> >

[] [ ]

Le Maroc reoit une nouvelle gifle...

(Tags)
 
Une mauvaise nouvelle pour le pouvoir dachat au Maroc? Emir Abdelkader 0 2016-11-22 12:35 PM
Ferhat Mehenni reoit 250 000 euros par mois du Maroc Emir Abdelkader 0 2015-07-25 12:48 PM
Nouvelle gifle pour le Makhzen : ... Emir Abdelkader 0 2015-04-26 03:20 PM
Le cannabis, la nouvelle arme du Maroc Emir Abdelkader 0 2014-08-12 01:19 PM
Maroc - France : la gifle de Neuilly, suite mais pas fin Emir Abdelkader 0 2014-05-02 10:58 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2017-05-21
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 46,810 [+]
: 2369
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Le Maroc reoit une nouvelle gifle...

Le Maroc reoit une nouvelle gifle l'Assemble de lUnion pour la Mditerrane


Abderrahim Atmoun




La Maroc a reu une nouvelle gifle au niveau de la Commission politique de lAssemble parlementaire de lUnion pour la Mditerrane (AP-UpM), qui sest runie en marge du 4e Sommet des prsidents et de la 13e session plnire de cette Assemble, qui ont eu lieu Rome les 12 et 13 mai derniers, sous la prsidence italienne, a-t-on appris de sources sres.
La Commission politique de lAP-UpM a rejet un amendement que la dlgation parlementaire marocaine a tent dintroduire obstinment un projet de recommandation portant sur les prochains dfis de lUnion pour la Mditerrane. Cet amendement appelait, notamment, associer les coprsidents des Commissions parlementaires mixtes entre lUE et les pays de la rive sud, linstar de la Commission parlementaire mixte Maroc-UE au processus mditerranen et toutes les runions de la Commission politique de lAP-UPM. A travers cette nime manuvre sournoise, le Maroc visait institutionnaliser la participation des coprsidents de Commissions parlementaires mixtes (CPM), notamment celle du Maroc, travers son coprsident, Abderrahim Atmoun, au sein de l'AP-UpM pour relayer encore une fois la propagande marocaine.
Il faut dire que le segment parlementaire est lun des piliers sur lequel sappuie le rgime de Rabat pour propager ses thses fallacieuses au sein des institutions europennes, au Parlement europen, en particulier. En effet, la CPM UE-Maroc a d tre ractive dans lurgence aprs un gel de ses activits, dans le contexte des tensions entre lUE et le royaume du Maroc suite larrt de la Cour de justice de lUnion europenne (CJUE) qui avait conclu que les accords commerciaux entre l'UE et le Maroc ne peuvent inclure des produits originaires du Sahara Occidental.
Cette ractivation, travers notamment une prsence permanente de ses membres, qui ont lu domicile dans les couloirs de lhmicycle europen, Bruxelles et Strasbourg, vise exercer une pression supplmentaire sur les institutions europennes, travers un discours ray qui ne trouve chos quauprs de quelques inconditionnels attitrs afin de les amener contourner le droit international et ltat de droit, en passant outre la dcision de la CJUE par des artifices juridiques qui vont lencontre des intrts du peuple sahraoui.
Cette stratgie marocaine dentrisme -tout-va, travers un acharnement maladif pour occuper tous les espaces possibles et imaginables, traduit une panique gnralise, notamment aprs les affirmations rcurrentes des plus hauts responsables europens sur le caractre contraignant de larrt de la CJUE, lesquelles viennent dtre confortes par la saisie au Panama dune nouvelle cargaison de phosphate pill au Sahara Occidental, aprs celle intervenue en Afrique du Sud au dbut du mois de mai (voir AP du 18 mai 2017).
Il y a lieu galement de signaler que le Maroc a fait recours lors de cette runion Rome ses manuvres et pratiques mafieuses habituelles, faites de lobbying, de mercenariat et de pressions indcentes et indignes, linstar de celles dont excelle son reprsentant lONU, Omar Hilale (voir AP du 2 mai 2017), en passant, entre autres, outre le rglement de la Commission, en proposant au mpris de la procdure, des amendements audit projet de recommandation, bien au-del des dlais fixs par le secrtariat de la Commission.
Devant le risque de blocage, synonyme dchec, qui aurait t caus par les caprices de lenfant gt, la prsidence italienne a d user de tout son poids diplomatique pour surmonter cette impasse et russir la Confrence, gardant lesprit la dbcle enregistre lors de la prcdente session de lAP-UpM, tenue Tanger, en mai 2016, sous une prsidence marocaine (2015-2016). Une session marque par une gestion catastrophique sur tous les plans et avec le bilan calamiteux que tout le monde connat, qui sest solde par un chec cuisant, dont la non-adoption dune premire version de ce mme projet de recommandation au niveau de la mme Commission politique mais, surtout, de la dclaration finale au niveau du Sommet des prsidents de cette Assemble.
Cest dans ce contexte que le Maroc, bien aid par son suppltif en titre, leurodput franais Gilles Pargneaux, a lud un amendement critiquant le secrtariat gnral de lUpM, dirig par le Marocain Fathallah Sijilmassi, notamment sur ltat davancement des quarante-sept projets labelliss UpM et pour le manque de transparence et de centralisation statistique sur les engagements financiers rels des organismes et institutions porteurs de ces projets ainsi que sur les versements effectus pour les mettre en uvre, ainsi qu la nature rellement rgionale et sous-rgionale de ces projets et leur complmentarit effective avec les projets bilatraux financs par la Politique europenne de voisinage (PEV) et par les Etats membres.
Il convient, en effet, de rappeler que le prsident de la Commission politique de lAP-UpM, leurodput italien Renato Soru, a dj point du doigt ce manque de transparence lors de la prcdente runion de la Commission, tenue au Parlement europen Bruxelles le 2 mars 2017 (voir AP du 5 mars 2017), durant laquelle il a notamment indiqu avoir saisi officiellement le secrtariat de lUpM en juillet 2016 pour obtenir des informations (), en particulier sur le projet des installations de dsalinisation Gaza mais quaucune rponse ne lui a t donne malgr ses multiples requtes, nhsitant pas qualifier cette attitude dincomprhensible.
Fathallah Sijilmassi, bien qu'invit, navait dailleurs pas jug utile dassister ou de dsigner un reprsentant ladite runion, qui devait traiter du projet de ralisation, sous le label UpM, dune usine de dessalement Gaza, en prsence du ministre palestinien charg de lEau, Mazin Gnaim. Force est dadmettre que le secrtaire gnral de lUpM est davantage proccup par cultiver une stature qui va au-del du mandat quil a reu des 43 pays membres de lUpM, et qui laisse souvent entendre quil est ltroit dans son rle purement technique, ne se gnant pas de jouer souvent le rle de VRP de son pays, loin de la dontologie quexige le mandat dont il a la charge, se servant du poste quil occupe comme un marchepied pour des ambitions inavoues mais videntes.
Enfin, cette dernire action de sous-traitance de Gilles Pargneaux Rome, ou plutt cet nime pisode de tratrise et de mercenariat, confirme nanmoins son engagement sans faille et sur tous les fronts, dans la dfense des intrts de sa majest o quils soient, comme en tmoigne sa sale besogne dans le cadre du cercle Eugne Delacroix, groupe dlus franais pro-Maroc quil dirige, et la cabale quil a mene, sur ordre de ses employeurs, contre la candidate franaise dorigine algrienne, la snatrice Leila Achi, afin de lempcher de se prsenter aux lections lgislatives en France, lui reprochant des prises de position favorables la cause sahraouie.
Ce sinistre personnage a dailleurs t rejoint dans cette entreprise de lynchage mdiatique par deux autres nergumnes pathtiques et suppltifs du Makhzen, lancien ministre franais et prsident de lInstitut du monde arabe (IMA) Paris, Jack Lang, et Jean-Paul Carteron, prsident du Forum Crans Montana qui a pris comme sige et lieu de rencontres ces dernires annes la ville de Dakhla occupe au Sahara Occidental (voir AP du 17 et 18 mai 2017).


Karim B.





Algrie Patriotique



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Le Maroc reoit une nouvelle gifle...




05:48 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,