> >

[] [ ]

La drive a commenc avec les Arouchs

(Tags)
 
Linquitante drive de Donald Trump Emir Abdelkader 0 2017-01-29 12:33 PM
La mortelle drive du djihadiste toulousain Kvin Chassin Emir Abdelkader 0 2015-05-26 12:20 PM
La purge au sein du FLN a commenc Emir Abdelkader 0 2015-04-22 04:31 PM
La drive autoritaire du prsident Erdogan en 5 actes Emir Abdelkader 0 2014-12-21 11:24 AM
Drive et infantilisme Emir Abdelkader 0 2014-04-08 01:38 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
4
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 46,803 [+]
: 2369
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool La drive a commenc avec les Arouchs

La drive a commenc avec les Arouchs



CONTRIBUTION. Il est un peu facile de mettre sur le compte dun dlire personnel ou dune folie passagre lappel de Ferhat Mehenni la constitution de forces de contraintes, un euphmisme pour dsigner ni plus ni moins la constitution de milices politiques, probablement inspires du modle des chemises noires de lItalie mussolinienne.


En focalisant sur lhomme, son go surdimensionn , ses supposes dceptions et autres frustrations passes, on passe sous silence la redoutable mcanique lorigine du franchissement du Rubicon.
Certains de ses anciens compagnons nhsitent pas aujourdhui parler de grave prcdent, tout en exprimant une indignation mle de stupfaction. Aussi tentent-ils de scruter, pour le dbusquer, lentourage toxique du Prsident auto-dsign esprant ainsi ramener lgar la raison. Un peu la manire des 14, dune Louisa Hanoune ou encore de la journaliste bruxelloise accusant la fratrie dexploiter la maladie de Bouteflika.
Des Arouchs au GPK

Pourtant, lencontre de ses compagnons de route , qui peinent se dfaire de limage jadis glorieuse du maquisard de la chanson, l'appel de Londres nest ni une squence isole ni un moment dgarement, mais laboutissement, inluctable, dune trajectoire politique engage ds le printemps noir de 2001.
Dune certaine faon, le MAK puis le GPK ne sont que la continuation par dautres moyens des Arouchs, ce Daech ethnique conu in vitro dans les laboratoires du rgime pour dvoyer une colre lgitime et dont la feuille de route ntait autre que lanantissement du potentiel politique de la Kabylie.
En effet, la volont du rgime de tourner avec lavnement de Bouteflika la page de la dcennie noire pour mettre labri des poursuites les responsables souponns, dans le cadre de la lutte anti-terroriste, de violations massives des droits de lHomme, supposait la mise au pas dune rgion rfractaire une concorde civile puis une rconciliation nationale qui ont consacr limpunit.
De lautonomie lindpendance, le pas est vite franchi

Lirruption de la revendication autonomiste, avec la bienveillance du pouvoir , a incontestablement sduit une partie de la jeunesse, profondment marque par lassassinat de 26 dentre elles, crime demeur ce jour impuni, et par les impasses du mouvement dmocratique.
Le dsespoir et la colre ont t largement exploits par des agitateurs locaux en mal daudience pour tenter de tuer en elle lespoir dune Algrie dmocratique et rconcilie.
Sduisant intellectuellement, vrai exutoire politique, le concept dautonomie prend une toute autre dimension une fois mis lpreuve du bourbier politique national. Dans un environnement national institutionnel en dliquescence, face une autorit politique en dficit de lgitimit, prompt dployer un impressionnant dispositif policier au moindre ternuement populaire, la frontire entre autonomie et indpendance tend seffacer progressivement. Dans un contexte de dpolitisation, o dominent les passions et les rflexes grgaires, le basculement de la revendication dautonomie dans des vellits sparatistes devient quasi mcanique.
La passivit voire la connivence des lites kabyles nest pas en reste. La disparition de Hocine Ait Ahmed a fait ouvrir la boite de Pandore do se sont chapps des individus et des groupes anims par un sentiment de revanche et peu soucieux des consquences fcheuses de leurs actes. Par calcul politicien, portes par daveuglantes ambitions, ces lites autoproclames, certaines au nom de la lgitimit historique acquise en avril 80, soctroyant le droit de prempter les luttes dmocratiques, ne peuvent aujourdhui chapper la responsabilit qui est la leur dans les drives du meilleur dentre-eux.
Un pralable : rhabiliter ltat national

Il est videmment hors de question de clouer au pilori tous celles et ceux qui partant dune critique radicale de larchitecture intentionnelle hrite lindpendance proposent une rforme en profondeur. Il convient, ce propos, de rappeler que le modle jacobin franais a largement influenc les leaders rvolutionnaires algriens. Cest dailleurs au nom des valeurs et principes de la rvolution de 1789 quils ont combattu le colonialisme. Ce modle hyper-centralis, qui laisse peu ou pas despaces lexpression des particularismes rgionaux et locaux, apparait en totale dphasage avec les ralits sociologique et culturelles algriennes.
Mais faut-il pour autant appeler faire table rase ou sentter soulever des problmatiques, certes lgitimes, quand tout un chacun reconnait quelles ne sauraient tre solutionnes dans le cadre dinstitutions nationales inefficientes et discrdites?
Lthique de responsabilit commande galement de ne pas dresser un voile devant les logiques dstabilisatrices que librent les stratgies de reconfigurations gopolitiques et stratgiques excutes par les puissances occidentales pour semparer des ressources naturelles et contrler les voies maritimes.
Et ce nest en rien cder lalarmisme, ou une quelconque surenchre patriotique que de mettre en garde contre les prils qui menacent un pays comme lAlgrie fragilis par un rgime autoritaire et corrompu.
Cest pourquoi, il est vitale, aujourdhui plus quhier, de faire preuve de discernement et de vigilance.
Sanctuariser notre pays, ce nest pas en aucun cas renoncer ses convictions mais rendre possible, demain, un changement dmocratique pacifique qui prserve notre indpendance et qui permet dexprimer les diffrences sans que cela porte atteinte la cohsion nationale.

Alors, plutt que de nous convier un dbat pluriel Kabylo-kabyle, il serait primordial dagir pour la mobilisation des forces patriotiques, au sein de la socit et de larme, pour stopper un engrenage aggrav par une guerre ouverte pour la succession.
Rhabiliter lEtat, pass sous les fourches caudines des groupes informels et prdateurs et le restituer la Nation, voila la priorit des priorits.
*Samir Bouakouir est ancien cadre du FFS










Emir Abdelkader ; 4 11:04 AM
 

()


: 1 ( 0 1)
 

La drive a commenc avec les Arouchs




01:55 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,