion syrienne soutenue par les États-Unis, un membre officiel du Dpartement dÉtat a dclar mercredi [NdT :10 dcembre 2014] que lopposition arme ne sera pas capable de renverser le rgime de Bachar al-Assad, ni maintenant, ni dans un proche avenir, en dpit du programme mis en place par le Pentagone pour entraner et quiper 5000 rebelles par an.
Le Pentagone trane dlibrment des pieds avec ce programme. Il pourrait trs bien y mettre fin avant davoir obtenu le moindre rsultat.
Les seuls ennemis que lArme arabe syrienne a encore combattre sont les restes de lASL/al-Nosra et lÉtat islamique.
La campagne de lÉtat islamique contre lenclave kurde de Koban sest avre jusquici infructueuse. Les Kurdes tiennent leurs positions, et bien quil faille dplorer que la ville soit ravage par les combats, lÉtat islamique est en train de perdre de grandes quantits dhommes et de matriel. Les États-Unis, qui aident les Kurdes de Koban avec quelques attaques ariennes, se satisfont de cette situation. Koban est utilise comme rempart, sur lequel viennent se briser, les unes aprs les autres, les vagues dassaillants de lÉtat islamique, puisant ainsi ses rserves.
LÉtat islamique a cherch de nouvelles cibles dans lest de la Syrie, et a dcid dattaquer laroport militaire de Deir ez-Zor, tenu par larme syrienne. Plusieurs vagues dattaques kamikazes ont t lances, de grandes quantits dinfanterie ont t engages, en vain. Deir ez-Zor est bien ravitaille et bien dfendue, et devient un autre front, sur lequel lÉtat islamique gaspille ses ressources.
Les États-Unis ont abandonn les attaques dans le nord de la Syrie. Dans le sud, leur soutien au Front al-Nosra est indfendable, que ce soit sur le plan politique ou sur le plan moral. Ils devront y mettre un terme, avant que les mdias ne sy intressent de trop prs. Sinon, certains rpublicains au Congrs pourraient estimer que le soutien al-Qada par ladministration Obama relve de la destitution.
Bientt, lÉtat islamique sera la dernire menace relle en Syrie. Mais il est en train de perdre une grande partie de son nergie (et de son argent), cause de ses lourdes pertes sur plusieurs fronts. Il reprsente toujours un ennemi srieux, et peut encore crer la surprise ici ou l. Mais je doute quil reprsente une menace existentielle pour le gouvernement et le peuple syriens.


(Moon of Alabama traduit par Le Saker Francophone)



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Les USA ont cess de payer leurs mercenaires...




01:18 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,